Géopolitique du Sahel

Août 2013

samedi 31 août 2013

01 août Ce sont pas moins de 850 soldats nigériens qui seront bientôt déployés au Mali dans le cadre de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), en vue d’assurer la relève d’un premier contingent au Mali depuis janvier dernier au titre de la Mission internationale de Soutien au Mali (Misma).
Il est à rappeler que le Niger avait déployé un contingent de 680 soldats dans le cadre de la Misma, en vue de combattre les groupes terroristes dans le Nord Mali, et recouvrer l’intégrité territoriale du pays. Ce nouveau contingent composé d’hommes et de femmes des forces de défense et de sécurité du Niger, a subi un entrainement intense de 10 semaines à Ouallam (100 km, au nord de Niamey), sur les opérations de maintien de la paix conformément aux dispositions de l’Organisation des Nations unies. La formation a été dispensée par une coalition de formateurs nigériens, américains et français.
01 août Déploiement de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) qui a pris au 1er août la relève de la Mission de consolidation de la paix en République centrafricaine (MICOPAX), conformément aux décisions du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. Cette mission passe sous l’égide de l’UA. Il faut noter la création d’une composante civile. Celle-ci aura pour principale mission de mener à bien des tâches liées à l’aide humanitaire et au processus politique. Les forces seront réparties ainsi : 2 500 militaires, 1 000 policiers et 150 civils, portant ainsi les effectifs totaux au chiffre de 3 650 hommes. Parmi eux, des soldats camerounais, congolais, gabonais et tchadiens. La Misca dispose d’un mandat de 6 mois renouvelables avec des missions proches de celles de la Fomac : la protection des civils et la restauration de la paix, la stabilisation du pays, la réforme et la restructuration de l’armée nationale.
01 août Le président Centrafricain Michel Djotodia, a annocé la création d’une nouvelle armée centrafricaine. Le problème que doit résoudre le président de la république est l’intégration des ex-forces de la seleka au sein de l’armée. Les les ex-rebelles n’ont une formation militaire et pose un problème pour leur integration. Les forces militaires centrafricaine compte a ce jour pas moins de 8000 hommes.
01 août Dix-huit détenus se sont évadés hier, après l’attaque de leur convoi par des hommes armés à leur retour vers la prison d’Aïn Zara d’un tribunal à Tripoli, a indiqué aujourd’hui le porte-parole de la police judiciaire.
01 août Le président du Congrès général national libyen Nouri Abu Sahmein a nommé mardi 30 juillet le major-général Abdulsalam Jadallah al-Salihine al-Obeidi en remplacement de Youssef al-Mangoush. L’ancien chef d’état-major avait démissioné début juin après les affrontements violents avec les milices à Benghazi, qui avaient fait trente-et-un morts et une centaine de blessés. Âgé de 53 ans, le nouveau chef d’état-major est natif de Benghazi. Il avait servi dans les forces spéciales sous le régime de Mouammar Kadhafi avant de rejoindre la rébellion en 2011.


02 août Le Congrès américain a mis en place le groupe parlementaire du Sahara occidental ’’Western Sahara Caucus’’, qui vise à défendre le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à la protection des droits de l’Homme des Sahraouis dans les territoires du Sahara occidental occupés par le Maroc. Créé au sein de la Chambre des représentants après avoir été approuvé officiellement, la semaine dernière, par l’administration de cette institution parlementaire américaine, le Western Sahara Caucus est co-présidé par l’élu républicain de Pennsylvanie, Joseph R. Pitts, et l’élue démocrate du Minnesota, Betty McCollum, et se compose de plusieurs autres élus démocrates et républicains de la Chambre basse du Congrès.
02 août L’ambassade des Etats-Unis en Algérie sera fermée dimanche 4 août, a annoncé le Département d’Etat américain. Au total, 21 ambassades et consulats seront fermées Afghanistan, Algérie, Bahreïn, Bangladesh, Djibouti, Egypte, Iraq, Jordan, Kuwait, Libye, Mauritanie, Oman, Qatar, Arabie Saoudite, Soudan, Emirats Arabes Unis et Yémen, ainsi que les consulats d’Erbil en Iraq, Dhahran et Jeddah en Arabie Saoudite, et Dubaï pour des raisons de sécurité. La Tunisie et le Maroc ne figurent pas sur la liste. Un responsable américain a précisé que ces ambassades pourraient être fermées pendant une longue période.
02 août Washington a émis une alerte internationale ce vendredi, en direction de leurs ressortissants. Selon les Etats-Unis, Al-Qaïda pourrait commettre plusieurs attentats terroristes durant le mois d’août, notamment en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Selon le communiqué, ces attaques pourraient être lancées à partir de la péninsule d’Arabie. Selon Reuters, les responsables américains ont refusé de fournir des détails supplémentaires au sujet des renseignements qui les ont amenés à fermer les missions diplomatiques et d’émettre l’alerte aux voyageurs dans le monde entier.
02 août Une force militaire commune composée de 8.000 soldats algériens et tunisiens se livraient, vendredi soir, à une opération de ratissage sur la partie sud de la frontière qui sépare les deux pays afin de dénicher des groupes terroristes. Cette opération, la première du genre, a été décidée suite à une réunion qui s’est déroulée dans le courant de la semaine dernière à Alger entre de hauts responsables militaires des deux pays, selon la même source. Outre le nombre de soldats déployés, de gros moyens, dont armes et logistiques, ont également été mis à contribution pour venir à bout de groupes terroristes actifs dans cette zone de montagnes rocailleuses et difficile d’accès, située à la limite géographique entre l’Algérie, la Tunisie et la Libye.


03 août le président de la république française François Hollande a ordonné la fermeture de l’ambassade de France au Yémen suite aux menaces visent directement les intérêts occidentaux dans la région. Le chef de l’Etat a en outre demandé aux ressortissants français sur place de prendre les plus grandes précautions dans leurs déplacements sur le territoire.
03 août Le vice-Premier ministre libyen Aouad al-Barassi a démissionné samedi, affirmant qu’il ne peut pas travailler dans un gouvernement dysfonctionnel où son pouvoir est dissous. M. Barassi, membre du parti de la Justice et de la Construction lié aux Frères musulmans, a fait cette déclaration lors d’une conférence de presse à Benghazi. Il a exprimé son mécontentement concernant le Premier ministre Ali Zeidan et son cabinet, annonçant qu’il n’a pas respecté sa promesse. La semaine dernière, M. Zeidan avait annoncé qu’il souhaitait remanier son cabinet et réorganiser le gouvernement afin de faire face aux violentes manifestations déclenchées par l’assassinat d’un militant politique et critique des Frères musulmans.
03 août Les forces spéciales ont réussi dans les dernières 48 heures à déjouer une tentative d’assassinat ciblant une figure de proue de la scène politique tunisienne dans la province de Sousse (côtes Est du pays), a annoncé samedi dans la soirée le ministère de l’Intérieur. Dans un communiqué publié sur sa page officielle (Facebook), le département de l’Intérieur a précisé que l’assassinat aurait dû accompli vendredi à moins que les unités spéciales ne parviennent à arrêter deux individus classés éléments terroristes dangereux. Un troisième élément terroriste a été intercepté dans la commune de Sahloul (province de Sousse) qui a ouvert le feu sur les forces sécuritaires à sa poursuite usant une kalachnikov et deux grenades à main. Cette opération a abouti à la saisie de quantité d’armes et bon nombre de grenades à main dans l’une des maisons de la place utilisée par les terroristes. La traque du troisième terroriste se poursuit encore.
03 août Les islamistes au pouvoir en Tunisie ont mobilisé en masse dans la nuit de samedi à dimanche pour défendre leur légitimité après dix jours de crise politique nourrie par des attaques attribuées aux jihadistes. En réponse aux nombreuses voix réclamant la démission du gouvernement et la dissolution de l’Assemblée nationale constituante (ANC), les islamistes d’Ennahda ont rassemblé des dizaines de milliers de partisans à Tunis, 200.000 selon le parti pour défendre leur légitimité à gouverner. Face à cette manifestation monstre, l’opposition n’a mobilisé que quelque millier de personnes pour une septième nuit de protestation. Pour Rached Ghannouchi, le chef d’Ennahda, cette manifestation a fait échouer une tentative d’importer un coup d’État, en référence à la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet en Egypte.
03 août Une séance plénière de l’Assemblée Nationale Constituante a été convoquée pour débattre de la situation sécuritaire, une réunion qualifiée d’illégale par les soixante députés boycottant l’ANC. Le bureau de l’ANC est seul à pouvoir convoquer une plénière, or cinq des dix membres, le boycottent et donc le quorum n’est pas réuni. C’est une séance illégale, une nouvelle infraction à la loi, a dénoncé la député Karima Souïd.
03 août L’opération aérienne et terrestre de l’armée tunisienne entamée jeudi soir au Mont Chaambi se poursuivait dimanche pour éradiquer un groupe armé accusé d’avoir sauvagement tué huit soldats lundi dernier.
03 août Dans le sud de la Tunisie, à la frontière avec la Libye où le trafic d’armes a connu un essor depuis le Printemps arabe, deux hommes armés ont été pourchassés et arrêtés. L’un d’eux a été blessé dans un échange de tir, selon le ministère de l’Intérieur.
03 août À huit jours du second tour de l’élection présidentielle au Mali, Dramane Dembélé candidat arrivé troisième au premier tour vient de se rallié à Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) contre l’avis de son parti. J’appelle à voter au second tour pour Ibrahim Boubacar Keïta. Avec IBK, nous sommes à l’Internationale socialiste, nous partageons les mêmes valeurs, a déclaré Dramane Dembélé, au cours d’une conférence de presse à Bamako.
03 août Au terme d’une réunion tenue vendredi à son siège, l’Adema, dont le candidat Dramane Dembélé a totalisé 9,59% des voix, a appelé par la voix de son vice président, Iba Ndiaye à voter pour le candidat Soumaila Cissé.


04 août Les forces de l’ordre tunisiennes ont mené depuis vendredi plusieurs opérations contre des extrémistes religieux et des terroristes. A l’aube dimanche, un homme a été tué et quatre autres arrêtés dans la banlieue sud de Tunis, où des armes ont été saisies.
04 août Le représentant en Europe du MNLA, Moussa Ag Assarid, a annoncé que son mouvement allait proposer un statut d’autonomie au gouvernement malien après le second tour de l’élection présidentielle. Nous allons proposer après les soixante jours de négociations prévus dans le cadre de l’accord préliminaire à la présidentielle, qui prévoit un cessez-le-feu, un projet d’autonomie au pouvoir central de Bamako. Soulignant que son mouvement boycottait le scrutin présidentiel, il a déclaré qu’il n’avait pas de choix à faire entre les deux candidats en lice au second tour, mais que quel que soit l’élu, il nous trouvera ensuite sur son chemin. Nous continuons le combat de façon démocratique, mais s’il le faut nous reprendrons les armes, a-t-il ajouté.
04 août 7 jeunes candidats à la présidentielle se sont organisés en collectif pour soutenir la candidature d’IBK, arrivé largement en tête du 1er tour de la présidentielle. Il s’agit de Moussa Mara, Racine Thiam, Yeah Samaké, Sibiri Coumaré, Siaka Diarra, Alhousseyni Abba Maiga et Ousmane Ben Fana Traoré. Emmenés par leur porte-parole Moussa Mara, ils annonceront leur soutien sans condition lors d’une conférence de presse organisée lundi 5 août à la Maison de la Presse.


05 août Un policier et 17 terroristes de Boko Haram ont été tués dans un premier affrontement, qui a éclaté dans la localité de Bama à la suite de l’attaque d’un poste de police, selon un communiqué de l’armée. Deux soldats et 15 terroristes sont morts dans le second affrontement, dans la localité de Malam Fatori. Les insurgés étaient munis d’armes sophistiquées et d’explosifs, a indiqué l’armée.
Les localités de Bama et Malam Fatori sont situées dans l’Etat nordiste de Borno, la région d’origine de Boko Haram. L’Etat de Borno, violemment secoué par les attaques des insurgés et l’offensive lancée depuis mai par l’armée nigériane, a été placé, avec deux autres Etats du Nord, sous état d’urgence par les autorités fédérales.
05 août A Sidi Bouzid, dans le centre de la Tunisie, la police a dispersé, lundi à la mi-journée, à l’aide de gaz lacrymogènes quelques dizaines de manifestants qui ont tenté de pénétrer dans la préfecture régionale, selon un journaliste de l’AFP. Cette ville est le berceau de la révolution de décembre 2010-janvier 2011. Le député Mohamed Brahmi, dont l’assassinat, le 25 juillet, a déclenché l’actuelle crise politique, en était originaire.
05 août Le représentant de l’ONU au Mali, Bert Koenders, en visite à Nouakchott, a demandé au président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz son appui au processus politique au Mali, en perspective de l’organisation du deuxième tour du scrutin présidentiel. Il n’a pas précisé la nature de l’appui demandé à Nouakchott, mais la Mauritanie s’était déclarée prête à participer à la force de maintien de la paix au Mali, la Minusma, en y envoyant 1.800 soldats toujours attendus. La Mauritanie accueille par ailleurs à Mbera (sud-est) le plus grand camp de réfugiés maliens dans la région, environ 70.000 personnes ayant fui la guerre dans leur pays, où la participation au premier tour de la présidentielle du 28 juillet a été de 9%.
05 août Un 1er convoi composé d’une vingtaine de véhicules transportant plusieurs centaines de soldats nigériens, a quitté Niamey, dimanche, pour le nord Mali dans le cadre de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Au terme, ils seront environ 850 militaires nigériens qui seront déployés dans le septentrion du Mali voisin en vue d’assurer la relève d’un premier contingent engagé au mali depuis janvier dernier au titre de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma).
05 août L’armée soudanaise a déclaré lundi que des affrontements limités avaient éclaté avec l’armée du Sud-Soudan dans la zone du Kordofan Sud, à la frontière entre les deux pays. Des affrontements limités ont eu lieu aujourd’hui (lundi) entre nos forces et des combattants appartenant à l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS, armée du Sud-Soudan) à la frontière commune entre nos deux pays, a déclaré le porte-parole des Forces armées soudanaises Al-Sawarmy Khalid Saad. Au cours de ces affrontements, des éléments appartenant au Mouvement pour la justice et l’égalité, situé au Sud-Soudan, se sont infiltrés dans la zone d’Higlieg et ont pris pour cible nos forces armées en périphérie des gisements pétroliers. Ils ont été combattus et totalement repoussés, a-t-il ajouté. Les affrontements entre le Soudan et le Sud-Soudan surviennent alors que les deux parties montraient des signes d’accord et avaient convenu d’organiser le 3 avril à Juba une réunion au sommet entre les présidents des deux pays pour discuter des litiges en souffrance.
05 août Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, s’est entretenu avec son homologue libyen, Ali Zeidan, qui a effectué ce jour une visite à Alger, a indiqué un communiqué du cabinet du Premier ministre. Au cours de cette rencontre à laquelle ont pris part les membres des deux délégations, des questions d’intérêt commun, d’ordre bilatéral et régional, ont été abordées par les deux Premiers ministres », précise la même source. M. Sellal était accompagné du ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a ajouté le communiqué.
05 août L’armée algérienne a tué trois hommes armés qui tentaient de s’introduire en Algérie depuis la Tunisie, où une vaste opération militaire est en cours contre un groupe extrémiste. L’incident s’est produit dans la nuit de vendredi à samedi au nord de Bir El Ater, non loin du Mont Chaambi en Tunisie, où l’armée tunisienne a lancé jeudi une opération « aérienne et terrestre » pour « éradiquer » un groupe armé qui serait lié à Al-Qaïda.
05 août Abdallah al-Théni a été nommé lundi par le Congrès national général (CNG, Parlement) ministre libyen de la Défense, en remplacement de Mohamed al-Barghithi, limogé. Le nouveau ministre de la Défense a prêté serment devant les membres du Congrès. Abdallah al-Théni, ancien colonel de l’armée et prisonnier politique dans les années 80 sous le régime de Kadhafi, est qualifié par les dirigeants militaires, de compétent, professionnel et d’homme de vision capable de mener à bien la reconstruction de l’armée. Son prédécesseur, Mohamed al-Barghithi, a été limogé début juin pour avoir échoué à mettre fin aux affrontements armés survenus à Tripoli entre les unités armées des ex-rebelles de Zantan et des forces militaires gouvernementales, qui ont fait 10 morts et 100 blessés. Depuis lors, l’intérim était assuré par le Premier ministre, Ali Zeidan.
05 août Le bureau du Conseil national de transition (CNT), parlement transitoire en Centrafrique, a été dissous et de nouveaux membres doivent être élus dans les prochains jours, selon une source proche du CNT. L’instauration d’un CNT était l’une des recommandations du sommet des chefs d’Etat d’Afrique centrale réunis à N’Djamena le 3 avril pour normaliser la situation institutionnelle après la victoire militaire de la coalition rebelle Séléka sur le président déchu François Bozizé. Mi-mai, le CNT s’était élargi à 135 membres (contre 105 auparavant), parmi lesquels d’anciens proches du président déchu François Bozizé. Il était composé au départ de représentants du Séléka, de l’ancienne opposition politique à Bozizé, de partisans de l’ancien régime, ainsi que d’anciens rebelles et personnalités de la société civile. Après cet élargissement et dans un souci de représentativité, le délégué de l’Union Européenne à Bangui Guy Samzung avait plaidé pour l’élection d’un nouveau bureau. Le bureau du CNT, composé de six membres, était présidé par Alexandre-Ferdinand Nguendet, jugé très proche du président Michel Djotodia par certains observateurs. Conformément à la charte constitutionnelle adoptée par le conseil début juillet, la mise en place de la Cour constitutionnelle de transition constituera le point de départ de la transition qui doit durer 18 mois.
05 août Le candidat de la CODEM, Housseini Amion Guindo, aurait appelé ses partisans à voter au second tour pour le candidat du RPM, Ibrahim Boubacar Kéita.
Poulo avait obtenu 4,63% des voix au premier tour.


06 août Une centaine de partisans du MNLA, ont manifesté mardi à Kidal pour exiger la libération de combattants du MNLA détenus à Bamako. Les manifestants ont également réclamé le départ de la ville des hommes du colonel-major El Hadj Ag Gamou, officier touareg de l’armée malienne. Lui et les soldats de son unité sont considérés comme des traîtres par le MNLA. Parmi les manifestants, certains criaient « Vive l’Azawad ! », d’autres scandaient « El Hadj Gamou, dehors » ou bien « Libérez nos prisonniers politiques ». Le drapeau de l’Azawad était également visible parmi les manifestants.
06 août Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Othman Jarandi, effectuera mardi et mercredi une visite de travail à Alger à la tête d’une importante délégation. Cette visite s’inscrit dans le cadre des consultations régulières entre l’Algérie et la Tunisie et dans l’esprit de fraternité et de bon voisinage qui caractérise les relations entre les deux pays, a précisé le porte-parole du ministre des Affaires étrangères, Amar Belani. Elle sera l’occasion pour les responsables des deux pays d’examiner les différents volets de la coopération bilatérale et notamment les questions liées à la coopération dans le domaine sécuritaire.
06 août La justice italienne veut saisir 123 millions de dollars (92,6 millions d’euros) déposés sur des comptes appartenant à Farid Bedjaoui, bras droit de l’ex-inistre algérien de l’Energie, dans l’enquête sur un scandale de corruption impliquant le groupe pétrolier italien ENI en Algérie. Le parquet de Milan (nord) a également lancé un mandat d’arrêt international contre M. Bedjaoui, écrit mardi le quotidien Corriere della Sera. « Plus de 100 millions de dollars » (75,3 millions d’euros) se trouveraient à Singapour sur des comptes contrôlés par M. Bedjaoui et 23 autres millions de dollars (17,3 millions d’euros) seraient à Hong Kong, selon la même source. Dans cette affaire, la société italienne d’ingénierie et exploration pétrolière Saipem, filiale du géant pétrolier ENI, est soupçonnée d’avoir versé jusqu’en 2009 des pots-de-vin à la Sonatrach, le groupe public gazier et pétrolier algérien dont plusieurs dirigeants avaient dû démissionner dans cette affaire. Le patron de Saipem, Pietro Tali, a démissionné en décembre à la suite de cette affaire, tandis que le groupe a également suspendu à titre préventif Pietro Varone, responsable de la division ingénierie et construction, et un autre manager.
06 août Le ministre libyen du Pétrole, Abdelbari Al Aroussi, a annoncé hier la reprise de la production dans les différents sites d’exploitation de l’ouest du pays, qui avaient été fermés en raison d’un mouvement de contestation. La production a atteint 700 000 barils de pétrole par jour (b/j), a indiqué le ministre, faisant état de négociations avec les contestataires. « L’approvisionnement en pétrole s’est amélioré dans l’ouest du pays et nous avons réussi à reprendre la production dans tous les champs après des discussions avec les différentes parties » protestataires, a indiqué M. Al Aroussi lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre, Ali Zeidan. Selon lui, la production devrait atteindre 800 000 b/j dans les prochains jours. « Nous tentons de parvenir à une solution dans la région du Centre où les terminaux pétroliers de Zueitina (100 000 b/j), Sedra et Ras Lanouf (600 000 b/j) sont fermés », en raison de mouvements de protestation.
06 août Une commission spéciale de l’Union africaine (UA) a entamé une opération de détermination de la ligne zéro pour mettre en place une zone démilitarisée entre le Soudan et le Sud Soudan, a indiqué, hier, une source au sein de l’organisation panafricaine.
La commission de l’UA a commencé son travail pour déterminer trois zones prioritaires avant la détermination d’une ligne zéro temporaire conformément à la feuille de route de l’UA, a indiqué le rapporteur de la Commission politique et sécuritaire entre le Soudan et le Sud Soudan, Al-Muiz Farouq. Cette tâche devrait être achevée à la mi-août, selon cette source qui ajouté qu’une délégation de la commission était déjà arrivée à Kadogli, au Kordofan du Sud, et rencontré des représentants du Soudan et du Sud Soudan. L’UA avait pris la décision de former une commission pour superviser l’établissement d’une zone démilitarisée le long de la frontière commune entre le Soudan et le Sud Soudan, afin d’atténuer les tensions frontalières entre les deux parties.
06 août Le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, M. Moussa Benhamadi, a lancé un appel d’offres pour une étude de la reconnaissance du tracé maritime en vue de la réalisation de la liaison fibre optique sous-marine entre Oran et Valence. La réalisation de ce câble de fibre optique permettra l’amélioration des communications téléphoniques et les liaisons internet entre l’Algérie et l’Espagne. Pour ce qui est des délais de réalisation de ce projet, inscrit en 2004 dans le cadre du plan ORSEC, ils ont été fixés à 14 mois à compter de la signature du contrat, précise le ministre qui souligne que l’autorisation de programme allouée à ce projet est de 2,2 milliards DA.
Les pouvoirs publics ont décidé d’initier ce projet suite aux deux catastrophes naturelles ayant provoqué l’isolement de l’Algérie du reste du monde, à savoir l’inondation de Bab-El-Oued survenue le 10 novembre 2001 et le séisme de Boumerdès du 21 mai 2003, ayant provoqué la coupure des deux câbles sous-marins ALPAL2 et SMW2, au départ d’Alger. Deux autres faits majeurs sont venus conforter cette décision, à savoir le retrait, en janvier 2006, de l’exploitation commerciale du câble SMW2, à la faveur de la mise en service du câble SMW4, à partir d’Annaba, et la coupure, en mars 2009, du câble SMW4 ayant entraîné une congestion du trafic voies et données (Internet).
Le projet de réalisation d’une liaison à fibres optiques sous-marine Oran-Valence, système intégré aux réseaux de télécommunications sous-marins et terrestres, a pour objectif de doubler et protéger efficacement ALPAL2 et SMW4, protégé physiquement et en redondance : l’Est (Annaba), le centre (Alger) et l’Ouest (Oran) en cas de catastrophe naturelle. Il offre également, une diversité des points d’atterrissement à l’international et réachemine automatiquement le trafic IP (IP ; internet, circuit de données basés sur le TDM et voix basée sur le TDM). Outre, Il améliore la crédibilité de l’Algérie vis-à-vis des utilisateurs de l’internet et offre une meilleure connectivité “IP’’ aux peering existant en Europe. Ainsi ce projet permettra aussi, la création de boucles de grande capacité, Alger-Oran-Annaba, Oran-Valence (par câble sous-marin), Valence-Marseille (par acquisition d’IRU ou fibres noires) et Marseille-Alger par (SMW4) pouvant réacheminer le trafic et le basculer d’une artère à une autre.
Par ailleurs, les performances de ce système respecteront les standards de transmission recommandés par l’Union internationale des télécommunications, dont la longueur de la liaison est estimée à 512 km, tandis que le système de câble est un système avec répéteur. Le câble de ligne sera constitué de deux types de câbles sous-marins et terrestres. Pour ce qui est de la capacité, elle sera de 120 GBITS, avec une augmentation graduelle de la capacité du système en technologie DWDM jusqu’à une capacité finale de 40 longueurs d’ondes. Par contre, les équipements terminaux de ligne (ETL) seront évolutifs à 1,6 Tbits/s (160 canaux), dans le futur.
06 août Le président de l’Assemblée nationale constituante Tunisienne, Mustapha Ben Jaafar, a annoncé mardi la suspension des travaux de la Constituante jusqu’à ce que des négociations de sortie de la crise politique commencent. « J’assume ma responsabilité de président de l’ANC et suspends les travaux de l’assemblée jusqu’au début d’un dialogue (entre pouvoir et opposition) et cela au service de la Tunisie », a déclaré à la télévision d’Etat cet allié laïque de centre-gauche du parti islamiste Ennahda qui dirige le gouvernement. J’appelle tout le monde à participer au dialogue, a dit Mustapha Ben Jaafar, dont le parti Ettakatol, sans démissionner du gouvernement, est favorable à la mise en place d’une nouvelle équipe gouvernementale. Une hétéroclite coalition d’opposition refuse tous pourparlers tant que le gouvernement n’aura pas démissionné et Ennahda refuse toute négociation dont la précondition est le départ du cabinet en place. L’annonce de Mustapha Ben Jaafar intervient alors que les détracteurs des islamistes au pouvoir ont prévu une grande manifestation mardi soir à Tunis pour obtenir le départ du gouvernement et pour certains la dissolution de l’ANC. Le gel des travaux de l’ANC remet en cause le calendrier de sortie de crise du Premier ministre islamiste Ali Larayedh, qui avait proposé d’achever les travaux de la Constituante, l’adoption de la Constitution et de la loi électorale d’ici au 23 octobre et la tenue d’élections le 17 décembre.
06 août Trois policiers ont été tués, lorsqu’une patrouille de police a été attaquée, ce mardi soir, 06 août, sur la route du nouvel hôpital d’Azeffoun, à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Tizi Ouzoun par un groupe terroriste. Un premier bilan fait état de trois policiers assassinés et un terroriste abattu lors de l’accrochage. Les forces ont entrepris une vaste opération de ratissage juste après cette attaque.
06 août L’Algérie et la Libye vont former une commission commune pour combattre le terrorisme et les trafics. La décision a été prise hier à Alger par le Premier ministre Abdelmalek Sellal et le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci, lors de la visite du Premier ministre libyen Ali Zeidan.
06 août La Banque ouest africaine de développement (BOAD) a financé cinq projets pour un montant de 61 milliards FCFA au Niger au cours du premier semestre de l’année 2013, a annoncé à Niamey son président, le Béninois Chritian Adovelande. Faisant le bilan des opérations engagées par son institution, le patron de la BOAD a indiqué les projets financés au Niger ont trait à la réalisation d’infrastructures routières. Il s’agit de projets de routes urbaines notamment la route Niamey-Namaro, la route de Goudel, le Boulevard Askia Mohamed et des routes interurbaines, notamment la deuxième phase de la route Filingué-Tahoua pour 8 milliards FCFA , également la route Maradi-Madaroufa pour 25 milliards FCFA a-t-in précisé, au sortir d’une audience avec le président Mahamadou Issoufou.
06 août Une cinquantaine d’immigrants clandestins sont parvenus mardi à franchir la frontière grillagée qui sépare le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla lors d’un assaut massif. L’assaut a eu lieu à mardi 02H45 locales, a précisé la préfecture de Melilla, dans un communiqué. Les migrants qui ont réussi à franchir la barrière sont logés au centre d’accueil temporaire des immigrants (Ceti), qui abrite près de 850 personnes, quasiment le double de sa capacité (480 personnes), a expliqué un porte-parole de la préfecture.
06 août Des dizaines de milliers de Tunisiens ont manifesté dans la nuit de mardi à mercredi en banlieue de Tunis pour obtenir le départ du gouvernement dirigé par les islamistes d’Ennahda. Les manifestants, qui étaient au moins 40.000 vers 22H30, scandaient « le peuple veut la chute du régime » ou encore « le gouvernement va tomber aujourd’hui ». Des représentants de l’opposition ont évoqué dans les médias des chiffres allant de 100 à 200.000 personnes. Vers 01H00, aucun incident n’avait été signalé et la manifestation touchait à sa fin. L’hétéroclite coalition d’opposition, de l’extrême gauche au centre-droit soutenu par le puissant syndicat UGTT, organise chaque nuit des rassemblements contre le pouvoir depuis l’assassinat du député Mohamed Brahmi le 25 juillet, attribué à la mouvance salafiste. Cette manifestation est de loin la plus importante depuis le début de la contestation.
06 août Le ministre tunisien de l’Intérieur, Lotfi Ben Jedou, a annoncé, aujourd’hui, lors la séance plénière à l’Assemblée nationale constituante (ANC), que ses services ont arrêté, à ce jour, au total, 46 éléments terroristes. Selon le ministre tunisien de l’Intérieur Lotfi Ben Jedou ce n’est pas moins de 140 combattants terroristes qui se trouveraient dans la région des monts Chaâmbi. Les éléments arrêtés au cours de plusieurs opérations de police à Tunis, Sousse et ailleurs, et ceux encore en fuite appartiennent, selon le ministre de l’Intérieur à la « Katibat Okba Ibn Nafaa », du nom du conquérant musulman fondateur de la ville de Kairouan, une cellule virulente du réseau d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) active en Tunisie. Parmi les 46 arrêtés, 6 sont considérés comme particulièrement dangereux et certains ont participé aux assassinats des dirigeants de l’opposition Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.
06 août La banque islamique de développement (BID) a offert ce mardi au Mali 12 milliards de francs CFA de dans le cadre la lutte contre l’insécurité alimentaire. Les documents relatifs à ce don ont été signés par le vice-président de la BID, Birama Sidibé, et le ministre malien de l’Economie et de l’action humanitaire, Mamadou Namory Traoré. Dans le cadre du projet de renforcement de la centrale électrique de Balingué 2 visant à sécuriser et à améliorer l’approvisionnement en énergie électrique du réseau interconnecté du Mali, le gouvernement malien a signé avec BID, un accord de crédit-bail d’un montant de 20.060.000 dinars islamiques, soit environ 15 milliards 592 millions de FCFA.
06 août Le Parti pour l’Action Civique et Patriotique PACP, a publié en fin de journée de ce mardi un communiqué. Il y est question du deuxième tour de l’élection présidentielle. Le parti a décidé de ne soutenir ni Ibrahim Boubacar Keita ni Soumaïla Cissé.


07 août Olivier Wantz, membre du directoire d’Areva et directeur général adjoint, en charge de l’activité Mines a annoncé ce mercredi dans un communiqué, la reprise complète de la production sur le site de la Société des mines de l’Aïr (Somaïr) à Arlit, qui avait essuyé le 23 mai dernier un attentat revendiqué par des groupes jihadistes. L’extraction du minerai avait repris le 24 mai, soit le lendemain de l’attaque, et le 18 juin l’une des deux lignes de production avait été remise en service. Le site de la Somaïr est aujourd’hui complètement opérationnel, avec deux mois d’avance sur le calendrier prévisionnel, a expliqué Olivier Wantz. La Société des mines de l’Aïr (Somaïr) est détenue à 64% par Areva et à 36% par l’Etat du Niger. Elle exploite le site d’Arlit et a produit 3065 tonnes d’uranium en 2012.
07 août Le parti islamiste Tunisien Ennahda a annoncé ce mercredi dans un communiqué signé de son chef, Rached Ghannouchi, qu’il acceptait la suspension des travaux de l’Assemblée nationale constituante, annoncée la veille à la surprise générale par son président, Mustapha Ben Jaafar.
Le parti de gouvernement se dit favorable à la formation d’un gouvernement d’union nationale comprenant toutes les forces politiques convaincues de la nécessite d’achever le processus démocratique dans le cadre de la loi. Le parti islamiste fixe aussi un calendrier de reprise des travaux de l’Assemblée nationale constituante, forme le souhait que l’adoption de la Constitution et de la loi électorale se fasse avant la fin de septembre 2013, et réclame l’organisation d’élections avant la fin de l’année.
07 août Les instructeurs français de l’EUTM Mali ont commencé les séances d’instructions au combat en zone urbaine au profit de la la 1re compagnie d’infanterie du groupement tactique interarmes (GTIA) malien « Helou » (« les éléphants » en langue tamashek). Cette séquence de niveau groupe, effectuée dans le village de combat du camp d’entraînement de Koulikoro, le 7 août marquait le début de la formation au combat en zone urbaine de ce bataillon, qui se poursuivra dans les semaines à venir au niveau section puis au niveau compagnie. Cette première séance avait pour objectif d’instruire les soldats maliens sur les techniques d’approche et d’investissement d’un bâtiment, ainsi que de couverture et d’appui mutuel en trinôme. Outre les savoir-faire techniques et tactiques inhérents au combat en zone urbaine, cette séquence avait également pour but de sensibiliser les soldats maliens aux problématiques spécifiques à ce milieu, notamment caractérisées par une forte imbrication de l’ennemi avec la population civile.
Le bataillon Helou est le deuxième bataillon malien formé par les instructeurs d’EUTM Mali. Le premier bataillon, baptisé Waraba, est actuellement déployé au Nord du pays et participe à la sécurisation de la zone, appuyé par les militaires de la force Serval et de la MINUSMA.


08 août Les employés de la mine d’or de Tasiast (400 km au nord-est de Nouakchott), la troisième plus importante au monde, ont entamé jeudi une grève illimitée pour des revendications sur les salaires et la couverture médicale. Selon Ahmed Ould Haki, délégué du personnel, les 1500 travailleurs mauritaniens, représentant 98% de la main d’œuvre de la mine, sont entrés en grève illimitée pour exiger l’égalité des salaires dans la fonction, l’amélioration du traitement du personnel de prospection et de la couverture médicale et le respect du code du travail mauritanien. La mine d’or de Tasiast est exploitée par Tasiast-Mauritanie, filiale à 100% de la société canadienne Kinross, qui la présente comme la troisième au monde. Selon Tasiast-Mauritanie, la compagnie a débuté ses opérations commerciales en 2008. Kinross a acquis 100% des parts de la mine d’or de Tasiast en septembre 2010.
08 août La police nigérienne a arrété un homme d’une trentaine d’années soupçonné d’appartenir au MUJAO dans la localité de Madaoua, à 500 km, au centre-est du Niger, non loin du nord-Nigeria. Lors de son arrestation, le terroriste présumé était en possession d’un arsenal de guerre constitué d’explosifs. L’homme a reconnu appartenir à une cellule dormante du MUJAO et se tenait prêt à agir, lorsqu’il a été interpellé par les éléments de la police.
08 août L’ancien chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé, chassé du pouvoir en mars dernier par la coalition de la Séléka , après avoir séjourné à Yaoundé au Cameroun pendant deux mois, puis début juin à Nairobi, au Kenya, enfin à Brazzaville, est actuellement en France où il vient de lancer un Front pour le retour de l’ordre constitutionnel en Centrafrique (FROCCA). Dans une interview à un journal français il dénonce les exactions des rebelles de la Séléka et l’indifférence internationale face à la crise politique et humanitaire qui afflige Bangui et le reste du pays. Toujours dans cette tribune il interpelle tous les chefs d’Etat de la sous-région, les démocraties européennes et bien sûr la France qui a l’habitude de régler nos problèmes, pour leur demander de nous aider à faire partir ces bandits et rétablir la légalité constitutionnelle.


09 août Quatre ressortissants thaïlandais ont été enlevés ce vendredi par un commando armé dans l’Etat de Rivers, dans le delta du Niger. Selon les autorités locales, deux de leurs collègues nigérians qui circulaient à bord du véhicule ont subi le même sort alors qu’ils se rendaient dans une ferme de la région de Buguma. Les deux Nigérians ont été remis immédiatement en liberté mais lors de l’opération, l’un d’entre eux, pris de panique, s’est noyé en se jetant à l’eau, a indiqué le ministre de l’Agriculture de l’Etat de Rivers, Emmanuel Chindah, joint par téléphone.
09 août Des unités de l’armée libyenne ont été déployées à Tripoli et ses banlieues dans le cadre d’un plan d’urgence de sécurisation de la capitale en proie à des violences meurtrières depuis plusieurs semaines, a annoncé vendredi l’état-major de l’armée.
Dans le cadre du plan de sécurisation de Tripoli pendant les jours de l’Aïd el-Fitr (fête marquant la fin du ramadan) et au-delà, des unités de l’armée ont été déployées dans la capitale et ses banlieues", a indiqué le bureau d’information de l’état-major sur sa page Facebook. L’état-major a précisé que ce dispositif avait été mis en place sur ordre du président du Congrès général national (CGN), la plus haute instance politique et législative du pays, Nouri Bousahmein. Des soldats à bord de plus d’une centaine de blindés et de pick-up armés de mitrailleuses ou de canons antiaériens sont arrivés jeudi soir à Tripoli.
09 août Le patron de la CotonTchad, la plus grande entreprise de traitement de coton du pays, va rester en prison à la maison d’arrêt de Mundu, où il était en garde à vue depuis près de 72 heures. Le juge d’instruction a décidé de l’inculper pour détournement de fonds publics. Une séance d’interrogatoire devrait avoir lieu la semaine prochaine. Son avocat, Me Sobdibé Zoua, espère qu’il pourra être libéré après cette séance d’interrogatoire. Ses employés crient au complot et à la manipulation. Ils réclament sa libération immédiate. Deux plaintes ont été déposées à l’encontre du PDG de la CotonTchad : l’une pour complicité d’usage de faux et dissimulation, l’autre pour détournement de fonds à hauteur de 98 millions de francs CFA, soit environ 150 000 euros.
09 août Un journaliste à la télévision libyenne Libya al-Hurra a été assassiné vendredi à Benghazi, dans l’est du pays. Azzeddine Koussad, présentateur à la télévision Libya Al-Hurra, a été tué de plusieurs balles par des inconnus qui ont ouvert le feu au moment où il se trouvait dans sa voiture stationnée près d’une banque du sang. L’attaque s’est déroulée après la grande prière du vendredi, a ajouté cette source sans donner davantage de détails.
09 août Des inconnus ont tué lundi par balles un employé sud-soudanais de l’ONG Médecins Sans Frontières aux environs de Juba, capitale du Soudan du Sud, a annoncé aujourd’hui MSF. Les assaillants ont blessé un deuxième membre du personnel sud-soudanais de l’ONG, attaqué dans le véhicule qui arborait le sigle de MSF. La victime a succombé à ses blessures deux jours plus tard.


10 août La coalition d’opposition tunisienne a annoncé ce samedi qu’elle proposera la semaine prochaine un gouvernement composé d’indépendants pour sortir le pays de la crise politique déclenchée par l’assassinat d’un opposant et arracher la démission du cabinet dirigé par les islamistes. Le Front établira aussi une feuille de route bien précise, a expliqué Karima Souïd, député du parti Massar et membre de cette alliance qui réunit des mouvements allant de l’extrême gauche au centre droit. Elle a aussi souligné que toute négociation avec le parti islamiste Ennahda, qui dirige le gouvernement, avait pour préalable la démission du cabinet dirigé par Ali Larayedh. Il ne peut y avoir de discussion sans mise en place d’un gouvernement de salut national, ce n’est pas négociable, a estimé Mme Souïd, assurant que les opposants n’avaient eu aucun contact direct avec Ennahda. L’opposition veut relancer la mobilisation en organisant une nouvelle grande manifestation le 13 août, qui marque l’anniversaire de la promulgation du code du statut personnel en 1956, octroyant aux Tunisiennes des droits sans pareil dans le monde arabe, sans pour autant consacrer l’égalité.
10 août Près de 61% des échanges commerciaux de l’Algérie, réalisés durant le premier semestre 2013, ont été effectués avec les pays de l’Union européenne (UE), classant cette communauté économique premier partenaire commercial du pays.Sur les 64,25 milliards de dollars (mds usd) d’échanges commerciaux (importations et exportations) réalisés par l’Algérie durant ce semestre, 39,16 mds usd ont été effectués avec les pays de l’UE, soit 60,94% du commerce extérieur global de l’Algérie, indique-t-on auprès des Douanes.Les importations algériennes de l’UE ont atteint 14,98 mds usd, durant le premier semestre 2013, soit près de 52,8% des importations globales du pays, en hausse de 22,8%, par rapport à la même période en 2012, selon les chiffres du Centre national de l’informatique et des statistiques (Cnis) obtenus par l’APS.Les exportations algériennes vers ces pays ont atteint 24,17 mds usd, soit 67,33% des exportations globales du pays, en hausse de 17%, précise le Cnis.
A l’intérieur de cette région économique, l’Espagne est le premier client de l’Algérie avec 5,39 mds usd, suivie par l’Italie avec 5,13 mds, la Grande-Bretagne avec 4,51 mds, la France (3,66 mds) et les Pays-Bas avec 2,71 mds. Pour les fournisseurs, les premières places ont été occupées aussi par les pays de l’UE.La France occupe toujours la première place avec 3,33 mds usd, la 3e place revient à l’Espagne avec 2,72 mds usd, puis l’Italie à la 4e place avec 2,51 mds usd et l’Allemagne (5e) avec 1,34 md usd. La Chine, qui ne fait pas partie de l’UE, a été classée 2e fournisseur de l’Algérie avec 3,31 mds usd.Les pays de l’OCDE (hors UE) viennent en deuxième position avec une part de 12,37% (3,50 mds usd) des importations de l’Algérie, et de 19,58% (7,03 mds usd) des ventes algériennes à l’étranger.
Par rapport au 1er semestre 2012, les exportations réalisées avec ces pays ont reculé de 38,6%, au moment ou les importations en provenance de ces pays ont augmenté de plus de 11%.Les échanges commerciaux de l’Algérie avec les pays de l’OCDE, durant les six premiers mois 2013, ont été réalisés essentiellement avec les USA qui sont classés 6ème client d’Alger avec 7,24% des exportations de l’Algérie.La Turquie a été classée 8eme client de l’Algérie et son 6e fournisseur avec respectivement 1,8 md et 1,1 md usd.La région de l’Amérique du Sud absorbe 3,03% (1,09 md) des ventes algériennes à l’étranger alors que ses exportations vers le pays ont totalisé 6,22% (1,76 md usd) de la valeur globale des importations au 1er semestre 2013.Pour cette région, le Brésil est classé 10e client (994 millions) de l’Algérie et son 11e fournisseur (1,12 md usd).Les pays de l’Asie ont absorbé 4,62% des exportations de l’Algérie (1,66 md usd) et ont en expédié 18,26% (5,17 mds usd).En Asie, la Chine reste un « important » partenaire de l’Algérie puisqu’elle est classée 2e fournisseur du pays depuis 2012 avec 3,31 mds usd et son 13e client avec 644 millions usd.Le volume des échanges avec les pays du Maghreb (UMA) a enregistré une augmentation de 58,45% le premier semestre 2013 par rapport au 1er semestre 2012, passant de 1,21 milliard usd à 1,92 md usd.Le commerce avec les pays arabes (hors UMA) a enregistré une hausse de 32,64% par rapport à la même période, le volume global des échanges commerciaux étant passé de 1,2 md usd à 1,59 md usd.
Dans le monde arabe, seuls la Tunisie et le Maroc figurent parmi les 15 premiers partenaires commerciaux de l’Algérie, occupant respectivement la 12ème et la 14e place dans la liste des principaux clients du pays avec 813 millions usd et 521 millions usd, selon le Cnis. Les exportations algériennes ont atteint 35,90 mds usd au 1er semestre 2013 et les importations 28,35 mds usd, donnant un excédent commercial de près de 7,56 mds usd.
10 août Le dispositif de sécurité mis en place sur la bande frontalière de la wilaya de Tébessa vient d’être renforcé par deux nouveaux escadrons des groupes de gardes-frontières (GGF) de la gendarmerie nationale, selon l’APS qui cite une source sécuritaire. Ces deux escadrons, implantés à Bekkaria et El-Kouif, seront encadrés d’ici le mois d’octobre prochain par la 5e circonscription régionale des groupes de gardes-frontières, implantée dans la localité d’El-Ouin, et qui devrait couvrir également les wilayas de Souk Ahras et El- Tarf, ajoute la même source, précisant que cette structure, la deuxième du genre en Algérie, devra assurer une formation pédagogique de qualité au profit des forces héliportées. La mobilisation de ces escadrons s’inscrit dans le cadre des mesures de sécurité prises par le 5e commandement régional de la Gendarmerie nationale pour la protection de cette bande frontalière, longue d’environ 300 km.
10 août Les services du DRS mènent actuellement des enquêtes sur la fuite d’informations sensibles sur les projets et les appels d’offres lancés par Sonatrach. Les enquêteurs soupçonnent des cadres des filiales de la société nationale des hydrocarbures basées à l’étranger de divulguer des informations économiques sensibles sur Sonatrach aux entreprises étrangères qui travaillent dans les hydrocarbures en Algérie. Ces cadres sont également soupçonnés de vendre aux groupes étrangers, dont les sociétés italiennes ENI et Saipem, des informations secrètes sur les décisions stratégiques de Sonatrach et sur les enquêtes sur les scandales de corruption ayant secoué la société nationale des hydrocarbures. « Des groupes étrangers ont anticipé des décisions de Sonatrach, ce qui signifie qu’ils étaient dans la confidence.
10 août De nouveaux combats entre les tribus Ma’alia et Rezeigat ont fait une centaine de morts samedi près d’Adila au Darfour, ont annoncé des sources au sein de ces tribus. Nous avons affronté les Ma’alia (...) et nous avons détruit l’une de leurs bases et tué 70 d’entre eux. Nous avons perdu 30 hommes, a déclaré un membre de la tribu Rezeigat après ces combats dans l’est du Darfour. Nous nous attendons à de nouveaux combats aujourd’hui, a assuré un membre de la tribu Ma’alia, accusant les Rezeigat d’avoir attaqué et incendié des villages.
10 août Lors d’une conférence de presse ce samedi soir, veille du 53e anniversaire de l’indépendance du Tchad, le président tchadien Idriss Déby s’est dit prêt à répondre devant la justice dans l’affaire de l’ex-dictateur Hissène Habré dont il fut l’un des collaborateurs entre 1979 à 1989 avant de le renverser en 1990. L’ex-dictateur Hissène Habré est inculpé de crimes contre l’humanité et incarcéré à Dakar où il est réfugié depuis sa chute en 1990. Une commission d’enquête sur les crimes et détournements commis pendant les années Habré, créée après sa chute, a estimé à plus de 40.000 le nombre de personnes mortes en détention ou exécutées au cours de sa présidence de huit ans. En mai, le mouvement du général Mahamat Nouri, visé par un mandat d’arrêt au Tchad, avait accusé le président Déby d’être le principal responsable des crimes commis sous le régime Habré. Il lui avait notamment reproché dans un communiqué de se dérober et occulter ses propres implications dans la période concernée (...) Durant ces années de guerres civiles, s’il y a quelqu’un qui aurait commis des crimes, c’est bien Idriss Déby.
10 août Le commandant de la force militaire combattant la révolte des islamistes dans le nord-est du Nigeria a admis que 12 soldats et sept policiers ont été tués lors de récentes attaques. Plus tôt dans la journée, l’armée avait affirmé que seulement deux soldats et un policier avaient péri lorsque de présumés membres du réseau terroriste Boko Haram ont donné l’assaut contre une base militaire et un avant-poste de la police près de la frontière entre le Nigeria et le Cameroun, le 4 août. Le major-général Jah Ewansiah a admis cette différence samedi lorsqu’il a discuté avec le gouverneur de l’État de Borno, en présence de journalistes. M. Ewansiah a ajouté qu’en dépit des pertes, la force d’intervention était déterminée à assurer que la paix est entière restaurée dans l’État de Borno, même si cela signifie sacrifier nos propres vies. Des milliers de soldats supplémentaires ont été dépêchés dans le nord-est du pays après la proclamation de l’état d’urgence, à la mi-mai.
10 août Trois mouvements de l’Azawad ont déclaré, samedi, à l’issue d’une réunion à Nouakchott, leur volonté d’œuvrer ensemble à un projet politique unique et à un plan d’action unique pour le peuple de l’Azawad. Dans un communiqué conjoint, les trois mouvements (Mouvement national de Libération de l’Azawad, Haut-Conseil pour l’Unité de l’Azawad et Mouvement arabe de l’Azawad) ont précisé que le texte dudit projet sera mis à jour dans les plus brefs délais. Ils ont affirmé que toute discorde qui intervient entre les Azawadis (les habitants de l’Azawad) est un cadeau offert sur un plateau d’or aux ennemis de l’Azawad. Les trois mouvements ont souligné en outre que leur action est motivée par le devoir national et l’impérieuse nécessité d’unir les fils du peuple de l’Azawad (Songhaï, Touareg, Arabes, Peuls) dans un même croisement. Ils ont enfin appelé tous les frères et amis où qu’ils soient, à soutenir les efforts d’unité et de réconciliation des Azwadis et exprimé leur engagement à mettre fin à toutes formes d’actes ou paroles, qui nuisent à la coexistence pacifique des différentes composantes de l’Azawad.
10 août Des hommes soupçonnés d’être des membres de la secte Boko Haras ont attaqué le village de Ngom dans le district de Mafa, et tué douze personnes ce samedi soir dans leurs maisons.
10 août Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dénonce une situation « inacceptable » en République centrafricaine, où des rebelles de la Seleka continuent de « rançonner la population et de semer le chaos », particulièrement en dehors de Bangui. Ban Ki-moon dresse ce constat accablant dans un rapport adressé au Conseil de sécurité, auquel il demande d’agir.


11 août Les 6,8 millions de Maliens inscrits sur les listes électorales sont appelés à rendent aux urnes ce dimanche pour élire le président de la république. Au premier tour qui mettait en compétition 27 candidats, la participation avait été de 48,98%. Selon le décompte des résultats confirmés par la Cour constitutionnelle. Ibrahim Boubacar Keïta avait obtenu 39,7% des suffrages, suivi de Soumaïla Cissé avec 19,7%. Les bureaux de vote sur le territoire malien seront officiellement ouvert de 8 heures jusqu’à 18 heures ce soir.
11 août La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a déployé 150 observateurs au Mali dans le cadre de la supervision du second tour de l’élection présidentielle. Lors du premier tour du scrutin, tenu le 28 juillet, la CEDEAO avait déployé 250 observateurs.
11 août Plus d’un millier de personnes ont pris part ce dimanche à la marche populaire organisée à Azeffoun, à 65 km au nord-est de Tizi Ouzou, pour dénoncer le terrorisme, après la mort mardi dernier de trois policiers dans un attentat. La marche s’est ébranlée à 10h du siège de la mairie jusqu’à la daïra d’Azeffoun. Les manifestants ont effectué une halte devant le domicile de l’un des policiers assassinés pour observer une minute de silence à sa mémoire. La foule s’est dispersée dans le calme devant le siège de la daïra après avoir rendu hommage aux policiers tués et appelé l’État à redoubler d’efforts pour venir à bout des sanguinaires terroristes qui sèment la terreur dans la région. La marche a eu lieu sur fond d’une grève générale massivement suivie par les commerçants de la ville qui ont baissé rideau, et aussi par toutes les institutions publiques qui ont également fermé leurs portes.
11 août Le Général Grégoire de Saint-Quentin, patron de la force Serval au Mali durant sept mois, a transféré son commandement le 11 août au général de division Marc Foucaud, en provenance de l’état-major de force 1 de Besançon.
Le général Foucaud aura la difficile tâche de mettre en œuvre la réduction des effectifs (encore 3 200 militaires français au Mali, objectif 2 000 à l’automne, puis 1 000), le transfert des responsabilités à la MINUSMA et la sécurisation du pays qui vient d’élire son président, Ibrahim Boubacar Keita.


12 août Le procureur général près la Cour d’Alger a lancé un mandat d’arrêt international contre l’ex minitre le l’Energie et des Mines, Chakib Khellil, son épouse et ses deux enfants. Y sont concernés également par un mandat d’arrêt international, Redha Hamche, Farid Bedjaoui, et trois autres personnes ayant des doubles nationalités et qui ont joué le rôle d’intermédiaires dans l’octroi des marchés dans les affaires Sonatrach. Au total neuf mandats d’arrêt internationaux ont été lancés par le juge d’instruction en charge de l’affaire "Sonatrach2, a précisé ce lundi le procureur général près la Cour d’Alger, Belkacem Zeghmati, lors d’une conférence de presse.
12 août L’ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Keïta est devenu le nouveau président du Mali. Son adversaire Soumaïla Cissé a en effet reconnu lundi soir sa défaite au second tour de la présidentielle de dimanche. « Je suis allé voir Ibrahim Boubacar Keïta pour le féliciter et lui souhaiter bonne chance pour le Mali, »
12 août Un notable touareg d’une soixantaine d’années est mort dimanche 11 août, en fin de matinée à Léré. Abdoulaye Ag Mohamed Ali, dit « Bolla » aurait été battu à mort par des civils armés de bâtons, à l’endroit où il logeait. Abdoulaye Ag Mohamed Ali, ne résidait pas en permanence à Léré mais s’y était rendu pour voter à la présidentielle de dimanche. Il s’agit du frère du ministre sortant de l’Artisanat et du Tourisme, Yéhia Ag Mohamed Ali.
12 août Dans un communiqué conjoint, le MNLA Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) affirment qu’il s’agit d’un « assassinat » et pointent du doigt l’armée malienne qui, assurent-ils, avait arrêté ce touareg la veille, à son arrivée à Léré.
12 août Des insurgés soupçonnés d’être des membres du groupe islamiste armé Boko Haram ont tué 44 fidèles lors de l’attaque d’une mosquée dans la petite ville de Konduga, dans le nord-est du Nigeria, a annoncé ce lundi un responsable du gouvernement. L’action aurait été dirigée contre les groupes de vigilance mis en place par des citoyens pour aider les militaires à combattre les islamistes. D’après des habitants, les assaillants sont arrivés en tenue de camouflage de l’armée. Encouragés par les autorités, les groupes de citoyens ont contribué à réduire le nombre d’attaques perpétrées par Boko Haram.
12 août Dans une vidéo obtenue lundi par l’AFP, le chef de Boko Haram revendique de récentes attaques meurtrières contre les forces de sécurité dans le Nord-est, tout en assurant être en bonne santé. Les militaires quant a eux, ils affirment avoir reconquis la plupart des fiefs islamistes, mais cette version des faits est difficile à vérifier, les autorités ayant coupé les lignes téléphoniques dans de nombreuses régions et restreint l’accès à des zones reculées du Nord-est du Pays.
12 août Le parti Ennahda au pouvoir en Tunisie a appelé, à un rassemblement pour aujourd’hui, à l’occasion de la journée tunisienne de la Femme. Ennahda appelle dans un communiqué à un rassemblement sous le slogan "les femmes de Tunisie, piliers de la transition démocratique et de l’unité nationale.
12 août les opposants au gouvernement tunisien appellent à manifester ce soir pour défendre les droits des femmes. Le rassemblement doit rejoindre la place faisant face à l’Assemblée nationale constituante (ANC), où l’opposition organise des manifestations quotidiennes depuis l’assassinat du député Mohamed Brahmi le 25 juillet. L’hétéroclite coalition d’opposants, qui réclame un « gouvernement de technocrates » et la dissolution de l’ANC, espère une mobilisation massive, à l’image de celle du 6 août lorsque des dizaines de milliers de Tunisiens ont manifesté contre le pouvoir en place.
12 août Les forces tunisiennes ont bombardé lundi le mont Sammama, à une dizaine de kilomètres au nord-est du massif de Châambi où les opérations militaires avaient été lancées après que huit militaires eurent été sauvagement tués le 29 juillet dans une embuscade. Selon une source proche du dossier interrogée par l’AFP et des médias tunisiens, un combattant islamiste armé, Mohamed Amri, a été fait prisonnier et a avoué avoir participé à cette attaque. Il était aussi en possession d’un enregistrement vidéo filmé à l’aide du téléphone d’une des victimes montrant comment les combattants ont égorgé certains des militaires. Le suspect a indiqué que le groupe était composé de Tunisiens, d’Algériens, de Maliens et de Sénégalais. Les autorités tunisiennes pourchassent sans succès et par intermittence depuis décembre ce groupe armé dans la région de Châambi. Ces combattants, dont certains seraient des vétérans de la rébellion islamiste du Nord-Mali, sont considérés comme responsables de la mort de treize soldats et d’un gendarme depuis fin décembre.
12 août Des pluies se sont abattues sur la commune algérienne de Bordj Badji-Mokhtar. Un premier bilan fait état de 11 blessés, dont un grave. 209 habitations précaires se sont effondrées et plus de 850 ont été endommagées, outre des dégâts partiels subis par 862 autres principalement dans huit quartiers de cette commune. Une équipe médicale pluridisciplinaire est à pied d’œuvre depuis mardi pour assurer sur place une prise en charge des sinistrés, tandis que plus de 220 tentes, 1.250 couvertures et une importante quantité de denrées alimentaires étaient distribuées aux familles.
12 août Le chef de l’État Burkinabè, Blaise Compaoré, a suspendu le projet de création du Sénat, a indiqué, lundi 12 août, dans un communiqué la présidence du Burkina Faso. Il était soupçonné par l’opposition de vouloir modifier la Constitution afin de briguer un nouveau mandat en 2015. La réforme qui divise le Burkina Faso attendra. Selon un communiqué de la présidence, le président Blaise Compaoré a décidé de suspendre le processus de mise en place du Sénat. Au regard des controverses et préoccupations relatives à la création du Sénat qui traversent les différentes composantes de la société burkinabè, le chef de l’État a demandé au Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, de convoquer le comité de suivi et d’évaluation des reformes politiques, indique le communiqué. Un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat avec des recommandations et propositions est attendu au plus tard le 31 août.


13 août Les Amazighs libyens manifestent aujourd’hui devant le Parlement pour protester contre leur marginalisation dans la rédaction de la future Constitution. Les Touaregs du sud du pays, les Amazighs du Nord, et la minorité noire Touboue se sont également jointes pour manifester contre les« dérives totalitaires du nouveau régime libyen », selon les termes du Congrès mondial amazigh (CMA), association représentant les Berbères de différents pays. Lors de la manifestation de ce mardi à Tripoli, des milliers de manifestants ont tenu à faire savoir à l’opinion leur détermination à se battre afin de mettre fin à l’injustice que subissent Imazighen et l’Amazighité depuis des siècles sur leur Terre. Si la manifestation a été voulue pacifique et citoyenne, ce n’est pas pour autant qu’ils acceptent l’indifférence méprisante des autorités libyennes, des autorités, au passage, qui ont fait preuve de racisme et d’anti-amazighité. C’est ainsi que les manifestants ont lâché le mot cette fois-ci et ont évoqué l’auto-détermination, voir l’indépendance. Si l’Amazighité n’est pas inscrite dans la Constitution, l’autodétermination sera inéluctable ! ont scandé les milliers de manifestants et nombre de pancartes portaient ce slogan. Les organisateurs de la manifestation avaient demandé audience au président du Congrès général national qui a préféré ignorer cette demande. Cette attitude méprisante na pas du tout été du goût de la jeunesse amazighe qui a fait a tenu à faire une démonstration de force en pénétrant dans l’enceinte du Congrès général et ont saccagé tout ce qui s’est trouvé sur leur chemin. Il s’agit d’une simple démonstration pour que les minables du Congrès général animés de mépris et de racisme sachent que ces Amazighs sont capables de s’exprimer par la violence qui serait le seul langage, vraisemblablement, compris par ces résidus du kadhafisme. L’évolution des choses depuis la chute du régime de Kadhafi nous montre que la cohabitation est quasi-impossible avec ces arabo-islamistes pour qui l’amazighité est à éradiquer. Il n’y a qu’une solution possible : l’instauration d’un Etat amazigh… Et en Libye, cela doit se faire tant que les Imazighen détiennent encore les armes. Depuis trois semaines, un groupe armé bloque l’oléoduc de Nalout dans l’ouest du pays, avec des conséquences économiques alarmantes. La manifestation d’aujourd’hui se veut un avertissement de plus de la part des Amazighs de Libye
13 août Le ministre libyen de l’Intérieur Mohamed al-Cheik a révélé dans un entretien les directeurs de son département que pas moins de 14.000 prisonniers se sont évadés des différents centres de détention du pays depuis l’insurrection en 2011 contre le régime de Kadhafi seraient ont toujours dans la nature. Cette situation fait partie des problèmes dont souffre la Libye, a précisé Mohamed al-cheikh cité par l’agence libyenne Lana. Il a ajouté que le ministère de l’Intérieur œuvrait en collaboration avec celui de la Justice à les ramener en prison pour continuer à purger leurs peines.
13 août La mise en circulation prévue à compter du 15 août au Maroc de vingt millions de nouveaux billets par la Bank al-Maghrib a soulevé un vent d’indignation dans la communauté amazigh marocaine. Les billets sont écrits en arabe et en français, sans un mot amazigh. La Constitution marocaine du 1er juillet 2011, adoptée dans la foulée du « printemps arabe », avait pourtant officiellement reconnu la langue et l’identité amazighs dans ce pays à majorité berbère. Dans une lettre ouverte adressée au roi début juillet, Rachid Daha éditeur du journal Le Monde amazigh dénonce le fait qu’aucune loi organique visant à rendre effective la Constitution en la matière n’a vu le jour depuis deux ans.
13 août Le président de la République Française François Hollande s’est entretenu par téléphone avec Ibrahim Boubacar Keïta et l’a félicité pour sa victoire, a indiqué un communiqué de la présidence. Il l’a assuré que la France resterait au côté du Mali et a ajouté que tout doit désormais être fait pour réussir la fin de la transition dans ce pays. L’entourage de François Hollande a par ailleurs indiqué que le chef de l’Etat retournerait dans ce pays où la France est intervenue militairement, pour assister à l’investiture du chef de l’Etat.
13 août Des militants de la minorité amazighe libyenne ont envahi ce mardi une salle du Parlement à Tripoli qu’ils ont mise à sac. Des Amazighs ont saccagé les meubles et jeté des documents au moment où le président et d’autres membres du Congrès général national (CGN) rencontraient leurs délégués, a déclaré la députée Souad Ganor à l’AFP, affirmant qu’ils avaient aussi menacé de faire usage d’armes contre certains députés.
13 août Un colonel de l’armée libyenne a été blessé à un pied mardi dans l’explosion de sa voiture à Benghazi (est), a annoncé un responsable des services de sécurité.
Il s’agit d’une tentative d’assassinat », a expliqué le colonel Abdallah al-Zayedi, porte-parole de la chambre commune de sécurité de Benghazi, la deuxième ville du pays. Le colonel Jelal al-Arafi s’apprêtait à monter dans sa voiture garée devant chez lui quand il a repéré un engin explosif placé dessous. Il a eu juste le temps de s’éloigner lorsque son véhicule » a explosé, a déclaré le porte-parole.
13 août Huit pays africains, dont le Tchad, vont annoncer qu’ils empruntent 104 millions de dollars (soit 51,3 milliards de Francs CFA) sous forme de prêts à taux zéro pour lutter contre l’extrême pauvreté, améliorer la santé publique et parvenir à un développement plus durable. Au Tchad, le prêt servira à la mise en place du Programme des Villages durable phare. Les 104 millions de dollars seront versés sous la forme de finance islamique (remboursements à long terme à taux d’intérêt zéro) pour les pays bénéficiaires, sauf dans le cas d’une subvention accordée à la Somalie.
13 août Ouverture du procès des étudiants, interpellés au cours de la manifestation consécutive à la fermeture des cités et restaurants universitaires à Ouagadougou. Les 50 prévenus ont comparu lundi au tribunal de grande instance d’Ouagadougou. Ces étudiants sont poursuivis pour actes de vandalisme sur la voie ayant entraîné la dégradation de biens publics et de coups et blessures sur des agents des forces de sécurité lors des affrontements provoqués par la fermeture des cités et restaurants universitaires au début du mois d’août. Après plusieurs heures de suspension, le procès a finalement été ajourné, le temps de permettre au Conseil constitutionnel de statuer sur l’exception d’inconstitutionnalité. Les prévenus n’ont pas bénéficié de la liberté provisoire comme le demandait leurs avocats. Pendant que se déroulaient les débats dans la salle d’audience, des centaines d’étudiants scandaient des slogans pour exiger la mise en liberté de leurs amis. Loin de se décourager, ils ont promis de rester mobilisés jusqu’à leur libération.


14 août La Mauritanie est prête à participer à la force de l’ONU au Mali, la Minusma, mais seulement dans la zone frontalière entre les deux pays, a déclaré mercredi le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. Nous avons fixé nos conditions : notre intervention doit se faire par le déploiement de nos forces du côté de nos frontières avec le Mali et non en d’autres lieux de ce pays, a déclaré M. Ould Abdel Aziz lors d’une « rencontre avec le peuple » à Néma dans le sud-est de la Mauritanie, près du Mali. Selon lui, la Mauritanie veut ainsi "éviter de se couper de ses forces, en assurant la sécurité de ses lignes d’approvisionnements. Nous sommes prêts à participer à la Minusma si ces conditions sont acceptées par le gouvernement malien, a-t-il souligné, affirmant que personne ne peut nous dicter ce que nous devons faire, ceci relevant de notre décision souveraine. Le Mali avait demandé que les soldats mauritaniens se déploient à sa frontière avec le Niger ou le Burkina Faso, a indiqué é à l’AFP une source officielle mauritanienne. Le mali ne veut pas voir de soldats mauritaniens dans l’ouest du pays. Il faut se rappeler qu’un différent frontalier existe entre la Mauritanie et le Mali sur leur frontière Ouest. Il faut interpréter cette déclaration comme un test de la Mauritanie envers le Mali.
14 août L’armée nigériane a affirmé ce mercredi avoir tué le numéro 2 du groupe islamiste Boko Haram, au cours d’affrontements armés début août dans le nord-est du pays. Pendant l’attaque terroriste de Boko Haram du 4 août 2013 l’armée nigériane a tué Momodu Bama alias Abu Saad, annonce l’armée dans un communiqué, affirmant qu’il s’agit du commandant en second du groupe, dirigé par Abubakar Shekau.
14 août Deux personnes sont mortes et plusieurs autres ont été blessées dans la nuit de mardi à mercredi dans des échauffourées d’ordre tribal dans la commune algérienne de Bordj Badji-Mokhtar. Les incidents ont opposé des Targui et des Arabes pour une raison non précisée. Il y a eu de nombreux dégâts matériels dus au vandalisme, à des incendies de véhicules et au pillage d’échoppes.
14 août Le président de la république nigérienne Mahamadou Issoufou. a annoncé la composition du premier gouvernement d’union nationale de l’histoire nigérienne. Le gourvernement compte pas moins de 35 ministres dont 5 femmes. Un gouvernement élargi à l’opposition, la CDS Rahama de Mhamane Ousmane et le MNSD (Mouvement national pour la société de développement) dont quelques ténors entrent au gouvernement, notamment le nouveau ministre d’Etat à la présidence Albadé Abouba, le ministre du Commerce Alma Oumarou et le ministre chargé de l’Hydraulique Wassalké Boukari.
Ce premier gouvernement d’union nationale de l’histoire nigérienne compte 5 ministres d’Etat, ils étaient 3 dans le gouvernement précédent. Les deux principaux partis de la mouvance présidentielle le PNDS-Tarayya (Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme) et le Moden Loumana FA se taillent la part du lion. L’ancien directeur de cabinet du président de la République, Massaoudou Hassoumi, prend la tête du ministère de l’Intérieur. Les ministres Habi Mahamadou Salissou et Mamane Sali Malam se partagent l’Urbanisme et l’Aménagement du territoire. Les ministères des Mines, de la Défense, des Finances, de l’Education, de l’Energie et du pétrole n’ont pas changé de titulaires tandis que plusieurs ministres ont été remerciés. Les seuls qui manquent à l’appel du président Mahamadou Issoufou sont les caciques de l’opposition avec à leur tête Seyni Oumarou, le président du parti MNSD-Nassara lâché par son principal allié de la CDS Mahamane Ousmane.
14 août Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé ce mercredi qu’il était prêt à reporter de trois semaines au maximum les législatives et municipales d’octobre pour permettre à l’opposition, qui a annoncé qu’elle les boycotterait, de changer d’avis. Les élections ne peuvent plus être reculées, sauf pour deux à trois semaines au plus, parce que cela fait déjà deux ans que le Parlement est en instance de renouvellement et que nous avons une présidentielle en 2014, a déclaré M. Aziz lors d’une visite à Néma, dans le sud-est de la Mauritanie. Le premier tour des législatives et des municipales est prévu le 12 octobre, et un éventuel second tour le 26 octobre.
14 août Le Cameroun a pris ce mercredi la pleine possession de la souveraineté de la péninsule de Bakassi, après cinq ans d’administration transitoire suite à l’accord du 14 août 2008 qui avait clos un conflit frontalier de 15 ans parfois sanglant avec le Nigeria. Le 14 août 2008, le Nigeria avait formellement remis Bakassi au Cameroun, mettant fin à 15 ans de conflit frontalier. Une période transitoire de cinq ans avait alors été décidée par les deux parties, sous l’égide de l’ONU, pour permettre notamment la mise en place d’administrations camerounaises dans cette péninsule d’environ 40.000 habitants, anciennement administrée par le Nigeria qui y compte encore de nombreux ressortissants.
14 août Un nouvel accord avec la Libye pourrait aider la Tunisie à répondre à la demande à court terme en combustibles fossiles, et relancer le projet de construction de la raffinerie de Skhira, chiffré à 2 milliards de dollars. Conformément aux dispositions de cet accord signé au mois de juin, la Tunisie achètera 10 millions de barils de pétrole entre août 2013 et la fin de l’année 2014 à des tarifs réduits. La Libye fournira 450 000 barils de brut par mois entre août et décembre 2013, puis 650 000 barils par mois en 2014. Le prix de vente n’a pas été révélé, mais les médias libyens ont indiqué que les parties s’étaient entendues sur un tarif préférentiel. Le ministre tunisien de l’Économie, Ridha Saidi, a déclaré que le versement initial serait différé, sans toutefois préciser la durée de ce report.
14 août Initialement confié à Qatar Petroleum en 2007, le projet de la raffinerie de Skhira a finalement été suspendu en raison du fléchissement des prix mondiaux du pétrole, qui a fait perdre tout intérêt pour cette raffinerie. La Libye a accepté de reprendre le projet fin 2010, y compris des plans provisoires pour traiter le pétrole brut libyen. Cependant, ces plans ont été contrecarrés une nouvelle fois en raison des troubles politiques qui ont frappé les deux pays. En 2012, Qatar Petroleum a annoncé qu’elle réintégrait et relançait le projet, mais que la hausse des coûts imposait la participation d’un partenaire supplémentaire. L’engagement du ministère libyen du Pétrole et du Gaz, conclu en juin, pourrait fournir le soutien nécessaire pour concrétiser ce grand projet, même si son rôle doit encore être défini. La raffinerie de Skhira serait la seconde en Tunisie, et permettrait de multiplier par plus de quatre la capacité actuelle de raffinage, qui s’élève à 34 000 barils par jour. Une discussion a été engagée concernant la création d’un oléoduc visant à approvisionner le site de Skhira en pétrole brut libyen. Lors de leur entretien du mois de juin, les parties auraient décidé de constituer un groupe de travail chargé d’évaluer la faisabilité d’un approvisionnement en pétrole libyen comme matière première.
D’après les médias locaux, ce projet pourrait englober la construction d’une liaison entre les gisements libyens et l’oléoduc de Trapsa, qui rejoint le terminal pétrolier de Skhira. Ce même groupe de travail aura également pour mission de réaliser des études de faisabilité pour un projet de gazoduc de 260 kilomètres, qui reliera le complexe gazier de Mellitah, en Libye, à Gabes.
14 août Le porte-parole du ministère malien de la Défense, Diarran Koné a annoncé à l’issue du Conseil des ministres la nomination du capitaine Amadou Sanogo, au grade de général de corps d’armée. Deux autres officiers à savoir le colonel major Didier Dakouo et le colonel Moussa Sinko Coulibaly, ont été promu generaux deux étoiles.
14 août Hier soir et ce matin encore la ville de Borj Baji Mokhtar a été le théatre des violents accrochages entres communautés arabe d’une part et Touareg d’autre part. Un premier bilan fait état de trois personnes tuées et de nombreux blessés. Hier soir plusieurs membres de la communauté targui ont voulu pilier une boutique d’un arabe de l’Azawad mais ce dernier a au cours de l’altercation tué un des attaquants. Plusieurs membres de la communauté arabe alertés sont venus se mêler au combat et un autre Idnane a été tué. Il y a eu de nombreux dégâts matériels dus au vandalisme, à des incendies de véhicules et au pillage d’échoppes.
14 août Le porte-parole du ministère malien de la Défense, Diarran Koné a annoncé à l’issue du Conseil des ministres la nomination du capitaine Amadou Sanogo, au grade de général de corps d’armée.
14 août Le Conseil exécutif fédéral (FEC) du Nigeria a ratifié un accord bilatéral sur la défense avec le Niger et un protocole d’entente sur la défense avec la Grande-Bretagne, a annoncé mercredi le ministre de l’Information Labaran Maku. Le ministre a souligné que l’Accord Bilatéral de Coopération de Défense entre le Nigeria et le Niger vise à fournir un soutien militaire mutuel et la sécurité à la frontière commune entre les deux nations. Le Nigeria et le Niger partagent une frontière commune et des défis communs en matière de sécurité. L’Accord nous permettra de travailler davantage en commun en traitant les dossiers du terrorisme et de la menace d’activités terroristes transfrontalières, a ajouté le ministre.
14 août Le président de la République par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, entame à partir d’aujourd’hui une tournée dans la sous-région ouest africaine. Selon la présidence malienne, le président de la République entreprend une tournée de voisinage qui le conduira respectivement au Nigéria, au Benin et au Burkina Faso. Le président Dioncounda Traoré ’sera l’hôte d’autres capitales africaines d’ici la fin de la transition, ont ajouté les mêmes sources sans préciser l’objet de ces différents périples du président par intérim du Mali sur le continent africain.
14 août Le gouvernement suisse a décidé de détacher jusqu’à huit militaires non armés pour participer à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA) selon un communiqué publié mercredi par le Conseil fédéral suisse.
Les officiers d’état-major et les experts détachés par l’armée suisse seront affectés – selon les besoins de la mission de l’ONU sur place – au déminage humanitaire et à l’élimination des ratés, à la sécurisation des stocks d’armes et de munitions, à la réforme du secteur de la sécurité ou éventuellement au domaine du génie et de la logistique, selon le communiqué.
14 août Selon le Président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, le taux de chômage est passé de 31,5% en 2008 à 10,8% actuellement. Le président mauritanien a également rappelé que le taux de croissance est passé, entre 2008 et 2013, de 3,5% à 6,9% et l’inflation a été maintenue à 4,7% contre 3,9% lors de sa participation à la quatrième édition du programme Lighaa Chaab, organisé mardi soir à Néma, capitale du Hodh Chargui.
14 août Des centaines de mauritaniens ont organisé, ce mercredi à Nouakchott, une marche contre le « massacre d’Egypte » lors de la dispersion par l’armée des manifestants pros Mors, mercredi matin. Des centaines de ces manifestants sur les place Rabiya Al-Adawiya Nahda ont été tués ou blessés. Le gouvernement égyptien parle de plus de 200 morts et les frères musulmans avancent un bilan de 2000 morts. La marche a débuté de la grande mosquée saoudienne au centre de Nouakchott après la prière du 17 heures en destination du siège de Nations Unies. Les manifestants brandissaient des photos du président égyptien destitué ainsi que des slogans dénonçant, selon eux le carnage perpétré par l’armée sur des manifestants pour la légitimité.
14 août En république Centrafrique, plusieurs mouvements rebelles dont des nouvelles coalitions (FRUD-CA, APRD, FRC) ont annoncés la prise de plusieurs villes éloignés de la capitale au cours de combats qui n’ont pas duré. Les ex-Séléka intégrés dans la nouvelle Armée Républicaine auraient été mis en déroute et n’auraient pas opposés de grande résistance, la plupart restent concentrés dans Bangui et dans la périphérie de la capitale. Plusieurs mouvements revendiquent les attaques tandis que le FRUD-CA de Sani yallo précise avoir attaqué Betoko, Bemal, Paoua ainsi que des embuscades à Bozoum. Selon lui, ils vont reprendre village par village jusqu’à Bangui. Le FDPC du général Abdoulaye Miskine, la plus grande rébellion centrafricaine sur le terrain et la mieux armée n’a pour le moment pas revendiqué son implication dans les combats. Cette dernière aurait reçu dernièrement une importante cargaison d’armes en provenance du Soudan. Plusieurs sources confirment que les combattants de l’APRD ont mis en déroute et abbatu 14 soldats dans la ville de Beboura suite à une tentative de pillage de l’armée républicaine.
14 août Début des travaux de l’université d’été des cadres du Polisario et de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à la salle de conférences de l’INH de Boumerdès.
14 août Le président de la république Algérienne Abdelaziz Bouteflika a reçu, ce mercredi en sa résidence à Alger, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, qui lui a présenté un exposé sur le bilan des activités du gouvernement.
14 août Un haut responsable du Polisario, Mustapha Bachir Essaid, a menacé mercredi d’un retour à la lutte armée contre Rabat pour régler le problème du Sahara Occidental face aux blocage des négociations, lors d’une conférence en Algérie. Le Front Polisario « n’écarte pas le retour à la lutte armée dans le cas où le Maroc persiste à retarder le processus des négociations », a déclaré M. Essaid, conseiller du président du front, Mohamed Abdelaziz, lors de travaux d’été des cadres de son mouvement organisés à Boumerdès, à une cinquantaine de kilomètres à l’est d’Alger. Si les autorités marocaines persistent dans leur obstination à entraver et à retarder le processus des négociations pour trouver une solution à la question sahraouie, garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, nous serons obligés de passer à une autre étape, qui est la lutte armée.
14 août Rached Ghannouchi, chef d’Ennahdha, a interrompu subitement les négociations avec l’opposition. La rencontre prévue aujourd’hui avec Houcine Abassi, secrétaire général de l’Union générale tunisienne de travail (UGTT) a été reportée en dernière seconde, selon le ministre Abdellatif Mekki, s’exprimant sur une radio tunisienne. Sans entrer dans les détails, M. Mekki, a affirmé que M. Ghannouchi a programmé, hier soir, de voyager à l’étranger pour effectuer des rencontres portant sur les affaires nationales. La destination du voyage n’a pas été dévoilée.
14 août Le gouvernement tchadien a suspendu de toutes les activitées de la compagnie pétrolière publique chinoise, CNPCIC sur le térritoire Tchadien. Selon le gouvernement la China National Petroleum Corporation International Chad (CNPCIC) a failli à ses obligations vis-à-vis du pays en foulant aux pieds les règlements élémentaires visant a assurer la sécurité des nombreux travailleurs tchadiens et la protection de l’environnement déjà fragilisé par l’avancé du désert dans la région et le changement climatique. La China National Petroleum Corporation International Chad (CNPCIC) a commis des fautes impardonnables, en violant sciemment les normes environnementales en vigueur dans les domaines de l’exploitation du pétrole.
14 août Les motos-taxi sont interdits de circulation dans le centre de la capitale tchadienne N’Djaména, à compter de ce mercredi. Selon le ministre de la sécurité publique, Tchonaï Elimi Hassane, cette décision est justifiée par la crainte d’attentats. L’interdiction intervient après à l’interception par les forces de sécurité dans la nuit de dimanche à lundi d’un « clandoman » transportant des engins explosifs, a expliqué le ministre à la radio nationale. Le mode opératoire des terroristes étant aussi varié que banal, et ayant constaté que des engins à deux roues ont été utilisés ailleurs pour poser des bombes. Les motos-taxis communément appelés « clandos » sont désormais interdits d’activité dans le centre urbain de N’Djamena, a-t-il poursuivi.


15 août Le bilan des victimes des échauffourées ayant éclaté mardi soir dans la localité frontalière de Bordj Badji-Mokhtar, suite à un conflit tribal, s’est élevé à 6 morts et 30 blessés, dont 6 dans un état grave, ainsi que plusieurs biens incendiés, a indiqué jeudi le secrétaire général de la wilaya d’Adrar. Le wali a tenu, jeudi matin, une autre rencontre de concertation, au siège de la daïra de Bordj Badji-Mokhtar, avec les différents acteurs de la société civile locale. Des renforts des forces de maintien de l’ordre sont arrivés dans la commune de Bordj Badji-Mokhtar et se sont déployés autour des points névralgiques de la ville pour assurer la sécurité des personnes et des biens.
15 août le ministre de l’Intérieur, Moussa Sinko Coulibaly, a publié les resultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle. Ibrahim Boubacar Keïta, a obtenu un score de 77,6% contre 22,3% à son rival Soumaïla Cissé. Le taux de participation a été de 45,78%, en baisse de trois points par rapport au premier, et le nombre de bulletins nuls anormalement élevé de près de 400.000 au premier tour, a considérablement baissé à près de 93.000 au second. Sur 3.033.601 suffrages exprimés, IBK, en a obtenu 2.354.693 contre 679.258 à Soumaïla Cissé. L’investiture est prévue en septembre.
15 août Les trois mouvements de l’Azawad, le MNLA, le HCUA et le MIA, ont dénoncé dans un communiqué conjoint les affrontements sanglants , qui ont eu lieu, hier à la localité de Borj Baji Mokhtar en Algérie entre des touaregs et des arabes de l’Azawad. Dans le communiqué commun les trois mouvements ont demandé au gouvernement algérien d’ouvrir une enquête pour situer la responsabilité et traduire les fauteurs de troubles devant la justice. Ils ont également appelé les fils de l’Azawad installés à l’étranger à respecter les droits locaux en vigueur et à éviter l’usage de force et de violence.
15 août Réunion du Conseil de sécurité qui a marqué la mobilisation des Nations unies sur la situation en République Centrafrique. Le Conseil de sécurité de l’ONU se dit très inquiet de la situation en République centrafricaine et annonce être prêt à prendre des mesures pour éviter que le pays ne devienne un Etat en faillite. L’organisation devrait notamment apporter un soutien logistique la force de l’Union africaine déjà sur place. Le Conseil a également discuté un certain de nombre de mesures qui feront l’objet d’un vote dans les prochaines semaines. L’ONU va fournir un soutien logistique et financier à la force de l’Union africaine portée à 3 500 hommes. Cette force recevra un mandat de l’ONU sur le modèle de l’Amisom en Somalie. La présence des Nations unies sur place sera renforcée en particulier en dehors de Bangui. Enfin, le Conseil a évoqué de possibles sanctions contre certains membres de la Seleka qui pourraient se concrétiser lors du vote de la résolution.
15 août Le président Idriss Déby est attendu après-demain dans la capitale centrafricaine Bangui, où il devrait rencontrer son homologue Michel Djotodia. L’information non confirmée que l’objet de la visite d’Idriss Deby à Bangui serait l’achat du seul avion centrafricain, un Hercule C130 ainsi que deux hélicoptères de combats achetés au temps de Bozizé. Des pilotes et techniciens tchadiens sont arrivés à Bangui depuis plus de 10 jours et ont déjà expertisés les appareils.
15 août L’impasse politique en Tunisie ne laisse entrevoir aucune issue immédiate, tant le parti islamiste au pouvoir et l’opposition campent sur leur position. Le chef d’Ennahda, Rached Ghannouchi, a une nouvelle fois rejeté l’idée d’un gouvernement non partisan, composé uniquement de technocrates. Il s’est dit en revanche ouvert à la formation d’un gouvernement d’union nationale, à condition que tous les partis y soient représentés, seule solution, selon lui, pour résoudre les problèmes politiques et économiques du pays.
15 août Un accord entre le Tchad et la Centrafrique sur l’épineux problème du transfert des eaux du fleuve de l’Oubangui vers le Tchad aurait été trouvé entre les deux pays. Il s’agirait d’un accord à huit-clos qui aurait été signé entre le président du Tchad Idriss Déby et le président autoproclamé de la Centrafrique Michel Djotodia. L’ex président Bozizé s’opposait à ce transfert.
15 août Un accord Bois contre Pétrole est sur le point d’être signé par les autorités de Bangui et de N’djamena. Le président autoproclamé de Centrafrique, Djotodia, a à cet effet créé une société de gestion de ces produits pétroliers.
15 août Mohamed Ag Najem, chef d’état major du MNLA, ancien colonel de l’armée libyenne chargé du commandement d’une unité d’élite à Sabha par Kadhafi, serait de retour dans le sud Libyen avec une partie de ses hommes. Il semblerait que le MNLA n’envisage plus l’option militaire comme stratégie à court terme, ce qui oblige les combattants du MNLA à quitter le Nord-Mali.
15 août Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a répété qu’une instruction avait été donnée aux services d’état civil des communes pour inscrire les nouveau-nés avec des prénoms amazighs quand les parents le souhaitent.
15 août Le président de la république Algérienne, Abdelaziz Bouteflika a reçu ce jeudi en sa résidence à Alger le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, qui lui a présenté un exposé exhaustif sur la situation qui prévaut en Algérie et au niveau des frontières.
15 août Après la localité algérienne Bordj Badji Mokhtar, les affrontements entre les communautés Touareg et Arabe se sont se sont poursuivis dans la ville frontalière malienne Infara (à 30 km de la frontière algérienne) et ce malgré la fermeture de la frontière avec le Mali. Jeudi, dans l’après-midi, des Touareg armés se présentant comme une frange du MNLA ont attaqué les positions du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA). À la mi-journée, les autorités algériennes, recensaient quelques meurtres à Bordj Badji Mokhtar. Le MNLA affirme de son côté qu’il avait dénombré jeudi soir, six morts à Infara et une dizaine de victimes à Bordj Badji Mokhtar.
15 août Des gendarmes ont fait irruption, Jeudi soir, dans une mosquée à Al Rachid, une ville au Tagant (Centre Mauritanie) et y ont interrompu une conférence religieuse de l’association El mostqbal, dirigée par l’érudit mauritanien, Mohamed Hassan Ould Deddew. Selon ses membres, l’association El-Mostqbal pour la prédiction, la culture et l’enseignement envoie, chaque année, des oulémas pour animer des conférences et mener des activités religieuses dans les villes de l’intérieur du pays.
15 août Le secteur libyen des hydrocarbures est à son tour menacé par les troubles. Au risque de mettre en péril une économie dépendante à 80 % des hydrocarbures, des agents de sécurité bloquent depuis plusieurs semaines les principaux terminaux pétroliers du pays, dans le golfe de Syrte. Depuis le 25 juillet, la Libye a perdu 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d’euros). La production de brut, qui s’établissait en moyenne à 1,42 million de barils par jour ces derniers mois – contre 1,6 million avant la révolution de 2011 –, a chuté à 700 000 barils en août, 330 000 certains jours.
15 août le premier ministre Ali Zeidan à menacer d’un recours à la force ce jeudi, les grévistes qui bloquent depuis plusieurs semaines les principaux terminaux pétroliers du pays, dans le golfe de Syrte. Ali Zeidan a averti que tout bateau non lié par des contrats avec la Compagnie nationale de pétrole qui s’approcherait des ports pétroliers sera bombardé par voie aérienne ou maritime, accusant les grévistes de vouloir exporter le brut à leur profit. Une accusation que les agents de sécurité, protestant contre des mois d’impayés de salaire, ont retournée à Ali Zeidan et au ministre du pétrole. Les grévistes mettent la situation sur le compte de la perpétuation de la corruption du système après Kadhafi, mais elle tient davantage au manque de liquidités des autorités libyennes.
15 août Trois étudiants de l’Université de Bangui ont été tués hier lors du passage du cortège escortant le président autoproclamé de la Centrafrique, Michel Djotodia.
Cette nouvelle bavure vient s’ajouter aux multiples exactions des ex-membres de la Séléka qui composent désormais la nouvelle Armée Républicaine. La garde présidentielle de Djotodia est en majorité composée des combattants de la Séléka, ce dernier a récemment fait appel à des retraités français de l’armée afin d’assurer sa sécurité.
15 août Des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram ont tué onze personnes jeudi 15 août après avoir ouvert le feu sur des policiers et des civils, à Damboa, dans l’Etat de Borno.
15 août Le président burkinabè Blaise Compaoré a reçu vendredi au palais présidentiel de Ouagadougou la médaille de Grand Croix de l’ordre national du Mali des mains du président malien par intérim Dioncounda Traoré. Le président par intérim du Mali a indiqué remettre cette décoration avec une très grande joie et une très grande fierté au nom du service exceptionnel rendu à mon pays.
15 août Les forces armées US viennent d’émettre plusieurs appels d’offres concernant le Niger. Ce jour un appel d’offres a été lancé pour l’équipement en capacités ISR des deux DA-42 achetés en 2008 par l’armée nigerienne.
15 août Le MT Notre, immatriculé à Saint-Kitts et Nevis et transportant des hydrocarbures, est tombé entre les mains de pirates ce 15 août, mais un signal d’alerte avait pu être envoyé et plusieurs bâtiments de la marine nigériane ont été dépêchés sur place pour le reprendre, selon le vice-amiral Sidi-Ali Hassan.


16 août Plusieurs centaines de manifestants ont défilé à Khartoum à l’appel d’organisations islamistes pour protester contre la répression sanglante des partisans pro-Morsi en Egypte, ce vendredi. Quelque 500 personnes se sont rassemblées devant le palais présidentiel, brandissant des portraits de Mohamed Morsi et le drapeau égyptien.
16 août Pas moins de 40 personnes impliquées dans les affrontements entre les communautés Arabe et Touarègue à Bordj Badji Mokhtar, ont été arrêtées et un calme précaire régnait sur la ville. Les échauffourées de mardi et mercredi ont fait 6 morts et 30 blessés, dont 6 dans un état grave, alors que plusieurs biens ont été incendiés. Le conflit qui avait éclaté suite à une tentative de vol d’un magasin avant que la situation ne dégénère en échauffourées entre membres de deux communautés touarègue et arabe. Le déploiement des forces antiémeutes à travers les points névralgiques de la ville a contribué à une normalisation progressive de la situation, selon la même source.
16 août Au Tchad, deux jours après avoir annoncé la suspension des activités de la société pétrolière nationale chinoise CNPCI, qui opère des forages dans la région de Bongor au sud du Tchad. Le ministre tchadien du Pétrole Djerassem Le Bémadjiel annonce qu’il a commandité une expertise externe par le cabinet américain d’audit minier Alex Stewart International, qui va faire une évaluation de l’impact sur l’environnement des extractions pétrolifères. Selon le ministre, rien ne bougera tant que les assurances ne seront pas données en matière de respect de l’environnement. Selon nos informations, un haut responsable de la société chinoise est attendu à Ndjamena ces jours-ci pour des discussions avec les autorités tchadiennes.
16 août Plusieurs centaines de manifestants ont défilé à Khartoum à l’appel d’organisations islamistes pour protester contre la répression sanglante des partisans pro-Morsi en Egypte, ce vendredi. Quelque 500 personnes se sont rassemblées devant le palais présidentiel, brandissant des portraits de Mohamed Morsi et le drapeau égyptien.
16 août Pas moins de 40 personnes impliquées dans les affrontements entre les communautés Arabe et Touarègue à Bordj Badji Mokhtar, ont été arrêtées et un calme précaire régnait sur la ville. Les échauffourées de mardi et mercredi ont fait 6 morts et 30 blessés, dont 6 dans un état grave, alors que plusieurs biens ont été incendiés. Le conflit qui avait éclaté suite à une tentative de vol d’un magasin avant que la situation ne dégénère en échauffourées entre membres de deux communautés touarègue et arabe. Le déploiement des forces antiémeutes à travers les points névralgiques de la ville a contribué à une normalisation progressive de la situation, selon la même source.
16 août Au Tchad, deux jours après avoir annoncé la suspension des activités de la société pétrolière nationale chinoise CNPCI, qui opère des forages dans la région de Bongor au sud du Tchad. Le ministre tchadien du Pétrole Djerassem Le Bémadjiel annonce qu’il a commandité une expertise externe par le cabinet américain d’audit minier Alex Stewart International, qui va faire une évaluation de l’impact sur l’environnement des extractions pétrolifères. Selon le ministre, rien ne bougera tant que les assurances ne seront pas données en matière de respect de l’environnement. Selon nos informations, un haut responsable de la société chinoise est attendu à Ndjamena ces jours-ci pour des discussions avec les autorités tchadiennes.
16 août Le gouvernement libyen vient d’entériner, officiellement, la décision de construire un troisième point de passage entre la Libye et la Tunisie au niveau de Mach-had Salah, une localité à égale distance de Ras Jedir et de Dhéhiba-Wazen. Le nouveau poste frontalier devrait soulager le poste frontalier de Ras Jedir et répondre ainsi aux besoins croissants des transporteurs et commerçants des deux pays.Le nouveau poste frontalier se situera à Mach-had Salah, une localité à égale distance de Ras Jedir et de Dhéhiba-Wazen, le deuxième point de passage frontalier entre la Tunisie et la Libye. Du côté tunisien, ce nouveau point de passage entre les deux pays existe déjà et ne nécessiterait que quelques aménagements de moindre importance pour devenir totalement opérationnel. Du côté libyen, par contre, la voie routière de Mach-had Salah devra être construite et ce tronçon devra également assurer la jonction avec l’autoroute Nalout-Tripoli.
16 août Le Front pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel en Centrafrique, le nouveau mouvement de l’ex-président déchu François Bozizé, appelle l’ensemble des forces politiques et sociales centrafricaines à  faire plus que jamais preuve du nécessaire esprit de responsabilité pour préserver l’unité nationale et obtenir sans délai, le rétablissement de notre président élu, qui doit garantir la poursuite du processus démocratique dans notre pays.
16 août les membres de la Cour constitutionnelle de transition de la Centrafrique, ont prêté serment ce vendredi à Bangui. Cette investiture précède celle du président de la transition, Michel Djotodia, prévue pour ce dimanche. Ces étapes vont ouvrir la voie à une transition qui va durer 18 mois. Une période qui fait suite au renversement du président François Bozizé par la coalition Seleka en mars. Les juges constitutionnels sont désignés pour la durée de la transition. Ils sont irrévocables et inamovibles, d’après l’article 81 de la charte constitutionnelle. C’est eux qui auront la charge de valider les résultats des élections qui marqueront la fin de la période transitoire.
16 août Selon le ministère nigérien du Pétrole, pour le 1er semestre de l’année en cours, le Niger a produit près de 3 milliards de barils de pétrole brut au niveau du bloc d’Agadem (extrême est), exploité par la China National Petroleum Corporation (CNPC. Au cours de la même période, précise le ministère, 113.524 tonnes d’essence, 217.222 tonnes de gasoil et plus de 20.000 tonnes de gaz domestique, ont été raffinées au niveau de la Société de Raffinage de Zinder (est). En plus de la construction de la raffinerie de Zinder, d’une capacité de 100.000 tonnes, la China National Petroleum Corporation a également construit un pipe-line pour le transport du pétrole brut des champs pétrolifères d’Agadem à la Raffinerie de Zinder, long de 462 km. C’est ainsi que depuis le lancement officiel, le 28 novembre 2011, la production nationale à Oualéléwa, près de Zinder et de la mise en service de la Raffinerie de Zinder (SORAZ), le Niger est en mesure de couvrir ses propres besoins de consommation en hydrocarbures, et est devenu exportateur de produits pétroliers.
16 août Les pluies diluviennes qui se sont abattues au Sénégal, ont occasionnée de sérieux dégâts à la ligne de Chemin de fer reliant le Sénégal et le Mali dans la région de sur Kaffrine. La ligne ferroviaire a été coupée à trois endroits, paralysant ainsi depuis six jours l’ensemble du trafic ferroviaire transfrontalier. L’entreprise Transrail est sur place pour remettre les voies en états. La société qui emploie environ 1 200 employés estime ses pertes à 80 millions de FCFA par jour.
16 août Dans un communiqué des services de la wilaya d’Adrar, un accord final pour résoudre les différends à l’origine du conflit entre les communautés Touareg et Arabe ayant éclaté à Bordj Badji-Mokhrtar a été conclu vendredi soir entre les parties impliquées. L’accord a été établi à l’issue d’une rencontre ayant regroupé, vendredi soir au siège de la daïra de Bordj Badji Mokhtar, des représentants des tribus arabe Brabiche et targuie Idnane, en présence de notables de la région et des représentants de l’Assemblée populaire communale de Bordj Badji-Mokhtar. La ville de Bordj Badji-Mokhtar avait connu un conflit tribal ayant fait 8 morts et 41 blessés, dont 6 gravement, ainsi que la dégradation et l’incendie de plusieurs biens, selon les services de la wilaya d’Adrar. Le conflit avait éclaté suite à une tentative de vol d’un magasin avant que la situation ne dégénère en échauffourées entre membres des deux communautés touarègue et arabe.
16 août Un véhicule 4X4 du Comité international de la croix rouge (CICR) a été enlevé ce vendredi sur le trajet Ménaka-Ansongo par des hommes armés soupçonnés d’être du MNLA. Les quatrepassagers ont été laissé sur le bord de la route.
16 août Les services de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST) ont procédé à l’arrestation de quatre membres qui opéraient dans les villes de Tiznit, Fès, Meknès et Taounate, a fait savoir, ce vendredi le ministère de l’Intérieur.
La cellule était dirigée par un activiste bien connu des sites Internet jihadistes et qui avait été chargé de recruter des volontaires susceptibles de rejoindre AQMI. Le dirigeant de cette cellule, qui a pu recruter des Marocains dont certains ont des liens avec des combattants qui opèrent sous la bannière d’al-Qaida en Syrie, incitait avec force à perpétrer des actes de sabotage contre des établissements de l’Etat et projetait de mener une opération terroriste ciblée, suivant en cela l’agenda d’AQMI, a expliqué le ministère de l’Intérieur. Les enquêtes ont révélé que la Libye, le Mali et la Syrie figuraient parmi les destinations des volontaires. Les responsables marocains ont noté que les nouvelles recrues étaient envoyées clandestinement vers le Sahel à travers les frontières maroco-algériennes avec l’aide d’al-Qaida, qui faciliterait cette opération contre des sommes d’argent.
16 août L’agence d’évaluation financière Standard & Poor’s (S&P) a annoncé ce vendredi une dégradation de plusieurs notes de la Tunisie traduisant son inquiétude quand à la capacité du pays à faire face à ses engagements financiers compte tenu de la récurrence de l’instabilité politique et sociale qui retarde la mise en œuvre de réformes structurelles favorables à l’emploi et à la croissance. La note souveraine à long terme passe de « BB- » à « B », celle du court terme reste confirmée à « B ». Ces deux notes sont assorties de perspectives négatives en tenant compte des risques d’essoufflement du soutien international et d’un échec de la transition politique.


17 août Le président de la république du Cameroun, Paul Biya a ordonné la fermeture de près de 100 églises chrétiennes dans les principales villes du pays, citant des pratiques criminelles organisées par des pasteurs pentecôtistes qui menacent la sécurité de la nation. Pour les pasteurs du mouvement pentecôtiste, la décision du président camerounais est le signe de son malaise face aux critiques des églises concernant le gouvernement. Le président camerounais a recouru aux militaires pour fermer toutes les églises aux dénominations pentecôtistes à Yaoundé et à Bamenda, la ville à plus forte représentation chrétienne au Cameroun. Plus de 50 églises ont été fermées, et le gouvernement envisage d’en fermer autant dans les autres régions. Nous allos nous débarasser des pasteurs pentecôtistes prétendument chrétiens qui utilisent à mauvais escient le nom de Jésus Christ pour falsifier des iracles et tuer des citoyens dans leurs églises. Ils ont outrepassé leurs droits, a déclaré Anthony Mbu Lang, un membre du gouvernement à Bamenda. D’après lui, moins de 50 sur les 500 églises pentecôtistes recensées au Cameroun seraient légales.
17 août Le ministre camerounais de l’Agriculture et du Développement, M. Essimi Menye, a annoncé, au cours d’une réunion tenue dans les locaux du Collège régional d’agriculture d’Ebolowa, que le Cameroun disposait désormais d’une Académie nationale du cacao. Cette académie est située dans la localité de Nkoenmvone, à une dizaine de kilomètres de la ville d’Ebolowa. Pour la première année, cette structure spécialisée va accueillir 80 élèves titulaires au moins d’un baccalauréat de l’enseignement technique, pour une formation de deux ans sanctionnée par un Brevet de technicien supérieur. Cette Académie va permettre ainsi d’impulser un nouveau développement du cacao camerounais qui, depuis quelques années, est en perte de vitesse, avec une production annuelle qui stagne autour de 230 000 tonnes.
17 août Le parti Ennahda au pouvoir en Tunisie a indiqué réunir ce samedi son parlement interne pour étudier des initiatives visant à sortir le pays de la crise provoquée fin juillet par l’assassinat d’un opposant et éviter qu’il ne bascule dans la violence. Il existe plusieurs initiatives sérieuses et nous espérons atteindre une solution qui éviterait à la Tunisie de se diriger vers la violence, a déclaré un responsable du parti Ennahda, Houcine Jaziri, à la radio. La réunion du Conseil de la Choura, le parlement interne du parti, intervient alors que des pourparlers sont censés avoir lieu lundi entre Ennahda et le puissant syndicat UGTT pour tenter de trouver une solution à la crise politique déclenchée il y a près d’un mois par l’assassinat du député Mohamed Brahmi.
17 août L’union des travailleurs Tunisiens (UGTT) a une nouvelle fois réclamé dans un communiqué samedi une solution rapide, relevant que la situation économique et sociale enTunisie risquait de se détériorer plus encore. Le gouvernement actuel est accusé d’avoir failli sur le plan sécuritaire face à l’essor de la mouvance salafiste, mais aussi dans le domaine économique, alors que les revendications sociales étaient au cœur de la révolution de janvier 2011. L’UGTT, soutenue par le patronat Utica, a adopté une position plaidant pour la mise en place d’un gouvernement apolitique et le maintien de l’ANC pour qu’elle achève enfin la Constitution.
17 août Le Mouvement démocratique nigérien (Moden), principal allié du parti au pouvoir au Niger, a décidé ce samedi de retirer tous ses ministres pour protester contre sa sous-représentativité au sein de la nouvelle équipe gouvernementale, a-t-on appris de source officielle à Niamey. Le Moden décide de la suspension (de la participation) de ses ministres aux activités du gouvernement jusqu’à nouvel ordre", indique ce parti dans un communiqué lu devant la presse. Le Moden, présidé par Hama Amadou, ex-Premier ministre (1999-2007) et actuel président du Parlement, avait permis l’élection en 2011 de l’opposant historique Mahamadou Issoufou au second tour de l’élection présidentielle. Le Moden accuse le président Issoufou de ne l’avoir pas consulté avant la formation du gouvernement et surtout de ne lui avoir accordé que des strapontins et des ministères à coquilles vides. Le parti au pouvoir, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS), se taille la part du lion avec neuf ministres clés, contre sept postes pour le Moden et six pour des opposants nouvellement entrés au gouvernement.
17 août Le consulat d’Egypte à Benghazi, dans l’est de la Libye, a été la cible samedi d’un attentat à la bombe qui a fait un blessé, un garde assurant la sécurité du bâtiment, a-t-on appris auprès de témoins. L’explosion, de faible puissance mais dont le souffle a détruit des vitres, a également touché plusieurs enfants, atteints par des éclats de verre. Selon des témoins, l’engin explosif était dissimulé dans une mallette.
17 août L’UNESCO a lancé ce samedi à Tombouctou les activités de réhabilitation et de rénovation du patrimoine culturel détruit dans la ville. Les travaux en question concernent entre autres la grande mosquée de Djiganrey ber (un quartier de la ville de Tombouctou), le monument El Farouk, les mausolées de saints et autres édifices culturels endommagés par les jihadistes.
A l’occasion du lancement de ces activités qui ont commencé par le crépissage de la mosquée de Djiganrey ber, en plus des notabilités locales, on pouvait noter la présence d’une mission nationale du Bureau UNESCO de Bamako et l’architecte en chef Alpha Diop.
17 août Saddik Ghaithi, ancien adjoint du ministre de la Défense, a annoncé à Ras Lanuf à l’occasion d’une réunion avec le mouvement des jeunes de Cyrénaïque que La Cyrénaïque sera une province fédérale et Benghazi en deviendra la capitale. Par le passé la Cyrénaïque a été déclarée région autonome à deux occasions par les leaders tribaux et militaires depuis la libération de la Libye, et a obtenu le statut de région semi-autonome en mars 2012. La province gagnera sa pleine autonomie dans le cadre de l’État libyen, selon Ghaithi. L’ancien responsable a souligné que la charia en sera la source de législation, ajoutant qu’un bureau politique sera chargé de l’administration de la région et de la supervision de ses institutions. Le bureau accordera également ses prérogatives au président de la province. Ghaithi a également confirmé la désignation d’Ibrahim Said al-Jadran au poste de président du bureau politique. Al-Jadran appartient à un groupe d’agents chargés de la sécurité pétrolière qui ont tenté d’influencer le gouvernement en stoppant la production dans trois ports maritimes. Une force militaire nommée force de protection de la Cyrénaïque aura également la responsabilité de protéger la province, tout en mettant l’accent sur la sauvegarde des richesses nationales dans d’autres provinces, a ajouté Ghaithi.
17 août La force Serval a procédé à la remise de matériels informatiques destinés au bon fonctionnement de plusieurs radios communautaires émettant depuis la ville de Gao. La ville de Gao est riche de 7 radios communautaires : HANNA, ANNIA, FITILLA, LA VOIX DES JEUNES, AADAR KOIMA, KOIMA et NAATA. Grâce à l’intervention de la force Serval, chacune a reçu de l’équipement informatique nécessaire à la production de programmes ou au suivi administratif de ces dernières. Ce don de matériel s’ajoute à celui des panneaux solaires réalisé fin juillet. Dans une ville où les journaux écrits sont rares et où la télévision n’équipe pas chaque foyer, la radio est le moyen le plus utilisé par la population pour s’informer. Ces deux dons doivent ainsi permettre aux stations d’obtenir de l’électricité de manière suffisante et autonome afin de diffuser des programmes d’information ou de divertissement plusieurs heures par jour.
17 août Maritime Tunisian Line est la nouvelle compagnie maritime mise en place par le Royaume du Maroc et la Tunisie afin de réduire les coûts logistiques des flux de marchandises entre les deux pays.Cette nouvelle route maritime permettra de diminuer de 50% la durée du transport marchandise entre les deux pays et de limiter le nombre de transbordements de marchandises effectués jusqu’ici via des ports européens de la Méditerranée.


18 août Les forces de l’Armée Nationale Populaire Algérienne viennent de mettre hors d’état de nuire deux dangereux terroristes dans une embuscade tendue dans la nuit de samedi à Si Mustapha, commune située à une vingtaine de kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya de Boumerdès. Les deux terroristes se dirigeaient vers les maquis de Boudhar au moment où ils ont été neutralisés dans une embuscade qui leur a été tendue dans les massifs forestiers de Mecheiri. Des kalachnikovs ont été récupérées et les corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital de Thénia. L’un d’eux est le terroriste B. Berraz, originaire de la localité de Boudhar, il avait rejoint les maquis en 2009 et était le plus recherché par les services de sécurité. C’était un élément très actif au sein de la katibat Al Arkam et aurait participé ces dernières années à plusieurs attentats et attaques dans la région. Son acolyte est Azzoun A., la trentaine, originaire de Zemmouri.
18 août L’ex-chef rebelle Michel Djotodia a prêté serment dimanche pour devenir le sixième président centrafricain, ouvrant formellement une période de transition de 18 mois devant mener à des élections, dans un pays qui s’enfonce dans la violence et est menacé d’une crise humanitaire majeure. Près de cinq mois après sa prise de pouvoir à Bangui, M. Djotodia a prêté serment sur la Charte de transition, document qui fait office de Constitution depuis le renversement du président François Bozizé. La cérémonie à l’Assemblée nationale s’est déroulée en présence du président congolais Denis Sassou Nguesso, médiateur dans la crise centrafricaine, et du chef de l’Etat tchadien Idriss Déby Itno, président en exercice de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC).
18 août Le ministre de l’Intérieur libyen, Mohammed Khalifa al-Cheikh, a démissionné ce dimanche. Son départ survient au moment où le gouvernement risque de voir le pétrole, seule ressource nationale, échappé à son contrôle. La démission du ministre de l’Intérieur suit celles du ministre de la Défense et du chef d’état-major des armées. Mohammed Khalifa al-Cheikh avait été nommé il y a moins de trois mois à l’Intérieur. Chargé de remettre de l’ordre et de contrôler les milices armées, il reconnaît son échec. En conflit depuis plusieurs semaines avec le gouvernement, des groupes de gardes ferment régulièrement les terminaux à Brega, Zoueitina, Ras Lanouf et Sedra. Tous ces ports sont situés dans l’Est, principale région pétrolière, qui fournit 80 % de la production nationale. Le résultat est d’ores et déjà catastrophique. Le gouvernement libyen avait réussi à faire remonter la production à 1,5 million de barils par jour, pas loin du niveau d’avant la révolution. Aujourd’hui, celle-ci plafonne à 500.000 barils par jour ; elle est même descendue, fin juillet, à 330.000 barils par jour. La dissidence des milices chargées de garder les installations n’est pas une surprise. Dans l’Est, ces groupes se sont constitués sur des bases claniques et idéologiques, dans la mouvance islamiste. Avec la prise de distance de ces milices, l’Est s’éloigne un peu plus du pouvoir de Tripoli.
18 août Les islamistes d’Ennahda au pouvoir en Tunisie et le mouvement d’opposition Nidaa Tounes ont reconnu dimanche avoir tenu des pourparlers secrets à Paris, cette semaine pour trouver une issue à la crise politique minant le pays depuis près d’un mois. D’un côté, il y a le chef de Nidaa Tounes, l’ex-Premier ministre post-révolutionnaire Beji Caïd Essebsi, ennemi juré des islamistes.De l’autre, le chef du mouvment islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi. Ils se sont rencontrés lors d’une tournée européenne de l’opposant, a indiqué le parti d’opposition dans un communiqué. Rached Ghannouchi a confirmé sur Facebook que cette entrevue, le 15 août, avait été positive et franche sans plus de précisions. Selon des médias tunisiens, la rencontre a eu lieu à Paris. Nidaa Tounes, parti de centre-droit, a révélé la tenue de ces pourparlers après la multiplication de rumeurs en ce sens, et alors que Rached Ghannouchi avait nié avec véhémence avoir quitté la Tunisie pour des consultations. Jusqu’à présent le Front de salut national (FSN) -une hétéroclite coalition d’opposition- et Ennahda démentaient des pourparlers directs. Nidaa Tounès a pourtant indiqué dans son communiqué que la réunion avec Rached Ghannouchi avait été organisée en accord avec ses partenaires du FSN.
18 août Le Maroc a expédié, ce dimanche, deux avions d’aide humanitaire au Soudan, au bénéfice des populations sinistrées par les graves inondations qui ont affecté ce pays d’Afrique orientale, rapporte le MAP. Il s’agissait essentiellement de tentes, médicaments, denrées alimentaires (riz, huile, boites de conserve, des bidons d’eau potable), motopompes et générateurs électriques.
18 août Les travaux de la première session de la grande commission mixte de coopération mauritano-nigérienne ont été ouverts, ce dimanche, à Nouakchott sous la présidence de M. Hamady Ould Hamady, ministre des affaires étrangères et de la coopération et de M. Mohamed Bazoum, ministre d’Etat nigérien, ministre des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des nigériens de l’extérieur. Les experts des deux pays discuteront, durant deux jours, tous les dossiers relatifs au développement des relations bilatérales, notamment dans les domaines économique, culturel et social.
18 août Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye à l’ONU, Tarek Mitri, a rencontré aujourd’hui une délégation du Conseil suprême amazigh et discuté des derniers développements concernant les exigences et les droits des citoyens de différentes composantes culturelles et sociales en Libye. Ils ont examiné, dans le prolongement de précédentes discussions, les conventions de l’ONU et d’autres instruments, ainsi que le rôle de la Mission des Nations Unies en Libye et les formes et les zones de soutien qu’il offre au peuple libyen. Le RSSG a souligné qu’il revenait aux Libyens de décider de la forme du système politique en Libye, ajoutant que la rédaction et l’adoption de la Constitution est une affaire de souveraineté nationale libyenne.
18 août La force Serval a déployé un système radar GIRAFFE sur la plateforme opérationnelle désert de Gao. Le rétablissement sécuritaire de la zone ayant entraîné un accroissement de l’activité aérienne civile (ONU) et militaire dans la zone, ce système va permettre d’élargir les capacités actuelles de surveillance de l’espace aérien et d’accroitre la coordination des vols de l’ensemble des moyens aéronautiques de la force.
Le système radar GIRAFFE fonctionne 24 heures sur 24 grâce à l’intervention de 15 militaires de l’armée de l’air. Il permet de visualiser l’activité tridimensionnelle dans un cône de 100 kilomètres de diamètre autour de Gao et jusqu’à 20000 mètres de hauteur. Il permet ainsi de détecter une présence, de déterminer une position sur le terrain, une distance ou l’altitude d’éléments volants, de créer des couloirs d’interdiction de vol et d’établir une situation aérienne. Le système permet en outre de mettre à la disposition des équipages des données météorologiques indispensables à l’aviation.


19 août L’Algérie va envoyé de l’aide humanitaire ce lundi, par pont aérien au Soudan à l’intention des sinistrés des inondations ayant touché plusieurs régions du Soudan, indique lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Ces aides d’urgence sont composées essentiellement de denrées alimentaires et de tentes. Elles seront acheminées lundi vers l’aéroport international de Khartoum, ajoute le communiqué.
19 août Le mouvement de grève des travailleurs d’Algérie Poste (AP), entamé mercredi dernier, s’est poursuivi ce lundi à travers différents bureaux de poste d’Alger, les grévistes réclamant notamment l’application de la nouvelle grille des salaires, avec effet rétroactif à partir de janvier 2008, a constaté un journaliste de l’APS. Pour ne pas pénaliser les clients de l’entreprise, dont le nombre disposant de comptes CCP s’élève à 13 millions, un service minimum est, toutefois, assuré par des cadres d’AP au niveau de ces bureaux de postes, alors que les travailleurs grévistes insistent à maintenir « ouvert » leur mouvement de grève jusqu’à la satisfaction de toutes leurs revendications par la tutelle.
19 août Le chef du groupe islamiste nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau serait mort après avoir été blessé par balle dans un affrontement avec des soldats, a déclaré l’armée nigériane lundi. Selon un rapport des services de renseignements, il se pourrait qu’Abubakar Shekau, soit mort entre le 25 juillet et le 3 août. Shekau a été blessé par balle le 30 juin au cours d’un accrochage avec des militaires dans un camp de Boko Haram situé dans la forêt de Sambisa, dans le nord-est du Nigeria, poursuit le communiqué. Selon l’armée, il aurait été transporté clandestinement au Cameroun pour être soigné, pays voisin où il serait décédé.Mais le porte-parole de l’armée, le général Chris Olukolade a précisé que les forces de sécurité cherchaient encore à confirmer de manière définitive la mort de Shekau.
19 août Deux personnes sont mortes ce lundi dans de nouveaux affrontements à Bordj Badji Mokhtar (Adrar) entre les membres des comunautés Arabe et Touareg, selon des sources hospitalières. Un homme a foncé sur un groupe d’habitants de la ville avec son véhicule 4X4. Par ailleurs, les combats ont fait 6 nouvelles victimes dimanche soir. Les forces de sécurité, dont les 1500 hommes des forces spéciales, peinent à maintenir le calme dans la ville où les affrontements qui durent depuis une semaine ont fait au total 23 victimes. Dès que la gendarmerie quitte un quartier de la ville, les violences reprennent, malgré l’accord signé vendredi soir entre les responsables des deux communautés à l’initiative de l’APC de Bordj Badji Mojhtar.
19 août Fethi Lekhfifi, un ancien juge a été assassiné lundi par balles à Benghazi dans l’est de la Libye à sa sortie d’une mosquée lundi à l’aube, a annoncé le porte-parole des services de sécurité de la ville, le colonel Abdallah al-Zayedi. Selon le porte-parole des services de sécurité, la victime âgée de 79 ans a été atteinte par balles à la tête tirées par des inconnus à bord d’un véhicule.
19 août Douze pirates qui s’étaient emparés le 15 août dernier du pétrolier MT Notre qui transportait 17 00 m3 de carburant dans le golfe de Guinée ont été tués par la marine nigériane. Après l’avoir escorté dans les eaux nigérianes, les militaires ont entamé des négociations avec les pirates, qui ont alors tenté de prendre la fuite avec un hors-bord. Pris en chasse, ils ont ouvert le feu sur leurs poursuivants. La fusillade a duré une trentaine de minutes, après quoi ils ont été maîtrisés. Lors de l’arraisonnement du hors-bord, quatre des activistes étaient sains et saufs et les autres avaient été tués dans l’échange de tirs, a expliqué l’officier. Tous les membres d’équipage du MT Notre sont indemnes.
19 août Une quantité de 6,4 tonnes de kif traité a été saisie ce lundi par une unité de l’ANP relevant de la 4ème région militaire a saisi ce lundi en début de soirée une grande quantité de drogue (kif traité) estimée à 64 quintaux (6,4 tonnes), transportée à bord d’un semi-remorque et dissimulée dans des sacs de ciments dans la région de Oued Nily à Hassi R’mel, Wilaya de Laghouat, a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
19 août Le transport fluvial reliant le sud au nord du Mali, qui avait été interrompu pendant une année à cause de la crise sécuritaire, a repris ce lundi à travers le départ de Koulikoro du bateau général Abdoulaye Soumaré à destination de Gao depuis Koulikoro.
19 août La station de radio Tamani, basée à Bamako, a commencé à diffuser ses programmes ce lundi. La station propose des émissions et des sujets d’information en français, en bambara, en songhaï, en tamashek et en peulh. Tous ces programmes accordent la priorité au développement, à la stabilité et à la paix dans la région du Nord-Mali et du Sahel. C’est la Fondation Hirondelle helvétique qui a financé l’initiative. L’objectif poursuivi par cette organisation non-gouvernementale européenne est d’établir un partenariat avec les associations locales pour développer le discours modéré et une culture de la paix au sein des populations exploitées par les groupes terroristes et extrémistes. Cette station de radio malienne diffuse dans toute la région du nord du Mali et dans certains pays voisins. Ses émissions ont pour but de sensibiliser les auditeurs aux dangers du terrorisme, des conflits et des guerres ethniques. Elles prônent la coexistence, l’harmonie et la coopération dans les domaines sociaux et du développement.
19 août Deux gendarmes de la brigade Serval ont réalisé une séance d’instruction à la prise d’empreintes digitales au profit de leurs homologues maliens. Une quinzaine de gendarmes maliens ont assisté à la formation dans les locaux de la gendarmerie départementale à Gao.


20 août Une semaine après le début des affrontements entre tribus Idnan (Touareg) et Barabiche (Arabes) à Bordj Badji Mokhtar, le bilan des victimes n’est toujours pas clair. Un dernier bilan fait part de 9 morts et 41 blessés. Sur les 40 personnes arrêtées, 3 ont été libérées, 24 mises sous contrôle judiciaire et 13 placées en détention. Les efforts déployés par la commission locale chargée de la mise en application de l’accord de réconciliation signé samedi entre les parties, ont entraîné une normalisation progressive de la situation. Chez les Touareg, cet accord ne met pas pour autant un terme au vrai problème : l’impunité. L’assassinat du jeune Touareg retrouvé mort mardi (Lansar Ghali) a encouragé les individus en lien avec les trafiquants de drogue à transformer la ville en champ de bataille. Bord Badji Mokhtar reste encore difficile d’accès : personne n’ose vraiment s’aventurer au-delà de Bidon 5 (repère routier), des voitures se faisant encore attaquer à l’entrée de la ville, malgré l’important dispositif sécuritaire, renforcé par 750 gendarmes. Les notables se disent abasourdis par le niveau des violences et craignent que les violences ne se propagent à d’autres villes du Sud. Une amélioration pourrait venir de la reprise du travail des transporteurs routiers, en grève depuis une semaine. Bordj Badji Mokhtar connaît depuis plusieurs jours une pénurie en produits de base, accélérée par l’aide apportée aux sinistrés des inondations du 9 août.
20 août Des dizaines de travailleurs de la poste venus de plusieurs wilayas se sont rassemblés encore et pour la quatrième journée devant la Grande Poste d’Alger depuis 10h de ce mardi. Parmi les principales revendications des postiers, la révision de la grille des salaires, l’augmentation des primes et aussi le rappel avec effet rétroactif depuis 2008.
20 août Une bombe de fabrication artisanale a été désamorcée, mardi 20 août, sur la RN24 reliant la ville de Dellys à Boumerdès, à l’est de la wilaya. L’engin explosif a été découvert en milieu de l’après midi prés de la cité Les jardins, à quelques encablures du chef lieu de la daïra de Dellys. Aussitôt alertés, les artificiers de la police ont réussi à désactiver l’explosif qui était enfouie sous terre.
20 août La Cour constitutionnelle Malienne a proclamé ce mardi les résultats définitifs du 2è tour de l’élection présidentielle. Elle a confirmé les résultats provisoires donnés par l’administration territoriale le 15 Août dernier. Le candidat Ibrahim Boubacar obtient en définitive 77,62% et Soumaila Cissé 22, 38%. Le taux de participation de 45,73% est revu à la baisse comparé au premier tour. Le nouveau Président de la République sera investi devant la Cour Suprême le 04 septembre.
20 août La Mission de l’ONU au Soudan du Sud (MINUSS) a annoncé ce mardi l’intensification de ses patrouilles dans le comté de Pibor pour renforcer la sécurité et permettre aux civils de retourner en toute sécurité dans ces villes et d’accéder à la distribution alimentaire en cours.
20 août Les Douanes algériennes ont révélé ce mardi que l’excédent de la balance commerciale a atteint 8,54 milliards de dollars durant les sept premiers mois de l’année, contre 15,7 milliards de dollars enregistrés pour la période correspondante de 2012, soit une baisse de près de 50%. De janvier à juillet, les exportations du pays ont marqué une baisse de presque 6% pour atteindre 41,59 milliards de dollars, un recul qui s’explique par une baisse de 7% des recettes d’exportations des hydrocarbures, principaux produits dans l’exportation du pays, indiquent les chiffres mensuels du Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (CNIS), cités par l’agence APS. Les revenus issus d’exportations des hydrocarbures se sont élevés à 40,18 mds de dollars durant les sept premiers mois de l’année, ce qui représente plus de 96% des ventes totales du pays à l’étranger, tandis que les exportations hors hydrocarbures n’étaient que 1,4 milliard de dollars, selon la même source. En outre, la baisse d’excédent de la balance commerciale est également due à une croissance des importations qui ont atteint 33, 04 milliards de dollars depuis les sept premiers mois de l’année, soit une hausse de 15,79% par rapport à la période de référence de 2012. Rien que pour le Pour le mois de juillet, la France a été le premier client de l’Algérie avec une part de 15,71% des exportations algériennes, et la Chine son premier fournisseur avec une part de 12,3% des achats algériens.
20 août Le gouvernement tchadien a lancé mardi la semaine nationale de l’arbre, édition 2013, en plantant près de 2.000 arbres sur un site situé à une soixantaine de kilomètres au nord de la capitale. La majorité des Tchadiens tire l’essentiel de ses moyens d’existence du système de production mixte. C’est du fait des incertitudes climatiques que ces populations ont fréquemment recours aux opportunités offertes par les arbres et les forêts pour compléter et subvenir à leurs multiples besoins« , a déclaré le ministre tchadien de l’Environnement et des Ressources halieutiques, Mahamat Issa Halikimi, pour justifier le thème choisi cette année : »des arbres pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle.
20 août Les pluies diluviennes qui ont durement frappé le Niger au cours de la semaine, ont fait une douzaine de morts dont 8 dans la seule région de Maradi, plusieurs milliers de sans-abris et d’importants dégâts matériels, selon de sources concordantes contactées mardi par un correspondant de Xinhua. Les autres régions du pays affectées par ces inondations sont notamment celles de Zinder où deux fillettes ont trouvé la mort dans l’effondrement de leur maison et d’Agadez, faisant également deux victimes dont une fillette de 5 ans, au cours du week-end. Pour rappel, en août 2012, les inondations provoquées par les pluies torrentielles au Niger, avaient fait au total 70 morts, plus de 70 350 ménages sinistrés et affecté environ 500.000 personnes, sur l’ensemble du territoire national, selon un bilan officiel.
20 août Le ministre malien de l’économie et de l’action humanitaire Mamadou Namory Traoré à travers le gouvernorat du district a remis mardi à Bamako des dons en vivres aux déplacés du nord résidant dans les six communes du district de la capitale malienne. Les dons en question sont composés de 90 tonnes de céréales, de 120 cartons de couscous, de 60 tonnes de sucre et plusieurs autres denrées alimentaires de première nécessité. Pour Barou Guindo, conseiller aux affaires économiques et financières du gouvernorat du district de Bamako, cette donation n’est pas une première et nous espérons qu’elle continuera jusqu’à ce tous les déplacés rejoignent leurs localités.
20 août La Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande instance (TGI) de Ouagadougou s’est déclarée, mardi, de nouveau incompétente pour examiner la demande de liberté provisoire des cinquante étudiants incarcérés à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) depuis fin juillet pour des actes de vandalisme, des coups et blessures volontaires à la force de l’ordre et des destructions de biens de l’Etat.
20 août Le Premier ministre tunisien Ali Larayedh a prévenu ce mardi qu’il ne tolèrerait aucune atteinte à l’Etat alors que l’opposition prépare une semaine de protestation pour pousser le gouvernement dirigé par les islamistes à la démission, selon l’agence officielle TAP. Le premier mistre a dit qu’il n’y aura aucune hésitation ou recul face à ceux qui, par le terrorisme, l’anarchie ou la révolte, porteront atteinte aux institutions de l’Etat, a rapporté l’agence, précisant que le Premier ministre répondait à une question sur les manifestations que prépare l’opposition. La Tunisie est plongée depuis près d’un mois et l’assassinat d’un député d’opposition dans une profonde crise politique, une coalition d’opposants réclamant la mise en place d’un gouvernement apolitique de salut national, une revendication rejetée par le parti islamiste Ennahda.
20 août Des pluies tres importantes ont provoquées des inondations dans le nord du Cameroun. Les dégâts sont considérables et les populations craignent une catastrophe au plan agricole. Les pluies qui s’abattent depuis deux jours dans cette region limitrophe du Tchad sont à l’origine d’importants dégâts. Des dizaines de sans-abris, des habitations englouties, des champs de coton et d’arachide perdus, toutes choses qui viennent compliquer encore davantage la situation déjà précaire des habitants de la région.
20 août Selon des informations provenant de sources sécuritaires centraficaine, le chef de poste de Toktoyo, une bourgade de l’arrondissement de Mbotoro du département de la Kadey, frontalière avec la Rca, a été assassiné. L’incident est survenu après une altercation entre des éléments de la rébellion Séléka et les éléments de la gendarmerie nationale camerounaise qui ont interpellé un des leurs. C’est donc en représailles que les assaillants avec pour objectif de libérer leur compagnon d’armes. Ils se sont s’introduits dans le domicile de Ngando Dalle et l’ont abattu de plusieurs coups de fusil. Selon des témoins, tous les assaillants ne s’exprimaient qu’en arabe ce qui laisserait penser qu’ils seraient issus de la branche Idriss Miskin.
20 août La Mauritanie et le Niger ont signé un accord de coopération militaire, ce mardi à Nouakchott. Le ministre nigérien des Affaires étrangères Mohamed Bazoum a signé cet accord à l’issue de la première session de la Commission mixte de coopération mauritano-nigérienne. Il a par ailleurs rencontré le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz lors de cette réunion de deux jours.


21 août Le colonel Youssouf Traoré, présenté tantôt comme « officier do liaison et personne ressource » tantôt comme « chef des opérations » du CNRDRE, l’ex-junte militaire qui a opéré le coup d’Etat du 22 mars 2012, a été arrêté en même temps que plusieurs autres militaires. Cette arrestation serait liée à son hostilité ouverte à la promotion de l’ex-chef de la junte, le désormais ex-capitaine Amadou Haya Sanogo, au grade de général de corps d’armée. Elle pourrait avoir aussi un rapport avec l’activisme du colonel Youssouf Traoré en faveur d’un ou plusieurs candidats du FDR lors de la dernière élection présidentielle au sein des garnisons militaires. On laisse entendre aussi que l’intéressé ourdissait le dessein d’attenter à la vie à la fois de IBK et de Amadou Haya Sanogo. Le colonel Traoré est proche de l’association Appel du Mali, qui a annoncé hier un rassemblement populaire le 24 septembre prochain pour protester contre la promotion accordée la semaine dernière à l’ex-chef de la junte par le président de la transition, Dioncounda Traoré. Le colonel Youssouf Traoré, alors commandant, avait été radié des effectifs de l’armée sous le président ATT et qu’il n’a dû sa réintégration qu’à la faveur du coup d’Etat militaire.
21 août Trois militaires touaregs du bataillon Waraba originaires d’Aguelhock désirant rendre visite à des proches, ont été pris à parti par des éléments du MNLA qui les accusaient de n’avoir pas défendu leurs. Le calme semble difficilement revenir dans la ville d’Aguelhock après que des soldats du bataillon Waraba eurent désarmé des combattants du MNLA à bord de trois pick up équipés de mitraillettes lourdes et qui s’étaient attaqués aux trois militaires touaregs loyalistes.
21 août En remplacement de Didier Dacko recemment promu general, le Colonel Abdoulaye Coulibaly est nommé chef des opérations militaires au nord du Mali. Le colonel Abdoulaye Coulibaly, était l’actuel chef d’Etat-major de l’armée de terre et commandant adjoint de l’opération Badenko au Nord-Mali jusque là dirigée par le général de Brigade Didier Dacko.
21 août Selon les chiffres du centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (Cnis), l’Algérie a importé pour 1,39 milliard de dollars de blés durant les sept premiers mois de 2013, des achats en hausse par rapport au 1,16 milliard de dollars enregistré durant la même période de 2012.En volume, les importations de blé tendre et dur s’affichent également en hausse à 3,8 millions de tonnes de janvier à juillet contre 3,66 millions de tonnes durant la même période de l’année passée. Les achats de blé dur ont atteint les 870.000 tonnes pour un montant de 354.432 dollars, alors que ceux de blé tendre se sont chiffrés à 1,04 milliard de dollars pour des quantités de 2,92 millions de tonnes. En 2012, la facture d’importation de blés a reculé de 26% comparée à à 2011 grâce à une bonne production céréalière qui avait atteint 5,12 millions de tonnes lors de la campagne 2011-2012. Les besoins de l’Algérie en céréales sont estimés à environ 8 millions de tonnes par an. L’Algérie est parmi les premiers importateurs de blé au monde, en raison d’une demande locale qui reste importante. Les principaux fournisseurs de l’Algérie en blé en 2013 sont pratiquement la France, le Canada et des Etats Unis d’Amérique.
21 août Des unités des gardes-frontières de Tébessa ont intercepté 5 véhicules de type 4x4 et 3 motocycles, indique mercredi un communiqué du commandement de la gendarmerie nationale. L’opération s’est soldée par la saisie d’un lot de produits alimentaires composé de 8880 sacs de pâtes alimentaires et de 875 kg de légumes secs ainsi que de 2000 unités de vêtements et 293 pièces de rechange pour véhicules.
21 août Le syndicat tunisien UGTT a repris sa médiation mercredi entre l’opposition et le parti islamiste Ennahda qui dirige le gouvernement, dans l’espoir de trouver une issue à la crise politique. Les représentants de l’UGTT recevaient mercredi à la mi-journée ceux du Front de salut national (FSN), une coalition d’opposants allant de l’extrême-gauche au centre-droit. Dans l’après-midi, le secrétaire général du syndicat, Houcine Abassi et le chef d’Ennahda, Rached Ghannouchi, doivent se rencontrer pour leur deuxième réunion de la semaine après qu’une première rencontre lundi n’a donné lieu à aucune avancée.
21 août La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a décrété l’état de force majeure dans les principaux terminaux pétroliers du pays, ce mercredi. Les terminaux sont bloqués par des hommes armés, accusés par le gouvernement de vouloir détourner le brut. En raison d’un conflit qui perdure entre le gouvernement et les agents chargés d’assurer la sécurité des sites pétroliers, la production libyenne de pétrole, déjà en net recul depuis la guerre, a encore diminué ces dernières semaines. Désormais le pays n’exporte plus son pétrole qu’à 50 % de ses capacités : 800 000 barils/jour au maximum, seulement 500 000, selon certains experts. La plupart des ports d’exportation - Zueitina, Ras Lanouf, al-Sedra et Brega - sont fermés. C’est aussi le cas d’Es Sider, le principal terminal pétrolier du pays qui represente une capacité de 350 000 barils /jour. Mais depuis le 28 juillet dernier, plus aucun tanker n’y accoste. Pour l’économie libyenne, c’est une catastrophe. Au 15 août dernier, la perte était de 1,6 milliard de dollars, selon le ministre du Pétrole. A l’origine du problème, un conflit autour de la gestion de la manne pétrolière entre le gouvernement et certains des gardes chargés d’assurer la sécurité des terminaux pétroliers. Le commandant de ces gardes voulait procéder lui-même à des ventes de pétrole. Le pouvoir a tellement pris cette menace au sérieux qu’il a menacé de couler les tankers qui prendraient livraison de ces cargaisons. Un autre responsable de la sécurité des installations pétrolières a été nommé. Mais le conflit n’est pas encore réglé.
21 août Des militants islamistes déguisés en soldats ont tué la nuit dernière quatre habitants dans la localité de Gamboru Ngala, près de la frontière avec le Cameroun, apparemment en représailles à de récentes arrestations de membres du groupe Boko Haram, ont rapporté des habitants. Selon des témoins, les agresseurs revêtus d’uniformes militaires sont entrés dans le quartier de Fulatari et ont appelé les habitants à sortir voir des membres de Boko Haram qu’ils affirmaient avoir arrêtés.
21 août les forces militaires tchadiennes issues de la FOMAC qui participent à la sécurisation de Bangui ont une nouvelle fois été accusés d’avoir appuyés la Séléka hier dans l’assaut lancé contre Boy-Rab, un quartier réputé pro-Bozizé ainsi que d’autres arrondissements. Selon un groupe hostile au président Djotodia, DDP, les tchadiens trouvent une occasion de venger la mort d’un des leurs qui a été tué à Boy–Rab lors d’un braquage de moto, et par la même occasion contre la pétition que la société civile a lancé pour demander leurs retraits. Le calme semble revenu dans les quartiers concernés tandis que les victimes se comptent par dizaines.
21 août Le leader des Forces Révolutionnaires pour la Démocratie en Centrafrique, François Nelson Ndjadder s’est attaqué au Tchad dans un communiqué trasmis par son secrétaire général, le Capitaine Lakoué. Pour lui, le Tchad est responsable de l’instabilité en Centrafrique. Il critique les livraisons d’armement du Tchad, armes lourdes, légères et matériel militaire contre la vente d’un hélicoptère. François Nelson Ndjadder qualifie la Centrafrique de prolongement administratif du Tchad, notamment pendant le règne de l’ex président Bozizé. La présence militaire tchadienne est considérée comme une invasion par son mouvement. François Nelson Ndjadder appel la France à intervenir en toute urgence en RCA comme elle l’a fait au Mali.
21 août Le groupe Boko Haram, dont un membre a été appréhendé par de jeunes volontaires dans la région de Gamboru/Ngala la semaine dernière, a mené un raid sur la ville de Maiduguri ce mercredi matin. Au moins 13 personnes ont été tuées dans des attaques séparées perpétrées par des membres présumés de Boko Haram dans l’Etat de Borno. Un membre du Conseil de l’émirat de Gwoza a annoncé que deux policiers avaient trouvé la mort dans l’attaque sur le commissariat de Gwoza vers 8h00 du matin heure locale. Il a ajouté que sept insurgés étaient également morts dans l’affrontement avec les forces de police assistées de la Joint Task Force (police + armée) qui sont parvenues à repousser l’assaut. Une source sécuritaire a évoqué une autre attaque qui s’est déroulée à Gamboru/Ngala vers 2h00 du matin ce mercredi. Gamboru/Ngala est une communauté située à environ 135 km à l’est de Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno. La ville est également connue comme le fief de Boko Haram.
21 août La force Serval a achevé l’opération Centaure, débutée le 21 juillet. Conduite avec près de 800 militaires français, une centaine de véhicules, les hélicoptères du GAM et l’appui des Rafale en provenance du Tchad, Centaure avait pour but de dissuader toute tentative de déstabilisation du processus électoral dans le Nord du Pays entre Kidal, Tessalit et Aghuelok. Placée en soutien de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA), elle-même en appui des forces armées maliennes, la force Serval a effectué des patrouilles dans les villes, fouillé des habitations, des camps et des grottes réputées ou susceptibles d’être ou d’abriter des caches d’armes. Près de 4 000 cartouches de tous calibres, des obus de mortiers, des roquettes, de l’explosif et du matériel de guerre ont ainsi pu être saisies. Parallèlement, la force Serval a participé à l’organisation logistique des deux tours de scrutins en soutenant l’installation des bureaux de vote (appui au transport du matériel électoral) et en assurant la sécurisation des bureaux de vote (vérification de non-pollution par moyen cynotechnique). Les élections se sont déroulées sans entrave.
21 août un tribunal tunisien a lancé un mandat d’arrêt national et international à l’encontre de Seif Allah ben Hassine (alias Abou Iyadh). Le juge d’instruction chargé de l’enquête sur l’assassinat du politicien d’opposition Chokri Belaïd a émis ce mandat après avoir entendu un témoignage impliquant ben Hassine, le dirigeant d’Ansar al-Sharia en Tunisie, et Mohamed Aouadi (alias Etouil), le chef militaire du groupe. Les chefs du groupe extrémiste seraient également liés aux violences mortelles survenues dans le Jebel Chaambi.
21 août Le ministre camerounais de l’Emploi, Zacharie Pérévet, a rendu public un communiqué sanctionnant des « entreprises de travail et des offices privés de placement des travailleurs ». Au total, ce sont 16 entreprises de travail qui sont interdites d’activités de mise à disposition temporaire de travailleurs, tandis que six offices privés de placement sont interdits de continuer à placer des travailleurs auprès des entreprises. En outre, quatre entreprises de travail et offices privés de placement sont mis en demeure pour « entrave au Contrôle des services compétents du Ministère de l’Emploi. » Selon le ministre Pérévet, ces sanctions surviennent après constat de ce que nombre de ces structures prennent des libertés avec la réglementation en vigueur au Cameroun. Entre autres griefs, le ministre de l’Emploi relève « le défaut de contrat de mise à disposition des travailleurs comme le stipule le code du travail, le refus de communiquer les statistiques sur les placements des travailleurs, les abus dans l’utilisation des agréments à des fins de prestation de service ».


22 août Les employés d’Algérie Poste reprennent aujourd’hui jeudi le travail, indique le Syndicat national autonome des postiers (Snap) dans un communiqué. L’organisation syndicale accorde à l’administration un délai de « deux mois maximum pour régler et concrétiser les acquis de la grève de janvier 2013 », ajoute la même source. Les postiers ont observé une grève d’une semaine, pour revendiquer, entre autres, l’application de l’accord portant sur une augmentation de salaire de 30% avec effet rétroactif à partir de janvier 2008.
22 août Les combattants du groupe de combat « al-Mouwakoune Bi-Dima » issue de la katiba « al-Moulathimin » (le groupe est également connu sous l’appelation des « Moulathamounes »), de Mokhtar Belmokhtar et ceux du MUJAO ont décidé de s’unir sous la bannière d’une nouvelle formation jihadiste dénommée « Mourabitounes ». Le non fait référence à l’empire des Almoravides qui au 11 siècle fut fondé à Marrakesh et s’étendait depuis le sud espagnol jusqu’au sud de la Mauritanie en englobant une partie de l’algérie actuelle. Il faut noter que le nom al-Mouwakoune Bi-Dima a été déjà utilisé par un groupe du GIA, dont les combatants ont menné une série d’attaque en Algérie et en France, dont la principale fut l’attaque en décembre 1994 de l’airbus d’air France. Le communiqué a été signé d’une part, par Ahmed Ould Amer, connu sous son nom de guerre « Ahmed Telmissi » (originaire de la vallée du Telmissi au nord de Gao), qui dirigait les opérations militaires du Mujao, et d’autre part Mokhtar Belmokhtar, chef des « al-Mouwakoune Bi-Dima ». Les chefs de ces deux organisations ont décidé de céder leur commandement à un dirigeant dont le nom n’est pas encore connu. Toutefois, selon l’agence de presse ANI, il s’agirait d’un vétéran jihadiste ayant combattu les russes, puis les américains en Afghnistan, qui serait actuellement au nord du Mali où il a pu prendre part au combat contre le dispositif français de l’opération Serval. Cette même source a ajouté qu’il ne s’agit pas d’un algérien contrairement à ce qui existe dans les autres factions jihadiste commandées par des caïds algériens.
Dans un communiqué, les « Mourabitounes » ont expliqué que cette nouvelle mesure de fusion intervient en respect aux préceptes et enseignements de la loi islamique prohibant la désunion. « Vos frères « Moulathamounes » et du MUJAO ont décidé de s’unir au sein d’une même Jamaa dénommée Mourabitounes dans la perspective de réaliser l’unité des musulmans-du Nil à l’Atlantique- dans le cadre d’un projet unique, afin de faire face à la campagne sioniste visant l’islam et les musulmans », a précisé ce communiqué.
La nouvelle organisation a menacé de prendre pour cible les intérêts de la France à travers le monde. Le Communiqué a en outre appelé toutes les organisations islamiques à s’entraider pour contrecarrer les forces laïques qui s’érigent contre tout projet islamique. Le communiqué a également salué les déclarations des oulémas mauritaniens contre l’offensive française au Mali. Le communiqué, signé par l’émir de la nouvelle jamaa, a enfin mentionné que, sur un plan idéologique, les Mourabitounes s’inspirent d’Al-Qaïda et des Talibans, avant de saluer « les chefs du Jihad à savoir Moulla Oumar et Aiman Al Zawahiri »
22 août Le ministre algérien de l’Intérieur M. Dahou Ould Kablia a jugé jeudi maîtrisée le conflit de Bordj Badji Mokhtar, ville frontalière du Mali, dans une première déclaration gouvernementale depuis les affrontements intercommunautaires déclenchés le 13 août. Le bilan de ces incidents s’élève à neuf morts, a-t-il dit, tandis que la presse algérienne, citant des sources locales, a évalué leur nombre à 20. M. Ould Kablia a salué la contribution des notables de la région dans le retour du calme dans cette ville frontalière. Mercredi, une nouvelle réunion entre autorités et notables de la région de l’Adrar s’était tenue avec le préfet d’Adrar, Ahmed Sassi, dans le but de conforter l’accord signé vendredi par les communautés de cette ville frontalière avec le Mali, Idnanes (Touareg) et Barabiches (Arabes).
22 août L’état de force majeure a été levé partiellement en ce qui concerne le terminal pétrolier de Brega, a indiqué la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) sur son site, annonçant la reprise des exportations conformément aux normes en vigueur en coordination avec toutes les parties concernées et les gardes des installations pétrolières. La NOC avait décrété officiellement mercredi l’état de force majeure dans les terminaux pétroliers de Zueitina, Ras Lanouf, al-Sedra, et Brega en raison de son incapacité à honorer les contrats de livraison de brut à ses clients. La force majeure permet une exonération de la responsabilité de la NOC en cas de non respect des contrats de livraison de pétrole, si elle invoque des circonstances exceptionnelles. Des gardes des installations pétrolières relevant du ministère de la Défense ont fermé depuis fin juillet les principaux terminaux pétroliers du pays pour protester contre la corruption dans l’exportation du pétrole, en particulier les cargaisons du brut livrées sans en connaître la quantité exacte.
22 août A Malanville, à la frontière Bénin/Nigeria, la tension s’est encore ravivée, ces derniers jours. Des hommes armés venant de l’Etat de Kébbi, au Nord-ouest du Nigeria, sèment la peur dans du village Béninois d’Iloua, à la frontière Bénin/Nigeria dans la commune de malanville. Les populations Beninoises les soupconnent de vouloir annexer cette partie du territoire béninois. Pour s’enquérir de l’état de la situation et limiter les dégâts éventuels, le Président Boni Yayi a envoyé, lundi dernier, une équipe dirigée par les ministres chargés de l’Intérieur et de la Défense, François Houessou et Dénis Ali Yérima. Selon François Houéssou, il ne faut pas que les questions de frontière divisent le Bénin et le Nigéria. Les deux ministres étaient accompagnés par certains hauts gradés des Forces Armées béninoises, en vue de rassurer les Béninois d’Iloua, le temps d’un règlement pacifique des différends entre les deux Nations voisines.
22 août Un accord sur le report des élections municipales et législatives du 12 octobre au 23 novembre prochain en Mauritanie, a été conclu entre les représentants de la CAP (Coalition pour une alternance pacifique, opposition modérée) et de la Coalition des Partis de la Majorité (CPM). La Coordination de l’Opposition démocratique (COD, regroupe 11 partis d’opposition radicale) avait décidé de boycotter ces scrutins, estimant que le collège électoral a été convoqué unilatéralement pour le 12 octobre, par le gouvernement. Les partis de la COD avaient menacé également de perturber ces élections organisées avec près de deux ans de retard. Pour dénouer la situation, les partis de la CAP ont engagé des pourparlers avec la majorité au pouvoir afin d’obtenir le report des élections et amener l’opposition radicale à faire des concessions. Ce report devra être officialisé jeudi prochain par le conseil des ministres.
22 août Les islamistes au pouvoir en Tunisie ont annoncé qu’ils étaient prêts à faire des concessions pour sortir de la crise politique, ce jeudi. Le chef du parti Ennahda, Rached Ghannouchi, a annoncé à l’issue de sa rencontre avec le secrétaire de la puissante centrale syndicale UGTT, Houcine Abassi, qu’Ennahda avait accepté de négocier à partir d’un document de sortie de crise proposé par le syndicat. Ce dernier doit à présent le proposer à la coalition d’opposants qui demande la démission du gouvernement depuis un mois. L’initiative de sortie de crise proposée par l’UGTT suggère la mise en place d’un gouvernement apolitique composé de technocrates et le maintien de l’Assemblée nationale constituante (ANC) ainsi que l’organisation de nouvelles élections. Le texte a été accepté comme base pour le début du dialogue national, par Ennahda a indiqué M. Abassi, secrétaire général de la centrale. Ennahda a fait une série de propositions et nous allons les transmettre à l’opposition. Si elles sont acceptées, nous commencerons le dialogue national, a-t-il ajouté. Il doit rencontrer les opposants ce jeudi.
22 août Le Mali offre des incitations en espèces à ses fonctionnaires pour les encourager à retourner dans les régions de Gao, Kidal et Tombouctou, dans le nord du pays, qu’ils avaient fui lors de la prise de pouvoir par les rebelles islamistes et du conflit qui avait suivi le coup d’État de mars 2012. Environ 300 fonctionnaires peuvent prétendre à cette prime de 500 dollars dont la distribution a commencé le 19 juillet et qui devrait être maintenue pendant trois mois. Les employés reçoivent l’argent lorsqu’ils se présentent à leur poste et qu’ils sont enregistrés. De plus le gouvernement prévoit de verser 400 000 dollars aux autorités locales de Gao et Tombouctou pour leur permettre de louer des maisons pour les gouverneurs et d’équiper les bureaux et les logements. La France a offert un million de dollars pour soutenir ce programme. Selon le ministre des Finances, M. Konaté, cette incitation financière a permise à environ 120 fonctionnaires de reprendre leurs fonctions à Gao. Les services de santé, d’éducation, de sécurité, ainsi que l’agriculture et l’hébergement ont été rétablis à Gao et Tombouctou. Les services des impôts et les douanes devraient bientôt rouvrir leurs portes également. À Gao et Tombouctou la réouverture des services bancaires est effective depuis le 20 août. On estime à pas moins de 200 millions de dollars les pertes qu’a subit le secteur bancaire durant cette période. Les systèmes bancaires de Gao et Tombouctou se sont effondrés à la mi-2012, interrompant les échanges commerciaux et les transactions avec le reste du pays.
22 août Le Mali offre des incitations en espèces à ses fonctionnaires pour les encourager à retourner dans les régions de Gao, Kidal et Tombouctou, dans le nord du pays, qu’ils avaient fui lors de la prise de pouvoir par les rebelles islamistes et du conflit qui avait suivi le coup d’État de mars 2012. Environ 300 fonctionnaires peuvent prétendre à cette prime de 500 dollars dont la distribution a commencé le 19 juillet et qui devrait être maintenue pendant trois mois. Les employés reçoivent l’argent lorsqu’ils se présentent à leur poste et qu’ils sont enregistrés. De plus le gouvernement prévoit de verser 400 000 dollars aux autorités locales de Gao et Tombouctou pour leur permettre de louer des maisons pour les gouverneurs et d’équiper les bureaux et les logements. La France a offert un million de dollars pour soutenir ce programme. Selon le ministre des Finances, M. Konaté, cette incitation financière a permise à environ 120 fonctionnaires de reprendre leurs fonctions à Gao. Les services de santé, d’éducation, de sécurité, ainsi que l’agriculture et l’hébergement ont été rétablis à Gao et Tombouctou. Les services des impôts et les douanes devraient bientôt rouvrir leurs portes également. À Gao et Tombouctou la réouverture des services bancaires est effective depuis le 20 août. On estime à pas moins de 200 millions de dollars les pertes qu’a subit le secteur bancaire. Les systèmes bancaires de Gao et Tombouctou se sont effondrés à la mi-2012, interrompant les échanges commerciaux et les transactions avec le reste du pays.
22 août Le parti du Front de libération nationale (FLN) a été autorisé à tenir une réunion de son comité central (CC) après avoir présenté une demande « légalement fondée », a déclaré jeudi à M’sila le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia. Dans une déclaration à la presse en marge de la visite de travail et d’inspection du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans la wilaya, M. Ould Kablia a expliqué qu’une réunion du CC est convoquée soit par le secrétaire général du parti soit par les 2/3 des membres du comité. Dans la situation actuelle du FLN qui ne dispose pas de secrétaire général, c’est aux deux tiers des membres du comité central de convoquer cette réunion, a-t-il ajouté. Il a souligné, dans ce sens, que la demande faite pour la tenue de la réunion du CC était « légalement fondée », précisant, toutefois, que c’est au parti de décider de la date de la tenue de cette réunion.
22 août L’opération militaire lancée par le gouvernement nigérian pour lutter contre la secte Boko Haram il y a quelques mois n’a pas été sans conséquence. Une situation qui a provoqué le déplacement de plusieurs familles nigérianes, lesquelles se retrouvent aujourd’hui à Ngouboua, dans la région du Lac. Se trouvant dans une situation déplorable. Des milliers de personnes fuient les affrontements qui opposent les forces de sécurité à des groupes armés dans le nord-est du Nigéria. Les déplacés affluent notamment vers le Niger, le Cameroun et le Tchad, a affirmé vendredi à Genève le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). La violence qui se poursuit dans le nord-est du pays entraîne des déplacements de population qui ont des conséquences humanitaires au Nigéria, mais aussi dans les pays voisins, a indiqué le CICR. Plusieurs milliers de personnes ont traversé la frontière avec le Niger pour s’installer dans les départements de Bosso, Mainé Soroa et Goudoumaria, et dans la commune urbaine de Diffa, à l’extrême est du pays, à plus de 1300 km de la capitale Niamey, a précisé l’organisation. La plupart des Nigériens installés parfois depuis des décennies au Nigéria ont dû partir précipitamment en laissant tout derrière eux.
22 août Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a nommé au poste de vice-président l’ancien commandant rebelle James Wani Igga, qui préside l’Assemblée législative, a annoncé la radio d’Etat vendredi. Le 23 juillet, le chef de l’Etat sud-soudanais avait annoncé, à la surprise générale, le limogeage de l’ensemble de son gouvernement, dont le vice-président Riek Machar, et il avait formé une nouvelle équipe à la fin juillet. Riek Machar, rival politique du président Salva Kiir, avait ensuite réaffirmé qu’il affronterait l’actuel chef de l’Etat dans les urnes en 2015. M. Machar est une personnalité charismatique mais controversée, lui qui avait fait temporairement défection de la rébellion sudiste au profit de Khartoum durant la longue guerre civile (1983 à 2005). C’est une figure respectée au sein de son ethnie Nuer, à laquelle appartient une bonne part des hommes de rang de l’armée sud-soudanaise.Pour le choix de son nouveau vice-président, Salva Kiir devait notamment tenir compte de complexes rivalités ethniques dans la jeune nation sud-soudanaise, indépendante depuis le 9 juillet 2011. Vice-président du parti au pouvoir, le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM), James Wani Igga appartient au groupe ethnique des Baris.
22 août A l’appel du Rassemblement islamique du Sénégal, des centaines de manifestants sont descendus jeudi dans la rue, place de l’Obélisque, à Dakar, pour soutenir le Président égyptien Mohamed Morsi, renversé le 3 juillet par l’armée. Les protestataires ont dénoncé le « coup d’Etat militaire » et appelé à l’arrestation du général Al-Sissi. Face à la grogne des pro-Morsi, le Président sénégalais Macky Sall a appelé le Rassemblement islamique du Sénégal à une réunion pour aborder la situation en Egypte.
22 août Le gouverneur de la région de l’Est du Cameroun, Samuel Ivaha Diboua, annonce ce 22 août 2013 dans une interview publiée par le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, que la frontière Cameroun-RCA est fermée « jusqu’à nouvel avis ». Cette décision a été prise à la suite de l’assassinat le 21 août dernier de l’officier de police camerounais Dallé Ngando, chef du poste frontière de Toktoyo, assassinat perpétré par des rebelles centrafricains de la Séléka, au terme d’une altercation survenue quelques temps auparavant dans un débit de boisson avec un gendarme camerounais. La fermeture de la frontière Cameroun-RCA dans la localité camerounaise de Toktoyo survient ainsi après celle de Gari-Gombo, fermée depuis 2008 par décision du préfet du département camerounais de la Boumba et Ngoko de l’époque. Ces deux frontières fermées, ce sont, selon les statistiques de la douane camerounaise, les 55 milliards de francs Cfa de marchandises centrafricaines transitant par le Cameroun qui sont ainsi mises en péril.
22 août Le ministre malien de l’administration territoriale, M. Moussa Sinko Coulibaly, chargé des élections au Mali a présidé ce jeudi à Bamako une réunion de concertation entre son département et les différents partis politiques maliens. À l’issue de cette réunion, le ministre a déclaré qu’il propose la date du 27 octobre prochain pour la tenue du 1er tour des élections législatives maliennes et trois semaines plus tard un 2e tour est organisé dans les circonscriptions où cela s’avérera nécessaire.
22 août Des affrontements ont éclaté jeudi soir entre des membres de la tribu de Ouerchefana et des habitants de la ville de Zaouiyah (ouest de Tripoli) faisant 4 morts et plusieurs blessés et les combats se poursuivent toujours, a indiqué samedi soir le Premier ministre libyen Ali Zeidan lors d’une déclaration à la presse. Le conflit avait éclaté jeudi soir quand un groupe armé de Ouerchefana a attaqué un centre médical près de Zaouiyah , tuant deux personnes et en enlevant une autre. Des hommes armés de Zaouiyah sont allés dans le fief de la tribu de Ouerchefana pour libérer l’homme kidnappé et appréhender les assaillants, ce qui a envenimé la situation. Des contacts établis par le président du Congrès général national (CGN), Nouri Abousahmein, le ministre de la Défense et le chef de l’état-major militaire avec les deux parties, ont abouti à l’envoi de troupes de l’armée pour s’interposer entre les belligérants.
22 août Le ministère algérien de l’Intérieur a ouvert une enquête sur les dons d’argent versés aux mosquées. Selon des informations, un certain nombre d’associations caritatives utilisent ces fonds pour soutenir le terrorisme. Les fonds de la Zakât auraient servi à recruter et à entraîner de jeunes jihadistes pour qu’ils aillent se battre en Syrie et en Libye.


23 août Pour la première fois, le parti islamiste ennahda au pouvoir en Tunisie, accepte le principe de la démission du gouvernement après une longue réunion de médiation avec le puissant syndicat l’UGTT. Ennahda est prêt à démissionner après un dialogue national qui doit aboutir à une solution consensuelle pour envisager la constitution d’un gouvernement de technocrates avant d’aller vers des élections « libres et honnêtes ». L’UGTT considère qu’il s’agit là d’une concession importante qui ouvre la porte à un dialogue pour une sortie de crise et va soumettre les propositions du chef du parti ennahda au Front de salut national, regroupement hétéroclite de l’opposition.
Par ailleurs, le parti islamiste a accepté de revenir sur les articles de la constitution les plus controversés, parmi lesquels celui qui stipulait « qu’aucune révision constitutionnelle ne pourrait porter atteinte à l’islam en tant que religion d’Etat ».
L’opposition, cependant, suspecte ennahda de vouloir gagner du temps maintient la pression et refuse d’entamer toute négociation tant que le gouvernement n’a pas démissionné. Le premier rassemblement de la semaine de protestation annoncé la semaine passée est prévu pour ce samedi à 17 heures devant l’assemblée constituante.
23 août L’opposition tunisienne a rejeté ce vendredi la proposition de sortie de crise du parti islamiste Ennahda, qui a évoqué une possible démission de son gouvernement après un mois d’impasse et avant une grande manifestation prévue par les détracteurs du régime. Toute négociation sans dissolution (immédiate) du gouvernement serait une perte de temps, a jugé Taïeb Baccouche, un des représentants de l’opposition, après avoir reçu du syndicat UGTT, médiateur dans la crise politique, le détails des concessions d’Ennahda. Le secrétaire général de l’UGTT, Houcine Abassi, doit encore rencontrer dans la journée le président de la Constituante, Mustapha Ben Jaafar, puis en fin d’après-midi le chef d’Ennahda, Rached Ghannouchi. Jilani Hammami, un autre représentant du Front de salut national (FSN), l’hétéroclite coalition d’opposition, a qualifié de double langage la proposition faite jeudi par les islamistes dont les détails n’ont pas été communiqués à la presse.
23 août le président de la Rèpublique Française François Hollande a appelé ce vendredi l’ONU à s’impliquer encore davantage pour résoudre la crise en Républicaine centrafricaine (RCA), un pays en proie à l’insécurité et à une grave crise humanitaire et politique. Des consultations ont eu lieu au Conseil de sécurité des Nations Unies le 14 août dernier, a rappelé la présidence française dans un communiqué, mais le chef de l’État français a souhaité que l’ONU s’implique encore davantage pour résoudre la crise en RCA. La ministre chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui, a précisé sur le perron de l’Elysée qu’une réunion internationale sur la Centrafrique pourrait se tenir en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, autour du 25 septembre. La France veut mobiliser la communauté internationale, notamment les pays voisins de la RCA, et souhaite que le Conseil de sécurité se saisisse de la situation un jour ou un autre, souligne-t-on à Paris. La France soutient les initiatives de l’Union africaine et de la Communauté des États d’Afrique centrale (CEEAC) notamment la Mission internationale de soutien en Centrafrique (MISCA), une force panafricaine, militaire et policière pour l’essentiel, censée compter 3.650 hommes à terme mais dont le déploiement traîne en longueur. La France compte pour sa part quelque 450 hommes dans le pays, essentiellement employés à la sécurisation de l’aéroport international de Bangui et à apporter un soutien logistique aux forces africaines.
23 août La justice burkinabèe a ordonné la mise en liberté provisoire des 44 étudiants et de six autres personnes qui étaient détenus depuis le 1er août dernier. Tous avaient été interpellés au cours des violentes manifestations qui ont suivi la fermeture des cités et restaurants universitaires. Ils étaient poursuivis pour vandalisme et coup et blessures. La justice, en première instance, avait refusé leur mise en liberté provisoire lors de leur première comparution. La cour d’appel a finalement accepté la demande des avocats de la défense. Les 50 détenus sont sortis de prison quelques heures après le verdict de la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Ouagadougou. Les avocats de la défense ont salué la « justesse » du verdict.
23 août Des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram ont attaqué un village dans le nord-est du Nigeria, tuant 35 personnes et en blessant 14, a annoncé l’armée, ce vendredi. Boko Haram a attaqué les villageois car il leur reprochait de ne pas vouloir coopérer avec lui, a affirmé le porte-parole de l’armée, le général Chris Olukolade.
23 août Durant une rencontre de football qui se déroulait entre les villes d’Okouta du Nigéria et Kabo du Bénin, qu’un supporter ressortissant de Kabo a tété poignardé lors d’une bagarre qui avait vu les supporters des deux équipes en venir aux mains. Le supporter gravement bléssé a été transferé à l’hôpital de zone de Tanguiéta. En réaction à cette situation, les jeunes de Kabo se sont mis à la poursuite des supporters d’Okouta. Ils ont rattrapé un d’entre eux qu’ils ont battu. Ce dernier sera transporté en urgence au centre de santé mais malheureusement il rendra l’âme quelques minutes plus tard. Alors qu’on s’apprêtait à déposer le corps à la morgue du centre hospitalier départemental du Borgou, une délégation nigériane d’Okouta conduite par le juge Ahmed Yahaya vient retirer le corps. Dès lors des menaces d’annexion de Kabo sont mises en exécution par les habitants d’Okouta. A l’aide de tronçonneuses, ils ont coupé des gros troncs d’arbres pour barricader les deux voies qui relient la localité d’Okouta au Nigéria à celle de Kabo au Bénin. Signalons que c’est pour la cinquième fois qu’une situation de fermeture survient au niveau de cette frontière. Le marché de Kabo n’a pu se tenir car les nigérians principaux animateurs dudit marché n’ont pu franchir la frontière béninoise. En mars déjà, le Nigéria avait fermé sa frontière avec le Bénin à Pobè. Les échanges frontaliers entre le Bénin et le Nigeria sont suspendus. La frontière entre les deux pays est fermée à Oké-Ita dans la commune de Pobè. En conséquence, aucun produit en provenance du Nigéria ou en partance du Bénin n’entrait ni ne sortait dans l’un ou l’autre pays.
23 août. La Conférence épiscopale du Bénin a rendu publique son opposition à la réforme constitutionnelle engagée par Thomas Boni Yayi. Entre le président béninois Thomas Boni Yayi et l’Église catholique, les relations viennent de se tendre considérablement. Le désaccord porte sur le projet de révision de la Constitution.
Son but officiel est la modernisation de l’État, mais l’objectif véritable serait de permettre à Boni Yayi (élu en 2006 et en 2011) de solliciter un troisième mandat présidentiel en 2016. Pour l’instant, la Constitution n’autorise que deux mandats consécutifs. Cette réforme, engagée en juin, divise la société béninoise.
23 août. Le Conseil de sécurité s’est, cet après-midi, déclaré « profondément préoccupé par les obstacles qui continuent d’entraver l’application des accords de coopération du 27 septembre 2012 » entre le Soudan et le Soudan du Sud. Le Conseil de sécurité, dans une déclaration présidentielle lue, au nom de ses membres, par la représentante de l’Argentine, Mme Maria Cristina Perceval, a demandé « instamment » à l’ensemble des parties d’« exécuter pleinement et immédiatement les accords de coopération du 27 septembre et les autres accords applicables », de « recourir effectivement au Mécanisme conjoint et aux autres dispositifs créés à cette fin », de « coopérer avec le Groupe de mise en œuvre de haut niveau, l’Union africaine et l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) », et de « s’abstenir de tout acte qui irait à l’encontre de ces objectifs ».
23 août La Finlande a annoncé vendredi qu’elle allait participer à la force de l’ONU au Mali (Minusma) en envoyant "un maximum de cinq militaires installés au quartier général de l’opération. Les Finlandais doivent rejoindre à Bamako leurs homologues de trois autres pays nordiques, la Suède, la Norvège et le Danemark, et contribuer à la planification opérationnelle et au renseignement, a précisé à l’AFP un porte-parole du ministère de Défense, Juhani Karjomaa. Le calendrier de déploiement dépend de l’avancement des préparations de l’opération Minusma sur place, a commenté M. Karjomaa.
23 août L’Assemble nationale de Côte d’Ivoire a adopté la loi sur la nationalité en session ordinaire. Sur les 223 députés présents (sur 255), 24 ont voté contre et 7 se sont abstenus. Aux termes de la loi, est déclaré ivoirienne toute personnes née en Côte d’Ivoire de parents étrangers et âgée de moins de 21 ans révolus à la date du 20 décembre 1961, ainsi que toute personne née en Côte d’Ivoire entre le 20 décembre 1961 et le 25 janvier 1973. La nouvelle loi permet également aux requérants de bénéficier de la nationalité ivoirienne « par déclaration » en lieu et place de la procédure de naturalisation jusque-là en vigueur. Dans le même temps, les députés ont adopté à l’unanimité la loi sur la propriété foncière qui accorde un nouveau délai de dix ans aux propriétaires terriens pour se faire établir des titres fonciers. En Côte d’Ivoire, qui compte 26% de ressortissants des pays de la sous-région sur son sol, les débats liés à la nationalité et au foncier rural sont très sensibles. Ils ont constitué la cause principale de ces 10 dernières années de conflits et d’instabilité politique.
23 août Deux réunions du Comité central du FLN se tiendront aux mêmes dates dans deux lieux distincts. La première, initiée par Ahmed Boumahdi, chef du bureau de la dernière session du CC, aura lieu les 29 et 30 août à l’hôtel Aurassi d’Alger. Elle a été officiellement autorisée par le ministère de l’Intérieur. La seconde, initiée par Abderahamane Belayat, est annoncée pour les 29 et 30 août mais à l’hôtel Riyad, à l’ouest d’Alger. Cette réunion n’est pas encore officiellement autorisée. Les deux réunions ont un seul et même ordre du jour : élire le nouveau secrétaire général du FLN, un poste vacant depuis le 31 janvier dernier, date de la destitution d’Abdelaziz Belkhadem. L’annonce de la tenue de deux réunions distinctes du Comité central pourrait aggraver les divisions et plonger le parti définitivement dans la crise, avec à sa tête deux secrétaires généraux « élus ». Elle pourrait aussi accélérer la résolution de la crise, si une des deux tendances parvient à réunir un nombre nettement supérieur de militants. Pour l’heure, il est difficile de connaître les rapports de force au sein du parti. Beaucoup de cadres et de militants pourraient se positionner cette semaine. Cette crise sera aussi un test pour le président Abdelaziz Bouteflika. En tant que président d’honneur du parti, c’est lui qui a ordonné la tenue d’une réunion du Comité central dans les meilleurs délais. Amar Saâdani, qui sera candidat lors de la réunion de l’Aurassi, serait favori pour le poste de secrétaire général du FLN. Un échec de cette rencontre ou du candidat favori constituerait un véritable désaveu pour le chef de l’État.
23 août Le Conseil de sécurité des Nations unies a pressé ce vendredi le Soudan de ne pas fermer les oléoducs qui sont les seuls canaux par lesquels son voisin du Sud exporte son pétrole, principale ressource économique du pays devenu indépendant en 2011. Omar Hassan al Bachir, le président soudanais, a annoncé en mai la fermeture des oléoducs, en raison du soutien supposé du Soudan du Sud à des rebelles actifs au Soudan. Juba a régulièrement démenti apporter un tel soutien. Le Conseil de sécurité demande au gouvernement soudanais de suspendre toute action en vue de mettre fin au transport de pétrole du Soudan du Sud, a déclaré dans un communiqué l’institution, où siègent 15 pays. Khartoum a annoncé au début du mois avoir reporté la fermeture au 6 septembre, pour qu’une équipe de l’Union africaine (UA) puisse continuer à enquêter sur les contentieux entre les deux pays.
23 août Selon l’agence ECOFIN les grandes compagnies pétrolières présentes au Nigeria pronostiquent une perte de 185 milliards de dollars sur dix ans pour le pays si la réforme du secteur entre en vigueur. Les autorités veulent désormais miser sur une politique fiscale sévère, les impôts sur les bénéfices seront de 25 % sur la production off-shore et de 50 % sur la production continentale, en plus des 30 % d’impôts sur les sociétés, en vigueur au Nigeria. S’y ajouteront les royalties fixées à 10 % pour l’off-shore et à20 % pour l’on-shore.
23 août Un groupe de travail a été mis en place pour appliquer les dispositions de la Convention collective d’Algérie Poste (AP) notamment la nouvelle grille des salaires, a indiqué vendredi à l’APS le ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Moussa Benhamadi. Le directeur général d’AP a été instruit de mettre en place un groupe de travail chargé d’appliquer les dispositions contenues dans la convention collective et des accords collectifs signés respectivement le 10 et 17 juin dernier, a expliqué le ministre. Le groupe de travail en question a pour mission notamment l’établissement de la formule de calcul des rappels objet des accords conclus avec le partenaire social et la supervision des opérations de transition des salariés d’AP sur la nouvelle nomenclature des postes de travail annexée à la convention collective du 10 juin 2013.
23 août Vingt-cinq officiers et personnels civils de dix pays africains ont bouclé ce vendredi à Bamako, un stage de deux semaines en matière de maintien de la paix. Ce stage deux semaines avait pour but pour de donner aux stagiaires la compétence et les outils nécessaires pour planifier, conduire et coordonner des actions ACM (action civilo-militaire) dans un environnement multidimensionnel d’une mission de soutien à la paix’, a expliqué le directeur du stage, Oumar Maïga. Les participants venait du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, des Comores, de la République du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la République de Guinée, de la République démocratique du Congo, de l’Ile Maurice et du Mali.
23 août Selon un nouveau bilan fourni ce vendredi par le bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l’ONU, le bilan s’alourdit au Niger, où au moins treize personnes sont mortes dans des inondations causées par de fortes pluies depuis le début d’août, qui ont également fait plus de vingt-quatre mille sinistrés. La plupart des victimes ont été dénombrées dans la région de Maradi (Centre-Sud), où cinq fillettes ont péri dans l’effondrement de leur maison. La région totalise également le plus grand nombre de sinistrés, avec 11 018 personnes sans abri, suivie d’Agadez, 5 238 personnes, et de Tillabéri (Ouest) 2 659 sinistrés. Les sinistrés sont déjà relogés dans des écoles, et le gouvernement a annoncé l’envoi de vivres, selon des responsables municipaux des zones touchées.
23 août Le gouvernement de la République française a donné son agrément à la nomination de M. Amar Bendjama, en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République algérienne démocratique et populaire auprès de la République française, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. S.E.M Amar Bendjemaâ, actuel ambassadeur à Bruxelles remplacera Missoum Sbih, 77 ans, précédent ambassadeur, a été débarqué le 17 juin. Réputé proche du président, Missoum Sbih a été nommé à Paris le 5 novembre 2005.
23 août Le chef de l’unité de déminage de la Direction de la sécurité de Benghazi, Le colonel Mustafa Aqila al-Maghribi, a été abattu ce vendredi alors qu’il se rendait à la mosquée avec son jeune fils. Le colonel Mustafa Aqila al-Maghribi, qui était âgé de 46 ans, avait travaillé à la direction des enquêtes criminelles puis au sein de la brigade cynophile avant de prendre la direction de l’unité de détection et de désamorçage des engins explosifs. Al-Maghribi avait été chargé de désamorcer un grand nombre d’engins explosifs dans le pays, dont dernièrement une bombe placée devant l’Hôtel Tibesti de Benghazi.
23 août Le Département d’Etat US vient de renouveler sa mise en garde concernant les voyages en Algérie. Les Etats-Unis conseillent à leurs ressortissants d’éviter de se rendre dans le pays, car la menace terroriste y est persistante. Pour les Américains, l’Algérie reste un pays à risque. Le Département d’Etat exhorte les citoyens américains qui voyagent en Algérie d’évaluer attentivement les risques posés à leur sécurité personnelle. Il y a une forte menace terroriste et d’enlèvements en Algérie, peut-on lire sur son site. L’institution a renouvelé ce vendredi, son alerte au voyage datant du 19 Février 2013, un mois après l’attaque d’In Aménas.


24 août Environ 4.000 musulmans se sont rassemblés samedi devant une mosquée de Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, pour réclamer le retour au pouvoir en Egypte du président islamiste déchu Mohamed Morsi. Les manifestants brandissaient des banderoles et des pancartes, chantaient des chansons et scandaient des slogans favorables à M. Morsi renversé début juillet par l’armée et à son organisation, les Frères musulmans. Des forces de sécurité, y compris des policiers, étaient positionnées aux abords de la mosquée mais aucun incident n’a eu lieu durant les deux heures de meeting.
24 août Dans une conférence lors des travaux de l’université d’été des cadres du Polisario, M. M’hamed Kheddad, membre du secrétariat général du Front Polisario, coordonnateur sahraoui avec la MINURSO, a indiqué que les accords de partenariat conclus par les autorités d’occupation marocaines avec les sociétés étrangères pour l’exploitation des ressources du peuple sahraoui sont illégaux notamment ceux relatifs à la pêche avec l’Union européenne et considérés comme nul et non avenus comme l’attestent la communauté internationale et le parlement européen.
24 août Un contingent mixte de la Compagnie Républicaine de sécurité et des Forces armées béninoises, a interdit ce samedi à Cotonou, le meeting suivi de marche pacifique, que les forces politiques de l’opposition, notamment l’Union Fait la Nation (UN) et la Convention patriotique des Forces de gauche, voulaient organiser pour protester contre le projet de révision de la Constitution béninoise du 11 décembre 1990.
24 août Le président de la République tunisienne Moncef Marzouki a reçu samedi le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du Travail (UGTT) Houcine Abassi qui conduit les pourparlers de médiation entre la coalition tripartite au pouvoir dirigée par les islamistes du parti Ennahdha et l’opposition. Un entretien qui coïncide avec le démarrage samedi de la campagne « Erhal » (Dégage) appelant à limoger tous les responsables nommés sur fond d’intérêts partisans au sein de l’administration tunisienne. Les gouverneurs des provinces ainsi que les haut-responsables régionaux sont désormais les plus concernés. D’après la présidence de la République, la rencontre Marzouki-Abassi a abordé principalement les résolutions susceptibles de faire sortir la Tunisie de la crise politique actuelle.
24 août Des milliers de manifestants se sont rassemblés, ce samedi, à Tunis, devant l’Assemblée nationale constituante, au premier jour d’une campagne d’une semaine organisée par l’opposition pour faire chuter le gouvernement, dirigé par les islamistes d’Ennahda. L’opposition a revendiqué 60 000 manifestants tandis qu’un responsable policier a estimé la foule à plus de 10 000 personnes. Une mobilisation qui reste plus faible que lors des deux derniers grands rassemblements des 6 et 13 août.
24 août L’opposition tunisienne n’a pas réussi samedi soir à rassembler autant que lors de ses deux précédentes manifestations : 10.000 personnes selon la police, et il semblerait que même ce chiffre soit généreux. Sur scène, Samir Taïeb, député « retiré » de l’Assemblée nationale constituante (ANC) assurait aux citoyens présents qu’ils étaient 60.000. Ce rassemblement lançait la « semaine du départ ». Une campagne initiée par le Front de salut national (FSN), coalition regroupant des partis politiques allant de l’extrême gauche au centre droit, pour mobiliser contre le gouvernement d’Ennahda et le forcer à partir. Ou du moins pour tenter de relancer la contestation. Car la pression exercée depuis l’assassinat du député Mohammed Brahmi, le 25 juillet dernier, ne semble pas assez forte pour faire lâcher du lest à Ennahda.
24 août Le Département d’Etat Américain a renouvelé vendredi sa mise en garde aux ressortissants américains contre les risques de voyage en Algérie, en raison de la menace terroriste « persistante » et des risques de kidnapping dans ce pays, et indique que « l’Administration américaine estime que la menace qui plane sur le personnel de l’ambassade US à Alger est suffisamment grave pour inciter les membres de cette mission diplomatique à vivre et à travailler sous des restrictions sécuritaires significatives ».


25 août Le chef de file de l’opposition mauritanienne Ahmed Ould Daddah, président du Regroupement des forces de progrès RFD, a décliné la demande de rencontre que lui a adressé le président Mohamed Ould Abdelaziz. Dans un communiqué à l’agence Alakhbar, la direction du RFD explique avoir rejeté la demande pour éviter d’envoyer un message ambigu à l’opinion mauritanienne. Aussi le RFD considère qu’une telle rencontre ne présente aucun intérêt dans le contexte politique actuel du pays. En revanche, le parti déclare demeurer fidèle à sa ligne politique tout en s’attachant aux conditions de participation aux prochaines législatives et municipales déjà définies par la COD (Coordination de l’Opposition Démocratique qui exige une supervision politique crédible, une mise en place d’institutions électorales fiables, une garantie de la neutralité de l’Etat et une préparation matérielle et technique suffisante des élections).
25 août Le Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC) organisera de nouvelles actions de protestation, dès la deuxième quinzaine du mois de septembre, devant les institutions publiques, les instances officielles et des entreprises publiques et privées, a annoncé, ce dimanche 25 août à Alger, son coordinateur Tahar Belabès. Nous allons organiser des manifestations le même jour dans plusieurs wilayas dont Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, Tamanrasset, Adrar, Béchar et Saïda, a précisé M. Belabès au cours d’une conférence de presse. La date de l’organisation de ces manifestations sera annoncée prochainement, a-t-il ajouté. Les chômeurs du CNDDC comptent également saisir l’occasion que présente la campagne de l’élection présidentielle de 2014 pour présenter et rappeler leurs revendications.
25 août Le syndicat national autonome d’Algérie Poste (Snap) menace de reprendre la grève dans les prochains jours pour protester contre l’anarchie dans le versement des rappels sur salaires. « La direction générale (d’Algérie Poste, NDR) a procédé ce dimanche matin dans l’anarchie totale au versement de la deuxième tranche des rappels sur salaires avec effet rétroactif depuis 2008. De nombreux salariés ont été privés de ces rappels », déplore le Snap dans un communiqué daté de ce dimanche 25 août. Le syndicat des postiers va convoquer son conseil national à « une réunion urgente » dans les prochains jours pour étudier cette situation et n’écarte pas le recours à la grève. Toutefois, le syndicat des postiers appelle la direction à ouvrir les portes du dialogue pour négocier les propositions des travailleurs.
25 août Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a annoncé dimanche le lancement d’un dialogue national inclusif autour de questions allant de la réconciliation nationale au désarmement, au moment où l’insécurité persiste toujours dans le pays. « Il s’agit de former une commission composée de personnalités de la société civile libyenne qui initieront un débat autour de thèmes tels que la future Constitution, la réconciliation nationale, les populations déplacées, le désarmement ou la sécurité », a déclaré M. Zeidan. Selon lui la forme de l’Etat et les questions de développement figureront, entre autres thèmes, dans ce débat national mené avec le soutien de la mission des Nations unies en Libye (UNSMIL). Cette commission qui chapeautera ce dialogue sera entièrement indépendante du gouvernement et du Congrès général national" (CGN), la plus haute autorité politique et législative du pays, a indiqué M. Zeidan au cours d’une conférence de presse conjointe avec l’ancien vice-président démissionnaire du CGN, Jumaa Attiga, et le chef de l’UNSMIL, Tarek Metri.
25 août Le dirigeant du parti de l’Alliance démocratique Mahmoud Baroudi a déclaré ce dimanche que l’annonce de la démission du gouvernement d’Ali Larayedh sera faite à partir de la semaine prochaine, de même que sera entamée la formation d’un gouvernement de compétences nationales après que le mouvement Ennahdha eut accepté « en principe » cette proposition. Dans une déclaration à l’agence TAP, Baroudi a ajouté qu’Ennahdha a fait part de la disposition de remettre le pouvoir à un gouvernement de compétences nationales, précisant que certains détails demandent encore à être discutés entre tous les acteurs politiques dans le pays. Baroudi a indiqué à cet égard que l’acceptation de cette proposition est intervenue lors d’une rencontre qui a eu lieu dimanche entre le président du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi et le secrétaire général du parti de l’Alliance démocratique Mohamed Hamdi.
25 août Le Secrétaire général du Bureau politique national du Moden FALumana, M. Omar Hamidou Tchiana, président de la coordination régionale de Tillabéri, a animé, hier matin une conférence de presse à Niamey. A travers cette sortie médiatique, M. Omar Hamidou Tchiana a tenu à donner des éclaircissements sur la situation qui prévaut au sein de leur parti d’une part et d’autre part sur la situation politique générale du pays, depuis le remaniement en profondeur du gouvernement.
25 août l’armée tunisienne a repris ses opérations terrestres et aériennes contre les terroristes retranchés dans le Jebel Chaambi. L’offensive avait été temporairement suspendue. La campagne militaire a débuté le 1er août, deux jours après le massacre de huit soldats par des terroristes liés à al-Qaida.
25 août Les autorités libyennes ont arrêté plusieurs hommes impliqués dans les tentatives d’assassinat de Benghazi. Les suspects ont été transférés à Tripoli sur ordre du procureur général.
25 août Le Secrétaire général du Bureau politique national du Moden FALumana, M. Omar Hamidou Tchiana, président de la coordination régionale de Tillabéri, a animé, hier matin une conférence de presse à Niamey. A travers cette sortie médiatique, M. Omar Hamidou Tchiana a tenu à donner des éclaircissements sur la situation qui prévaut au sein de leur parti d’une part et d’autre part sur la situation politique générale du pays, depuis le remaniement en profondeur du gouvernement.
25 août L’armée tunisienne a repris ses opérations terrestres et aériennes contre les terroristes retranchés dans le Jebel Chaambi. L’offensive avait été temporairement suspendue. La campagne militaire a débuté le 1er août, deux jours après le massacre de huit soldats par des terroristes liés à al-Qaida.
25 août Le Groupement de la promotion de l’industrie mécanique (Epic-GPIM) d’Algérie et le groupe émirati Tawazun ainsi que sa filiale NIMR-Automotiv ont finalisé ce dimanche un accord-cadre de coopération pour le développement et le montage de véhicules blindés de transports de troupes. La production de ces « véhicules spéciaux » se fera à travers la société à capitaux mixtes, NIMR Algérie SPA, qui emploiera 400 à 450 collaborateurs algériens dans une usine située à Khenchela.Les premiers lots de véhicules pourraient être produits à partir du mois de décembre.
25 août Une centaine de jeunes du 4e Quartier de Gao ont marché ce dimanche pour dénoncer le retour de ceux qui avaient participé aux événements ou qui s’étaient rendus coupables d’agression contre les populations. Selon notre source, ces personnes qui s’étaient alliés aux islamistes terroristes lors de l’occupation de la ville sont en train de revenir dans la ville.
25 aoûtVaste opération de rensencement des postes de téléphone mobile au Niger Au Niger tous les abonnés de la téléphonie cellulaire avaient jusqu’à ce jour pour se faire identifier. Une opération engagée par les autorités nigériennes pour connaître tous les utilisateurs des téléphones portables pour, entre autres, des raisons de sécurité. Le délai ayant expiré beaucoup de lignes ont été coupées.


26 août Les partisans d’Abderrahmane Belayat ont perdu, ce lundi 26 août, une nouvelle bataille d’importance face à leurs adversaires au sein du FLN. Les partisans de Belayat ont porté plainte contre la wilaya d’Alger et Ahmed Boumahdi, pour contester la décision de tenir le Comité central du parti à l’hôtel Aurassi, au lieu de l’hôtel Riyad, comme annoncé par le bureau politique, contrôlé par Abderrahmane Belayat. Mais le Conseil d’État a jugé cette plainte irrecevable, car non fondée. Désormais, les portes semblent ouvertes pour la tenue du Comité central, jeudi et vendredi prochains à l’hôtel Aurassi. « La majorité des membres du Comité central ont confirmé leur présence », affirme une source proche de Boumahdi. Abderrahmane Belayat et certains de ses fidèles devraient toutefois boycotter le rendez-vous. Amar Saadani, ancien président de l’APN, proche du chef de l’État, est favori pour remporter l’élection au poste de secrétaire général du FLN.
26 août Les islamistes au pouvoir du parti Ennahda en Tunisie ont détaillé ce lundi leur proposition pour sortir de la crise politique dans laquelle se trouve le pays, en se disant favorables à la formation d’un gouvernement apolitique une fois un consensus trouvé sur la Constitution et les élections. L’accord avec l’opposition devra porter sur la Constitution, la loi électorale, l’instance en charge des élections, et les trois dates de la présidentielle, 1er et 2e tour et des législatives, alors on pourra former un gouvernement d’indépendants, a déclaré à la radio Mosaïque FM, Ameur Larayedh, un des dirigeants du parti Ennahda.
26 août En raison d’une sévère sécheresse, la Tunisie devra importer 16 millions de qx de céréales. La production céréalière annoncée pour 2012-2013 est en baisse de 44% par rapport à celle de 2011-2012 en raison d’une sécheresse sévère qui a frappé plusieurs régions céréalières, entre autres celles situées dans les provinces du Kef et de Siliana (Nord-ouest). Sur 1,13 million d’hectares emblavés seulement 759.000 ont donné des récoltes. La Tunisie importera cette année 16 millions de quintaux de céréales (blé et orge) selon des chiffres rendus publics dimanche par le ministère tunisien de l’Agriculture et rapportés par la presse tunisienne. Ce recours à l’importation pour satisfaire les besoins locaux (25 millions de quintaux/an) se justifie par la production médiocre annoncée pour 2012-2013 en raison d’un déficit pluviométrique dans plusieurs grandes régions céréalières. Cette production, d’après les prévisions gouvernementales, ne dépassera pas 13 millions de quintaux, dont 7,2 millions de quintaux ont déjà été récoltés. Elle sera baisse de 44%, en comparaison avec la saison 2011-2012 pendant laquelle elle a atteint 22,7 millions de quintaux.
26 août Un contrat d’armement d’un montant de 12 milliards de dollars a été signé « récemment » entre le Maroc et les Etats-Uni. Ce contrat, précise le journal Al Massae, entre dans le cadre de préparation de l’exercice de défense maritime qui aura lieu au large de la Méditerranée l’année prochaine. Il fait partie ajoute-t-il, d’un deal global entre les deux pays pour coopérer en matière de « sécurité maritime et de lutte contre les trafics illégaux en mer ». L’accord comprend l’organisation de manœuvres communes, des stages de formation. Le contrat aurait été signé, il y a deux semaines, lors de la visite au Maroc du secrétaire américain à la Marine, Rays Mabus. Pour info, le Maroc a acquis de 2008 à 2012 24 avions de chasse F16 C auprès des Etats-Unis et 27 Mirage 2000 de la France, 3 frégates Sigma de Hollande et 57 chars Type 90-2 de la Chine.
26 août Le Président Mahamadou Issoufou a procédé lundi à un léger réaménagement technique de son gouvernement, marqué par l’entrée de trois femmes, au lendemain de la démission de certains ministres issus du MODEN, son principal allié.
Au terme d’un communiqué publié lundi après-midi sur les médias officiels, Yahaya Baare Haoua occupe le portefeuille de l’Artisanat et du Tourisme tandis qu’Amadou Boubacar Cissé se voit attribuer le ministère du Plan et de l’Aménagement du territoire.
Le portefeuille de l’Enseignement supérieur et de l’Innovation échoit à Assoumane Abdou. Deux ministres délégués ont été nommés à l’Intégration africaine et au Développement communautaire.
26 août Le Niger va bénéficier d’un bonus de trois millions de dollars grâce à l’adoption d’un nouveau contrat de pétrolier de partage de production avec la compagnie nigériane Suntrust Oil company sur le bloc ‘’Tounfalis’’, au nord-ouest de Niamey. Ce contrat couvre les activités de recherche, d’exploitation et de transport par canalisation du brut et du gaz naturel sur le territoire national, et précise les droits et obligations réciproques des parties. Outre le bonus de trois millions de dollars pour le Niger, une redevance sur la production sera perçue à hauteur de 13% pour le pétrole brut et 3% pour le gaz naturel, alors qu’un plafond pour la récupération des coûts pétroliers s’établit à 70%. La part de l’Etat du Niger dans le profit varie entre 40 et 55%, précise le communiqué. Suntrust Oil company est une société dont l’objectif est d’explorer et de développer des projets pétroliers en Afrique de l’Ouest. Elle est titulaire d’un permis pétrolier au Nigeria.
26 août Dans une déclaration à la presse, le porte parole de l’armée libyenne Youssouf Alkhatous reconnaît que les forces armées de l’air libyennes ont survolé la frontière avec le Tchad. Des informations faisaient état de mouvement de troupe en provenance du Tchad. Youssouf Alkhatous a admis qu’aucune force en provenance du Tchad n’a pas été détectée. Des informations fallacieuses propagées par l’opposition tchadienne en exil indiquaient que des forces ennemies à la Libye avançaient du côté du Tchad.
26 août Le ministre camerounais de l’Economie, Emmanuel Naganou Djoumessi, vient de publier un appel d’offres international restreint pour « la présélection de Bureaux d’études techniques (BET) devant participer à l’appel d’offres international restreint pour le projet de construction d’un pont sur le fleuve Logone » et devant relier les villes de Yagoua, au Cameroun, et de Bongor, au Tchad. L’appel d’offres précise que ce marché sera financé par l’Etat du Cameroun et que ne peuvent soumissionner que des BET pouvant justifier d’un chiffre d’affaires moyen de 600 millions de francs Cfa sur les trois dernières années. Cinq BET, au total, seront présélectionnés, apprend-on.
La construction d’un second pont devant relier le Tchad et le Cameroun, après le pont Guéli entre Kousséri et Ndjaména, a été décidée au cours de la réunion de la Commission mixte Cameroun-Tchad de décembre 2010 tenue à Yaoundé.
26 août L’agence de presse officielle SUNA rapporte aujourd’hui que le Soudan aurait reçu de Juba 236 millions de dollars en paiement des frais de transit du pétrole, et ce quelques jours avant l’expiration de l’ultimatum lancé en juin dernier par Khartoum. « Le gouvernement du Soudan du Sud a envoyé les règlements pour le transport du pétrole à la Banque centrale du Soudan (BCS), annonce l’agence citant le gouverneur adjoint de l’établissement, Azhari al-Tayeb al-Faki. « Cette somme couvre les frais de transit pour le transport du pétrole sud-soudanais vers le terminal d’exportation de Port Soudan, au nord, ainsi qu’une compensation pour les pertes consécutives à la partition » du pays, poursuit le média. Le 11 juin dernier, Khartoum avait annoncé aux compagnies pétrolières qu’elles avaient soixante jours pour interrompre leurs activités. L’ultimatum avait ensuite été repoussé au 6 septembre prochain.
26 août La Chine a bouclé le financement du projet de réhabilitation de la route reliant les villes béninoises d’Akassato et de Bohicon, en octroyant au Bénin un prêt préférentiel de 800 millions de yuans (près de 130 millions USD) pour la réalisation totale de ce projet, a-t-on appris lundi de source diplomatique chinoise à Cotonou. Longue de 140 km, la route Akassato-Bohicon, à caractère régional, relie non seulement l’Afrique de l’Ouest à l’Afrique centrale, mais aussi le Bénin aux pays de l’hinterland comme le Niger et le Burkina Faso. Cette route a atteint un état de défectuosité et de dégradations avancées. Pour le ministre béninois des Finances et de l’Economie, M. Jonas Gbian, la réhabilitation de la route Akassato-Bohicon s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme qui vise la remise en état des infrastructures essentielles de transport à travers des projets de réhabilitation et d’aménagement du réseau routier existant, le renforcement des axes prioritaires retenus dans le programme d’intégration de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
26 août Ibrahim Boubacar Keïta, a effectué une visite express au Tchad pour rencontrer à Iriba, près de la frontière soudanaise, où le chef de l’Etat tchadien Idriss Déby, passe la suite de ses vacances. Le Tchad, un des premiers pays engagés aux côtés de la France dans la libération du nord du Mali, a perdu une trentaine d’hommes au cours des opérations. Ce déplacement d’IBK à Iriba visait aussi à inviter de vive voix le président tchadien à son investiture prévu pour le 4 septembre prochain à Bamako.
26 août Le gouvernement burundais se prépare à envoyer des troupes au Mali et en République centrafricaine dans le cadre des missions de maintien de la paix, a annoncé lundi à Bujumbura le chef d’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, dans un message à la nation à l’occation du 3e anniversaire de son second mandat.
26 août Selon certaines sources, des éléments du MUJAO et des signataires du sang, à bord de véhicules auraient tendu une embuscade à une patrouille de l’armée française près de Tombouctou le 17 août dernier vers 7 heures du matin. Plusieurs engins de l’armée française auraient été soit détruits totalement soit partiellement endommagés sans compter de nombreux militaires français touchés. Ces groupes ont reconnu par ailleurs n’avoir perdu que 4 éléments au cours des combats. Ils ont indiqué que la France tentait de cacher l’incident et de ne pas le divulguer à cause des lourdes pertes enregistrées dans ses rangs. Notons que l’information n’a cependant pas été confirmée par d’autres sources. Pourtant dans son site destiné à relayer les informations issues du front, Serval reconnait avoir lancé une opération dénommée Centaure qui a débuté le 21 juillet dernier. Celle-ci a mobilisé environ 800 militaires, des véhicules, des hélicoptères et l’appui des Rafale en provenance du Tchad. Dans le même cadre, on apprend aussi que des patrouilles ont été menées dans plusieurs villes, des habitations fouillées, des camps et grottes scrutés. A l’issue de cette opération 4000 cartouches de tous calibres, des obus de mortiers, des roquettes, des explosifs et autres matériaux de guerre ont été saisis. Mais en aucun moment, l’armée française ne fait état d’affrontements avec les islamistes.
26 août L’Organisation tunisienne du Travail (OTT) a été officiellement lancée ce lundi et constitue le deuxième organe ouvrier aux côtés de la puissante Union générale tunisienne du Travail (UGTT). La création de l’OTT a été annoncée lors d’une conférence de presse animée par l’un de ses fondateurs Lassaad Abid qui n’est autre que le secrétaire général du « front de rectification du processus syndical » relevant de l’UGTT. La décision de lancer une nouvelle organisation syndicale intervient suite à la non-satisfaction des revendications du front par le bureau exécutif de l’UGTT qui n’est plus indépendant et sert les intérêts de certains partis politiques", a déclaré M. Abid. L’objectif de l’OTT sera entre autres de défendre les droits des travailleurs et des personnes sans emploi, assurer une répartition équitable des richesses et faire face à la corruption.
26 août Le Nigeria produira jusqu’à 500 000 tonnes de cacao par an à partir de 2015, a déclaré le ministre nigérian de l’Agriculture, Akinwunmi Adesina. M. Adesina, qui s’est exprimé lors de la Conférence générale des Editeurs de presse du Nigeria à Asaba, capitale de l’Etat pétrolifère du Delta, a déclaré que l’objectif du gouvernement est de doubler la production de cacao qui est actuellement de 250 000 tonnes par an. Selon le ministre, cet objectif pourra être atteint grâce au cacao hybride à haut rendement récemment présenté par l’Institut de recherche du Nigeria sur le cacao.
Cette variété permet d’obtenir en moitié moins de temps des rendements cinq fois supérieurs aux rendements obtenus actuellement par les agriculteurs, a-t-il expliqué. Les pertes post-récolte atteignent parfois 45 % pour certains produits agricoles, notamment les denrées périssables tels que les oignons, les tomates, les fruits et les produits de l’horticulture. Nous travaillons pour résoudre ce problème. En un an, nous avons construit 10 nouveaux silos pour les réserves alimentaires stratégiques, a-t-il expliqué. Il a en outre déclaré que le gouvernement s’est mobilisé pour mettre en place un total de 30 silos de différentes capacités dans diverses localités des six zones géopolitiques du pays, sans compter la création d’entrepôts destinés à réduire les pertes post- récolte.
26 août le président sud-soudanais, Salva Kiir, se rendra le 30 août prochain à Khartoum pour discuter avec son homologue soudanais, Omar el-Béchir. Khartoum, qui a récemment annoncé le report de l’ultimatum pour la fermeture des oléoducs au 6 septembre prochain, continue d’accuser Juba de soutenir les rebelles soudanais opérant son propre territoire. Un mécanisme d’enquête a d’ores et déjà été lancé le 22 juillet par l’UA et l’IGAD pour faire la lumière sur ces accusations.
26 août D’après une enquête de Gallup International sur la situation de l’emploi dans 141 pays en 2012, les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ont le taux de chômage le plus élevé avec un taux moyen de 19%. 56% de la population d’adultes de cette région ne participe pas au marché du travail formel. L’institut américain explique cette situation en région MENA par un nombre important de femmes et de jeunes dont les qualifications ne correspondent pas aux besoins des employeurs ou qui ne travaillent pas pour se consacrer aux taches familiales ou qui ne cherchent pas de travail par manque d’offre sur le marché. Toujours dans cette région le taux d’auto-emploi est de 10% contre 28% en Asie du Sud-Est, 23% en Afrique subsaharienne et 6% dans l’Union européenne. Le sous-emploi est le plus élevé dans les régions Afrique subsaharienne et dans la région MENA, où respectivement 31% et 28% de la population active travaillent à temps partiel cherchent à travailler à temps plein.
26 août les forces maliennes appuyées par les éléments de sécurité algériens, ont procédé récemment à l’arrestation de l’un des collaborateurs les plus éminents de l’Emir du groupe terroriste « Signataires par le sang » dissident de l’Aqmi.Il s’agit de Ben Mesbah âgé de 50 ans issu de la wilaya de Ghardaïa, ayant obtenu la nationalité malienne. Ce dernier avait été arrêté en possession de grosses sommes d’euros et de francs CFA. Le mis en question était recherché en Algérie depuis 1992 après l’arrêt du processus électoral, comme il avait été notamment recherché pour falsification des documents d’un camion utilisé dans une attaque terroriste en Mauritanie en 2010, et trafic d’armes en Algérie depuis la Libye. Il est fort probable que la personne arrêté est l’intermédiaire entre Mokhtar Belmoktar et les narcotrafiquants alliés avec les organisations terroristes opérant dans la région. L‘arrestation du narcotrafiquant est intervenue après que les forces maliennes aient été déployées tout au long de la bande frontalière algérienne.
26 août Les affrontements qui ont éclaté jeudi entre des membres de la tribu de Ouerchefana et des habitants de la ville de Zaouiyah (ouest de Tripoli), se poursuivaient lundi, a déclaré à la presse le porte-parole du ministère de la Défense, Abderrazek Ali Al-Chabahi. Ces combats opposent certains groupes armés disposant d’armes au sein de (la tribu) Ouerchefana et (de la ville) de Zaouiyah, a-t-il précisé, appelant les dignitaires et sages des deux parties à intervenir afin de parvenir à une solution pacifique.
26 août Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a reçu lundi à Alger MM. Adnane Manser et Aziz Krichane, envoyés spéciaux du président tunisien, Moncef Merzougui. L’audience s’est déroulée en présence du secrétaire d’Etat chargé de la communauté nationale à l’étranger, Belkacem Sahli. M. Manser est ministre directeur de cabinet et porte-parole de la présidence de la République tunisienne et M. Krichane occupe la fonction de ministre conseiller politique à la présidence de la République tunisienne. Les deux envoyés spéciaux du président tunisien avaient été reçus auparavant par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a fait part de la « disponibilité » de l’Algérie à entreprendre et adopter « toutes les initiatives susceptibles de promouvoir une coopération plus dense et plus importante » avec la Tunisie.
26 août La frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine (Rca) vient d’être rouverte. Le gouverneur de la région de l’Est, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, avait annoncé le 21 août 2013, la fermeture provisoire des frontières camerounaises avec la Centrafrique. Cette décision faisait suite à l’assassinat de Félix Ngando Ndalle, un officier de la police camerounaise, dans la nuit du 19 au 20 août dernier, après une altercation avec le lieutenant Hassan, identifié comme appartenant à l’ex-rébellion qui a pris le pouvoir à Bangui, le 23 mars 2013.
26 août La Libye a prévenu lundi qu’elle attaquerait et détruirait tout pétrolier qui tenterait de mener des exportations illégales, alors que les forces libyennes ont déjà ouvert le feu la semaine dernière contre un navire proche du principal terminal du pays, bloqué par des agents de sécurité rebelles. Le ministère libyen de la défense a précisé que le pétrolier, qui battait pavillon libérien et tentait de charger du pétrole brut à partir du port d’Es Sider, s’était enfui. Es Sider est le port le plus important, parmi plusieurs terminaux, dont celui voisin de Ras Lanouf, dont le fonctionnement a été largement interrompu depuis la fin juillet par des agents de sécurité qui demandent notamment des rémunérations plus élevées.
26 août La Tunisie et la Chine ont signé, ce lundi à Tunis, un mémorandum d’entente portant sur le développement du secteur de l’agriculture et de la pêche. Ce mémorandum, paraphé par le ministre de l’agriculture Mohamed Ben Salem et le vice-ministre chinois de l’agriculture Niu Dun, vise à identifier les domaines de la coopération vu que la Chine cherche de nouvelles destinations de coopération pour garantir l’approvisionnement de son marché local en produits demandés. le ministre de l’agriculture M. Ben Salem a fait savoir que la Tunisie a demandé à la Chine d’apporter son appui à l’Office des Terres Domaniales (OTD) à travers l’octroi des machines nécessaires afin de développer la production agricole, d’autant que la Tunisie ambitionne de réaliser son autosuffisance en céréales.
26 août la Société de patrimoine des mines du Niger (Sopamin), détenue à 98% par l’Etat nigérien, a annoncé, dans un communiqué avoir entamé suite à l’approbation du gouvernement, le processus d’acquisition des actions de 80% détenus par Semafo, de sorte que le Niger aurait le contrôle à 100% de l’entreprise. En juillet 2013, Semafo et Middle Island Resources ont signé un protocole d’accord à propos de la cession de African GeoMin Mining Development Corporation (AGMDC), filiale à 100% de Semafo qui détient une participation de 80% dans la Société des mines du Liptako (SML). Cette dernière est propriétaire de la mine d’or de Samira Hill au Niger. Le gouvernement nigérien détient le solde de 20%.
26 août Plus de six tonnes de drogue ont été saisies par les militaires dans la région de Laghouat, à 400 km au sud d’Alger, a annoncé ce mardi le ministère de la Défense algérien. Du kif traité. En très grande quantité : 64 quintaux. C’est le bilan de la saisie record qui a eu lieu lundi dans la région de Oued Nily à Hassi R’mel (Wilaya de Laghouat). La drogue était transportée à bord d’un semi-remorque et dissimulée dans des sacs de ciments. La veille, l’APS, citant la gendarmerie, avait déjà annoncé une autre saisie d’environ 5 tonnes de kif près du poste-frontière de Maghnia (ouest) en provenance du Maroc.


27 août Le Premier ministre tunisien, l’islamiste Ali Larayedh, estime que le principal mouvement salafiste djihadiste du pays, Ansar Ashariaa, est responsable des assassinats des deux opposants - Mohamed Brahmi en juillet et Chokri Belaïd en février. En réponse aux vastes manifestations contre le gouvernement qui ont éclaté au lendemain de l’assassinat du député d’opposition Mohamed Brahmi, le Premier ministre tunisien, l’islamiste Ali Larayedh, a déclaré, ce mardi, que le principal mouvement salafiste djihadiste du pays, Ansar Al-Charia, est responsable de ce meurtre, ainsi que celui de l’opposant Chokri Belaïd, en février.
27 août D’importantes réserves de pétrole ont récemment été découvertes dans des eaux au statut non défini entre le Maroc et l’Espagne, rapporte la presse marocaine. Les réserves de pétrole dans cette zone pourraient permettre l’extraction de 100.000 barils par jour. Le gouvernement espagnol avait donné l’autorisation en mars 2012, à la compagnie pétrolière Repsol, d’explorer les eaux profondes entre les Îles Canaries et le Maroc. L’exploitation de pétrole dans la région pourrait fournir l’équivalent de 10% des importations quotidiennes de l’Espagne. Repsol envisage de commencer le forage de deux puits début 2014, ce qui pourrait susciter des tensions entre Rabat et Madrid, rapporte la presse marocaine. Le Maroc s’est opposé à cette décision unilatérale, le statut des eaux territoriales dans cette région de l’Atlantique n’étant pas encore défini. Le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération avait alors adressé une note diplomatique aux autorités espagnoles, dans laquelle il protestait contre un acte jugé « unilatéral, contestable et inamical », portant atteinte aux droits inhérents à la souveraineté marocaine sur son plateau continental. La même source avait précisé que le Maroc n’accepte pas la ligne médiane car les Iles Canaries ne sont pas un Etat-Archipel mais un Archipel qui appartient à l’Etat espagnol.
27 août Trente responsables, dont un des fils de Khadafi, Seif al-Islam Khadafi, accusés d’assassinat seront jugés dans le cadre d’une seule affaire, qui sera présentée en septembre devant une chambre d’accusation, a indiqué ce mardi le procureur général libyen. Seif al-Islam Khadafi, arrêté en novembre 2011 et incarcéré depuis à Zenten, est par ailleurs jugé, dans le cadre d’un procès pour « atteinte à la sécurité nationale », devant un tribunal de cette ville du nord-ouest du pays. Outre Seif al-Islam Khadafi, figurent parmi les principaux accusés l’ancien chef du renseignement Abdallah Al-Senoussi, le premier ministre Baghdadi Al-Mahmoudiet l’ancien chef de la garde populaire Mansour Daw. Au moins onze chefs d’accusation ont été retenus contre eux, dont assassinat, pillage et sabotage, acte portant atteinte à l’union nationale, trafic de drogue, complicité dans l’incitation au viol, enlèvement et dilapidation des deniers publics. La chambre d’accusation a cependant le pouvoir, selon la loi, de rejeter ces chefs, de les accepter ou de demander des compléments d’enquête, et ce processus pourrait prendre de un à quatre mois, selon des observateurs.
27 août le Maroc a annoncé avoir conclu 32 conventions avec des compagnies internationales d’exploration pétrolière présentes sur le territoire marocain. Les points forts de l’exploitation pétrolifères se trouvent dans la province de Sidi Kacem (centre du Maroc) et de l’exploration du gaz naturel aux environs d’Essaouira (Sud-ouest du Maroc) et dans la région du Gharb (près de Kénitra, à 40 km au Nord de Rabat). Mandatée par la société anglaise Gulfsands Petrolium, la Compagnie de forage, (Cofor Sas), filiale du groupe BTP français Vinci va commencer début septembre le forage d’un premier puits au nord-ouest du Maroc. Le coût global de l’opération a été estimé à environ 14,5 millions de dollars (123,6 millions de dirhams).
27 août Le gouvernement nigérian annonce avoir expulsé vingt-deux mille immigrés clandestins au cours des derniers mois. La plupart sont issus du Niger, du Tchad et du Cameroun, des pays qui partagent des frontières avec le Nigeria, notamment dans le nord-est du pays, fief de la secte islamiste Boko Haram. Les expulsions de clandestins se sont déroulées dans le cadre de la lutte contre Boko Haram, affirme le gouvernement nigérian. Ce lien entre immigration clandestine et Boko Haram a en effet conduit le gouvernement à adopter une politique de tolérance zéro contre les étrangers qui refusent de régulariser leur situation.
27 août Plus de 4.000 personnes ont été déplacées dans l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, après une attaque meurtrière du groupe armé Boko Haram la semaine dernière, a indiqué ce mardi un communiqué de l’Agence nationale nigériane des situations d’urgences. Au moins 44 personnes ont été tuées mardi dernier par Boko Haram dans une attaque à Dumba, une localité de la frontière nigério-tchadienne, près de Baga, une ville proche de Maiduguri, capitale de Borno, indique le communiqué, diffusé lundi, précisant que les 4.000 déplacés étaient en majorité des femmes, des enfants, des pêcheurs et des agriculteurs. Toutes les victimes déplacées par l’attaque sont restées dans une école publique à Baga, assistées par la Croix-Rouge et d’autres organismes de secours ainsi que par les autorités sanitaires, ajoute la même source.
27 août La société nationale Algérienne Sonatrach se trouve impliquée dans l’achat de gaz israélien via une entreprise dans laquelle elle détient des parts. L’information est confirmée à la fois par les médias égyptiens et israéliens qui font état de l’accord conclu entre la société Union Fenosa Gas SA et des fournisseurs israéliens pour la vente de gaz produit dans l’offshore de l’état hébreux. Union Fenosa Gas SA est une société espagnole, dans laquelle Sonatrach est actionnaire à hauteur de 4%, et qui dispose d’une unité de GNL en Égypte. Celle-ci vient de conclure l’accord en question avec la partie israélienne. Cette action est justifiée, côté espagnol, par le fait que le marché égyptien ne dispose plus des ressources énergétiques nécessaires au fonctionnement de ses installations de liquéfaction du gaz. Selon la presse égyptienne, en 2012, Union Fenosa Gas SA n’a pu exploiter son unité de Damiette, dans la périphérie de la capitale, qu’au tiers de sa capacité et se trouve dans l’obligation de recourir au gaz israélien pour couvrir ses besoins. Sonatrach se trouve, ainsi, impliquée dans une opération lourde de sens en termes de relations avec l’Etat hébreux.
27 août Des soldats de l’Arnée Nationale Populaire ont distribué récemment des tracts dans les montagnes et les maquis de Tlemcen, de Sidi Bel Abbes et de Ain Temouchent appelant les terroristes à déposer leurs armes. Cette opération est la troisième dans son genre, depuis le début des violences terroristes en 1992. Des tracts avaient été lâchés par des hélicoptères militaires dans les maquis et les montagnes dans les années 1990, période durant laquelle le terrorisme était à son apogée. La première fois était après la promulgation de la loi de la Rahma (clémence) à l’époque du président Zeroual et la deuxième fois avant la promulgation de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, adoptée par référendum le 29 septembre 2005.
27 août La capitale centrafricaine Bangui a été le théâtre dans la nuit de lundi à mardi de tirs nourris suivis de pillages, obligeant de nombreux habitants à fuir leurs maisons pour se mettre à l’abri. Les tirs, dont l’origine n’était pas établie, ont été entendus dans le quartier nord de Boy-Rabé, poussant des habitants à fuir vers les différents hôpitaux et paroisses de la capitale. De nombreuses maisons ont été pillées et incendiées. Le quartier Boy-Rabé est considéré comme l’un des fiefs des partisans de l’ex-président François Bozizé, renversé le 24 mars par la coalition rebelle du Séléka.
27 août Mini remaniement du gouvernement de Michel Djotodia à Bangui. Noureddine Adam ministre de la Sécurité, et numéro deux de la Seleka a été remplacé par Josué Binoua ancien homme homme fort du régime de l’ex-président, François Bozizé. Cette nomination constitue un geste d’apaisement de la part du président Michel Djotodia. Josué Binoua conserve son statut de ministre d’Etat, et prend la tête de la Cedad, le Comité extraordinaire de la défense des acquis démocratiques, une sorte de service de renseignements.
27 août Deux attaques attribuées à Boko Haram ont fait vingt-quatre morts dans le nord-est du Nigeria en représailles à des actions menées contre elle par des milices privées, ont rapporté mardi 27 août des habitants et des responsables locaux. Selon un survivant et une source médicale, dix-huit personnes ont été tuées à Bama et six autres à Damasak, deux localités distantes de 200 km dans l’Etat de Borno.
27 août Les pourparlers entre les autorités et les responsables de la compagnie pétrolière chinoise, la CNPCI, ont pris fin ce mardi. Ils avaient été initiés à la suite de la suspension des activités de forage, le 12 août dernier, pour « non-respect des normes environnementales ». Les dirigeants de la compagnie pétrolière chinoise n’ont pas convaincu les Tchadiens et doivent remplir des conditions avant d’être autorisés à forer à nouveau. La CNPCI a dépêché à Ndjamena son vice-président, pour discuter avec les autorités sur les conditions de la reprise de ses activités. Après deux jours d’échange, les Tchadiens maintiennent que les déversements bruts observés lors du contrôle sont très graves, et avant toute reprise de ses activités, la compagnie chinoise doit, entre autres, construire une station de traitement des boues de forage, creuser des puits poubelles dans lesquelles seront réinjectés les boues de forage, installer des incinérateurs de déchets… en somme se conformer aux normes environnementales de l’industrie pétrolière.
27 août Le Nigeria et la compagnie chinoise Xian Electric Engineering Company Limited ont signé mardi un contrat de 500 millions de dollars (USD) pour l’expansion du réseau de transmission d’électricité du Nigéria. Ce protocole d’accord a été signé en présence du ministre nigérian de l’Électricité M. Nebo et des dirigeants du groupe Xian.
Cet accord prend effet immédiatement et pour une durée de validité de deux ans. Dans cette période, une grande partie du projet aura été complétée", a déclaré M. Nebo.
27 août Les services secrets maghrébins et européens ont lancé une alerte mettant en garde, contre une menace du nouveau groupe terroriste « Al Morabitoun » (« les Mourabitounes »). Ce groupe de terroristes, issue de la fusion annoncée il y a quelques jours des combattants jihadistes du groupe de combat « al-Mouwakoune Bi-Dima » issue d’une dissidence de la katiba « al-Moulathimin » (« Moulathamounes »), de Mokhtar Belmokhtar et du mouvement jihadiste du MUJAO du touareg Arabe Ahmed Ould Amer, alias « Ahmed Telmissi ». Le groupe terroriste pourait s’implanter dans tous les pays du Maghred au Maroc, en Tunisie en Libye et en Egypte, pour menner des opérations de déstabilisation dans toute la région. Selon le média mauritanien « Alakhbar », l’annonce de la naissance de ce nouveau groupe est en soit un signal fort qui rappelle l’annonce de la dissidence d’AQMI, « les signataires par le sang », et l’attaque du complex d’In Amenas. Il est fort probable qu’une attaque de grande amplitude soit en préparation dans un des pays d‘Afrique du nord pour marquer la naissance effective de ce groupe.
27 août Unood Senussi, la fille de l’ancien chef des services de renseignements Libyien, Abdallah Senoussi de Kadhafi, doit être libéré de prison, après avoir purgé une peine de dix mois pour être entré en Libye avec un faux passeport. Le Ministre de la Justice Salah Al-Marghani a déclaré lors d’une conférence de presse que des procédures spéciales avaient été lancées en vue de la libération d’Unood Senussi. Cette dernière avait été arrêtée à l’Hôtel Cleopatra dans le quartier Dahra de Tripoli en Octobre de l’année dernière avec un faux passeport et une grande quantité de dollars américains.
27 août La Tunisie a officiellement inscrit ce mardi le mouvement salafiste extrémiste Ansar al-Sharia sur la liste des organisations liées à al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Le Premier ministre M. Ali Larayedh a précisé que le groupe était impliqué dans le massacre de soldats dans le Jebel Chaambi, et dans l’assassinat des responsables de l’opposition Chokri Belaid et Mohamed Brahmi. Le ministère de l’Intérieur a indiqué que le groupe jihadiste, longtemps toléré, comptait parmi ses cibles Mustapha Ben Jaafar, le président de la Constituante, Ameur Larayedh, un responsable du parti islamiste Ennahda et frère du Premier ministre, les opposants Taïeb Baccouche et Maya Jribi ainsi que les journalistes Sofiane Ben Farhat et Naoufel Ouertani. Des suspects arrêtés ont confirmé l’existence d’une aile secrète d’Ansar al-Charia pour la préparation d’assassinats et d’actes terroristes, a expliqué le ministre Lotfi Ben Jeddou lors d’une conférence de presse. Selon le ministre, la police a pu déjouer cinq assassinats. Le ministère a diffusé des aveux filmés d’un homme présenté comme l’un des chefs de l’aile militaire d’Ansar al-Charia, Mohamed Akari, récemment arrêté, vétéran d’al-Qaeda en Irak et un proche d’Abou Iyadh, le chef du mouvement jihadiste.
Ansar Al Charia serait lié à AQMI à travers la katiba « Okba Ibn Nafaa », et recevaient des directives directement de Mosaab Abdelwadoud alias Droukdel l’émir national d’AQMI.
27 août Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci ont rencontré deux envoyés spéciaux du président tunisien Moncef Marzouki. Le porte-parole tunisien de la présidence de la République Adnan Manser et le conseiller aux affaires politiques Aziz Krichène ont effectué une brève visite à Alger ce lundi.
27 août Le président de la république française, François Hollande s’adressant aux ambassadeurs de France lors de la conférence annuelle, à l’Élysée, a dréssé les grandes lignes de sa politique étrangère. De l’élection d’Ibrahim Boubacar Keita au Mali à la situation en Centrafrique, le Président de la République n’a pas oublié le continent, sommant les Africains d’assurer leur propre sécurité. Rappelant les principes de la politique étrangère française - indépendance, respect du droit international et exigence de dialogue -, le président a fait un long état des lieux du continent africain. En mentionnant la légitimité incontestable d’Ibrahim Boubacar Keita, le chef de l’État malien nouvellement élu, François Hollande a évoqué le succès de l’opération militaire franco-africaine dans le pays et déclaré que la France allait réduire sa présence sur le territoire. C’est aux Africains d’assurer leur propre sécurité, a-t-il toutefois affirmé. Comme il l’avait annoncé lors du discours de Dakar, le 12 octobre dernier. Le continent africain est plein d’avenir, a-t-il poursuivi. La France sera toujours à ses côtés, sans rien chercher pour elle-même.


28 août Sanda Ould Bouamama, ancien porte parole du mouvement jihadiste Ançar Eddine, serait détenu dans une villa à Nouakchott situe à Tevragh Zeïna, appartenant aux services des renseignements extérieurs mauritaniens, BED (Bureau des Etudes et de Documentation). Sanda Ould Bouamama était, pendant neuf mois, l’une des personnalités les plus influentes d’Ançar Eddine qui occupait les régions de Tombouctou et de Kidal dans le Nord du Mali. Il s’était livré, en mai 2013, aux autorités mauritaniennes au niveau de la ville de Bassiknou (Est). Le Parquet de Bamako a lancé en février dernier un mandat d’arrêt contre Sanda Ould Bouamama parmi 26 personnes de différents mouvements rebelles ou islamistes qui opéraient dans le nord Mali.
28 août Le militant amazigh libyen, Madghis Umadi, a été interpellé par la police Algérienne à deux reprises, mardi puis mercredi 28 août, à Tizi Ouzou. Madghis Umadi a été arrêté pour n’avoir pas déclaré à la police des frontières qu’il allait animer une conférence publique dans la région de Kabylie. Il a été interrogé sur l’objet de sa visite en Kabylie. Selon l’Observatoire des droits de l’Homme, ODH, de Tizi Ouzou , cet universitaire, diplômé en linguistique de l’université de Californie et de Paris VII est venu en Kabylie dans le cadre d’un projet de recherche. Une fois sur place, il a été sollicité par un collectif de citoyens du village Ait Lqayed, dans la région des Ouadhias, pour animer une conférence sur l’état des lieux du Tamazight en Libye, où il a participé au lancement de radios et télévisions d’expression amazigh et contribué à l’élaboration des manuels scolaires en Tamazight.
28 août Après une première marche dimanche dernier contre le retour des personnes qui étaient alliés aux terroristes lors de l’occupation des trois régions du Nord aux yeux de la population, les miliciens du groupe d’auto-défense Ganda Koy (en langue songhoy « les maîtres du pays », « les fils du terroir ». Ganda koy a été le nom adopté, lors de la révolte touareg des années 80-90, par une milice clandestine songhoy, appuyée à l’époque par Bamako) de Gao vont marcher à nouveau aujourd’hui pour exiger des autorités l’arrestation des complices des terroristes. Suite a ces démonstrations, les quelques familles arabes revenus en ville, ont la plus part pour fuire les evenements quittés en catastrophe la ville. Les gens ont été brutalises, menacés et il y a eu des blesses. Il faut être tres prudent sur les causes de cette nouvelle vague de violence. Il s’agit comme souvent malheureusement d’une affaire de voyous. Des gens souvent démunis de tout, ont pris possession de boutiques et de maisons appartenant à des familles arabes absentes depuis longtemps. Souvent il s’agit de créances non éffacées. Tous ces éléments font que le retour des familles arabes n’est pas la bienvennue.
28 août Le président de la Commission Dialogue et Réconciliation (CDR) du Mali, Mohamed Salia Sokona, est attendu mercredi à Kidal, dans le nord du pays, a-t-on appris mardi de sources proches de cette commision. Il s’agit d’une mission d’information, de sensibilisation et d’échanges avec les populations, d’après les mêmes sources. M. Sokona s’est déjà rendu dans d’autres régions du pays, en compagnie de membres de la CDR. L’étape de Kidal n’a pas lieu en juillet à cause de l’absence du gouverneur de la région, le colonel Adama Kamissoko, chef de l’ exécutif régional, a expliqué un membre de la CDR.
28 août L’armée malienne a confirmé avoir arrêté Mousaba Nazir Mikni, alias « Abou Saïd », un terroriste membre du groupe de Mokhtar Belmokhtar. L’arrestation est intervenue au lendemain de l’annonce de la création du groupe de combat d’El Mourabitoune. Mousaba Nazir, est présenté comme étant un haut responsable de la katiba El Moulathamine qui a fait scission avec AQMI. Un officier malien a confirmé ce mercredi que les forces maliennes ont effectivement arrêté Abou Saïd, âgé de 51 ans, vendredi 23 août à Tessalit en collaboration avec les forces militaires françaises. Abou Saïd a été condamné à mort par contumace par le tribunal de Laghouat (Algérie) pour sa participation à l’assassinat d’otages occidentaux dans la ville de Ghardaia toujours en Algérie en 1995.
28 août Les pluies dilluviennes qui se sont abattues sur Bamako ce mercredi, ont occasionné d’important dégats matériels. Un premier bilan fair état de 25 morts. Selon le directeur régional de la protection civile, Faguimba Keita, en plus des importants dégâts matériels, des pertes en vies humaines ont été, aussi, déplorées. Le bilan provisoire fait état de 24 morts. 19 morts ont été recensés dans les quatre secteurs du quartier de Banconi (Commune I) ; 5 décès en Commune IV (Talko, Djikoroni para).
28 août Le procureur général de la Libye a annoncé ce mardi que le fils de Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam al-Kadhafi, ainsi que des responsables du régime déchu seront jugés à Tripoli le 19 septembre. Le bureau du procureur a décidé de juger trente personnes liées à l’ancien régime déclaré Abdelkader Radouan. Avec Seif al-Islam al-Kadhafi, Al-Baghdadi Al-Mahmudi, le dernier Premier ministre à avoir servi sous Kadhafi, et Mansour Daw, chef de la Garde populaire, font partie des personnes qui comparaîtront lors de ce procès.
28 août la police tunisienne a arrêté la femme du chef présumé des terroristes sévissant dans le Jebel Chaambi. L’épouse de Mourad Gharsalli ainsi que deux autres femmes ont été accusées d’avoir apporté leur soutien aux jihadistes réfugiés dans les forêts reculées de cette région montagneuse près de la frontière algérienne. Les femmes seront transférées au centre de détention de Gorjani à Tunis pour y être interrogées.
28 août Prévue pour demain, jeudi le 29 et vendredi le 30 aout, la session du comité central (CC) du FLN a été annulée par le conseil d’état. Abderrahmane Belayat coordinateur du bureau politique FLN a confirmé cette l’annulation de cette réunion. Le président du bureau de la sixième session du CC Ahmed Boumehdi avait affirmé récemment avoir reçu du ministère de l’Intérieur et de la wilaya d’Alger l’autorisation de convoquer le CC du parti, précisant que cette réunion était prévue jeudi et vendredi (29 et 30 août courant).
28 août Le conseil des ministres réuni ce mercredi à Bamako sous la présidence du chef de l’Etat malien par intérim Dioncounda Traoré a été informé de l’abrogation du décret portant nomination du général de corps d’armée Amadou Haya Sanogo en qualité de président du Comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité du Mali, indique le compte-rendu de cette réunion. Amadou Sanogo avait été nommé président de ce comité de réforme de l’armée par un décret de Dioncounda Traoré daté du 8 août 2012 et il a été officiellement installé dans ses fonctions en février 2013.
28 août Le Premier ministre Libyen, M. Ali Zeidan, s’exprimant lors d’une conférence de presse ce mercredi, a révélé qu’il avait mené une large consultation avec les aînés et les chefs tribaux et un large éventail de représentants de la société civile dans l’est de la Libye, et que la grande majorité rejetait le fédéralisme. M.Ali Zeidan a déclaré que la plupart sont pour la légitimité du GNC et à l’unité nationale. Pour le premier ministre Ali Zeidan il n’y a pas de large soutien en faveur du fédéralisme - y compris parmi les membres du service de sécurité des intallations pérolières qui par leur grèves empéchent l’exportion du pétrole libyen.
28 août La route qui relie Alger à la capitale nigérienne (Lagos) et dont certains travaux ne sont pas encore achevés, notamment des tronçons au Tchad et au Niger n’est pas rentable pour l’Algérie. C’est ce qu’a laissé entendre, dans une déclaration faite à l’APS, Mohamed Ayadi, secrétaire général du Comité de liaison de la Transsaharienne (CLRT), présidé par l’Algérie. Il a affirmé que « 80% du volume du commerce de l’Algérie avec les pays membres du CLRT se fait avec la Tunisie ». D’après lui « le flux d’échange routier n’emprunte pas l’axe central de la Transsaharienne reliant Alger à Lagos, mais les liaisons avec la Tunisie ». Il a ensuite ajouté qu’il existait tout de même des échanges un peu plus importants entre le Niger et le Nigeria. En somme, la Transsaharienne n’est pas trop fréquentée. A noter que le plus important tronçon de cette route est sur le territoire algérien. Il s’étale sur près de 3400 kilomètres. Outre l’Algérie, la route traverse la Tunisie (900 km), le Mali (1.974), le Niger (1.635 km), le Tchad (900 km) et le Nigeria (1.131 km). Le projet a coûté, plusieurs milliards de dollars. Selon l’agence officielle, l’Algérie a investi plus de 200 milliards de dinars (environ 3 milliards de dollars) pour « terminer et développer le tronçon de la Transsaharienne situé sur son territoire au titre des programmes 2005-2009 et 2010-2014 ». D’autres travaux sont menés afin de transformer cette route en « Autoroute Nord – Sud ». Deux autres extensions, nécessitant la mobilisation de quatre milliards de dollars vont être réalisées. Il s’agit de deux axes routiers : Silet – Timiaouine (160 km) et Silet – Tin – Zaouatine (367 km) à Tamanrasset. Devant la faible fréquentation de cette Transsaharienne, les Algériens veulent profiter de l’existence de la partie algérienne de la route pour la développer afin que qu’ils puissent l’emprunter dans de meilleures conditions.
28 août Des combats ont eu lieu le week-end dernier entre forces gouvernementales et rebelles dans la province du Nil-Bleu, dans le sud du Soudan, selon les deux parties qui ont fait état de nombreux morts. La branche Nord du Mouvement de libération des peuples du Soudan (SPLM-N) a indiqué dans un communiqué tard mardi soir que ses forces avaient pris le contrôle samedi de deux camps de l’armée soudanaise dans le secteur de Geissan, frontalier de l’Ethiopie. Quatre rebelles ont péri dans ces opérations qui ont fait un grand nombre de morts parmi les troupes gouvernementales, ajoute le SPLM-N qui précise que les rebelles ont également « détruit » un convoi gouvernemental.Cité par l’agence officielle Suna dimanche, le porte-parole de l’armée soudanaise Sawarmi Khaled Saad a pour sa part indiqué que l’armée avait « libéré » un village à Geissan, tuant nombre de rebelles.Des combats opposent le SPLM-N aux forces gouvernementales depuis près de deux ans dans le Nil-Bleu et au Kordofan-Sud.Plus d’un million de personnes ont été déplacées ou durement affectées par la guerre dans ces deux provinces du sud du pays, selon l’ONU.
28 août Une manifestation pacifique organisée par des Sahraouis sur la plage « foum el-oued » à 25 km au sud-ouest de la ville d’El Ayoun occupée a été réprimée dimanche dernier par les forces d’occupation marocaines, a rapporté mardi l’Agence de presse sahraouie.
28 août A l’issue de deux journées de discussions entre les autorités Tchadienne et la compagnie chinoise CNPCI, le gouvernement Tchadien a indiqué dans un communiqué, que toute reprise des activités de la CNPCIC est conditionnée par la construction d’une station de traitement des boues de forage, la réalisation de puits poubelle afin de réinjecter les boues traitées dans les réservoirs et l’installation d’un incinérateur de déchets. Le gouvernement tchadien avait suspendu toutes les activités de la CNPCIC pour violation flagrantes des normes environnementales dans ses forages d’exploration de brut dans le sud du pays.


29 août Lors du salon aéronautique MAKS, Rosoboronexport, l’agence d’exportation d’armement russe, a conclu un contrat avec le Cameroun pour la fabrication et la livraison d’hélicoptères Mi-17. Le nombre exact d’appareils n’a pas été dévoilé, ni le montant total de l’accord. L’armée de l’air possède actuellement quatre Bell 206 et un Bell 412, trois Mi-24, un SA319, deux SA330 et trois SA342 (données Flightglobal).
29 août Amar Saadani a été élu ce jeudi, secrétaire général du FLN, lors d’une réunion de l’aile du Comité central proche du cercle présidentiel, après une bataille procédurale qui a tenu en haleine les deux camps adverses et divisé plus que jamais l’ex-parti unique. La lutte pour le contrôle du FLN a connu son épilogue jeudi à la mi-journée avec le plébiscite de l’ancien président de l’APN, Amar Saadani, 63 ans, à la tête du parti. Le groupe opposé à la candidature de Saadani, mené par le coordinateur du parti Abderahmane Belayat, vient de perdre une bataille de procédures sachant que la veille, il détenait une décision du Conseil d’Etat jugeant illégale la réunion convoquée à l’Aurassi par le clan adverse. Mais la chambre administrative a finalement autorisé la tenue de la réunion du Comité Central qui a intronisé Amar Saadani. Cette election d’Amar Saadani met un terme à une vacance de plus de 8 mois à la tête du FLN, après l’éviction de son ex-secrétaire général Abdelaziz Belkhadem. Elle témoigne surtout de la volonté du cercle présidentiel de reprendre la main pour peser dans le choix du futur candidat du système, à la présidentielle de 2014.
29 août Les Etats-Unis ont transféré deux détenus algériens de la prison militaire américaine de Guantanamo vers l’Algérie. Il s’agit des premiers rapatriements depuis l’annonce en mai par Barack Obama de sa volonté de reprendre les transfèrements, a annoncé ce jeudi le Pentagone. Les transfèrements de Nabil Said Hadjarab et Mutia Sadiq Ahmad Sayyab sont les premiers depuis le rapatriement du Canadien Omar Khadr, à la fin de septembre 2012. Sur les désormais 164 détenus de Guantanamo, 84 – dont 56 Yéménites – ont été désignés comme transférables par les administrations des présidents George W. Bush et Barack Obama. Quarante-six autres sont en détention illimitée, sans inculpation ni procès, faute de preuves, mais jugés trop dangereux pour être libérés.
29 août Près de 600 000 personnes sont affectées par les inondations qui frappent le Soudan depuis le début du mois. C’est le dernier bilan fourni par l’Office des affaires humanitaires des Nations unies, après de nouvelles pluies torrentielles. C’est Khartoum et sa région qui sont les plus touchées par ces inondations, les pires qu’ait connues la capitale soudanaise depuis 25 ans, avec près de 200 000 personnes affectées selon l’Ocha. Viennent ensuite au triste palmarès des zones les plus touchées : l’Etat du Nil Bleu, de la Gezira, et du Sud-Darfour. Au total, plus de 110 000 maisons ont été endommagées ou détruites à travers le pays, les pluies ayant été particulièrement fortes depuis le début du mois au Soudan.
29 août Les partisans du président islamiste destitué par l’armée Mohamed Morsi, cibles d’une répression sanglante depuis deux semaines en Egypte, ont assuré jeudi qu’ils avaient l’intention de continuer de manifester, notamment après la grande prière du vendredi.
29 août À N’Djaména, le journaliste M. De la Tchire, a été condamné à deux ans de prison avec sursis. Le journaliste, emprisonné depuis le 7 mai, était poursuivi pour incitation à la haine et au soulèvement populaire suite à la diffusion de plusieurs articles critiques sur le régime du président Idriss Déby Itno. M. De la Tchire a également été condamné à verser une amende d’un million de Francs CFA (environ 1.500 euros). Le 19 août, deux autres journalistes, le secrétaire général de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT) Eric Topona et le blogueur Jean Laokolé, ont été condamnés à trois ans de prison avec sursis. Ils étaient accusés de diffamation et complot d’atteinte à l’ordre public n’ayant pas abouti » pour avoir échangé des mails où ils projetaient d’appeler au soulèvement populaire, des faits contestés par les prévenus.
29 août Le procureur militaire général de Benghazi, Yousef Al-Asayfer et son frère ont été tués dans un attentat à la voiture piégée à Benghazi aujourd’hui. L’incident s’est produit dans le quartier Al-Laythi à 13h45, alors que les frères Al-Asyfer sortaient d’une mosquée à la prière Dhuhur. Les rapports indiquent que la bombe était télécommandée. Le fère du procureur a été tué sur le coup, quant au procureur, il a été transporté à l’hopital central de Benghazi, mais est décédé à son arrivée à l’hopital.
29 août Les contrôles aux frontières et la contrebande d’armes et de biens ont été les principaux sujets en discussion entre le premier ministre libyen, Ali Zeidan et le ministre tunisien des Affaires étrangères Othman Jarandi aujourd’hui à Tripoli. A la réunion participaient également le ministre libyen des Affaires étrangères Mohamed Abdelaziz, le conseiller du président tunisien Adnan Mansar et l’ambassadeur de Tunisie en Libye, Ridha Boukadi.
29 août Une cinquantaine d’éléments incontrôlés du MNLA se sont attaqués à des commerçants arabes dans la localité de Aguelhok, située entre Kidal et Tessalit. Cet affrontement a fait 1 mort et une quinzaine de blessés dans les rangs des assaillants du MNLA. La compagnie de commandos sénégalais de la Minusma basée à Aguelhok a du intervenir pour mettre fin aux hostilités.
29 août La présidence Tunisienne a ordonné la création de zones militaires tampons dans le sud de la Tunisie. Dans un communiqué publié sur le site de la présidence tunisienne, le ministre de la Défense nationale Rachid Sabbagh annonce que « la nécessité de la création de ces zones a été dictée par la situation actuelle afin de combattre toutes les menaces pesant sur la Tunisie », citant notamment « le trafic d’armes » et le « terrorisme ». Il ne précise cependant pas où exactement dans « le sud de la Tunisie », si ce n’est que ce sera aux frontières avec l’Algérie et la Libye. Le communiqué précise que cette mesure est prévu pour durer une année et que toute personne souhaitant se rendre dans l’une de ces futures zones devra obtenir des autorisations spéciales. Le sud désertique du pays est devenu, de l’aveu même des autorités, une zone privilégiée pour les trafiquants d’armes venant de Libye.
29 août Un terroriste s’est rendu ces dernières 48 heures aux services du secteur opérationnel militaire de la wilaya de Bouira, a-t-on appris ce jeudi 29 août de source sécuritaire. Touati M., 33 ans, originaire de Lakhdaria, à l’ouest de Bouira, était au maquis depuis huit ans, selon la même source. Il activait dans les régions de Lakhdaria et Draâ El Mizan dans la katibat El Farouk d’Aqmi.
29 août La désignation des membres du nouveau bureau politique du FLN est reportée à la prochaine session extraordinaire du Comité central. L’annonce a été faite ce jeudi 29 août par le nouveau secrétaire général du FLN, Amar Saadani, à l’issue de la fin des travaux du Comité central à l’hôtel Aurassi, à Alger. « Le Comité central tiendra, dans un délai maximum d’un mois, une réunion extraordinaire pour désigner le nouveau bureau politique. On veut donner à la base et aux militants le temps nécessaire pour se consulter avant d’arrêter une liste finale des membres du bureau politique », a assuré M. Saâdani qui a prononcé la fin des travaux de la session du Comité central.
29 août Le Mouvement démocratique nigérien (Moden), le parti de Hama Amadou, un allié du régime au pouvoir, a annoncé ce jour son retrait de la coalition au pouvoir. Un départ qui provoque une recomposition de la classe politique nigérienne. Hama Amadou, principal contributeur de la victoire de Mahamadou Issoufou en 2011 retrouve un statut d’opposant au régime. C’est lui qui a claqué la porte de la mouvance présidentielle. Le président de l’Assemblée nationale estime ne pas avoir été consulté sur le dernier remaniement ministériel et ne pas avoir eu autant de marocains qu’il le souhaitait. Ce clash aurait pu fragiliser la majorité au pouvoir. Or c’est au sein du parti Lumanan que la fracture a eu lieu : plusieurs ministres lumanistes ont refusé la consigne de leur parti et sont restés au gouvernement. Le Moden Lumana promet un congrès extraordinaire au cours duquel les « traîres » devront choisir leur camp. Soit renoncer au gouvernement, soit quitter le parti. Les ministres concernés ne semblent pas de cet avis et promettent de se battre pour rester à Lumana. Reste à voir comment Hama va négocier cette crise de croissance de son « bébé » Lumana.
29 août Environ 700 éléments issus des troupes de l’ex-président de Centrafrique, François Bozizé se trouvent actuellement dans la région de Bertoua au Cameroun. La raison principale de cette présence est, selon des sources sécuritaires, leur curieuse volonté de s’inscrire dans les lycées et collèges du chef-lieu de la région de l’Est. Le Cameroun et le HCR leur avaient proposé une scolarisation dans les établissements des localités de Bétaré-Oya, Borongo et Garoua-Boulaï. Mais de serieux doutes planent sur la sincérité de ces jeunes hommes dont les origines et l’âge font dire que ce sont d’anciens soldats de Bozizé qui se sont réfugiés au Cameroun. Une centaine de soldats camerounais du 81ème Bataillon d’infanterie motorisé (Bim) ont été dépêchés de Bertoua, pour empêcher la progression de ces soldats en chômage au niveau du village Borongo situé à environ 70 km de Garoua-Boulaï.
29 août Une patrouille des Forces de défense et de sécurité nigériennes a arrêté jeudi dans la zone de Tilia, localité frontalière du nord Mali, 6 individus armés, et saisi 3 armes AK-47, 11 chargeurs, et une importante quantité de cartouches. Ils ont été arrêtés et remis au détachement de la gendarmerie nationale à Tilia pour identification approfondie et recherche d’informations.
29 août Sur présentation du ministre de la Justice, Garde des Sceaux Malien, le Conseil des Ministres a adopté un projet d’ordonnance portant modification de la loi n°01-078 du 18 juillet 2001 portant sur le contrôle des drogues et précurseurs.Le Mali a été confronté au cours de ces dernières années à l’émergence du trafic international de stupéfiants servant de support à d’autres crimes organisés avec comme corollaire la détérioration de la situation sécuritaire. En plus des mesures déjà prises, il est apparu nécessaire de renforcer le cadre institutionnel de lutte contre le phénomène.
29 août Les services de sécurité algériens ont arrêté deux membres présumés d’al-Qaida dans le cadre de l’affaire de la tentative d’assassinat de l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia en 2007 ce jeudi. L’un des suspects a été arrêté alors qu’il rendait visite à sa famille à Baghlia, dans la province de Boumerdès. L’autre a été appréhendé à Theniet Nasr, dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Lors de l’attaque terroriste de 2007, une bombe placée sur le bord de la RN 5 avait explosé quelques secondes avant l’arrivée du cortège d’Ouyahia. Deux personnes avaient été tuées et deux autres blessées lors de cette attaque.


30 août La Troïka au pouvoir en Tunisie, dirigée par le Mouvement Ennahdha, a présenté à la suite d’une réunion avec les médiateurs de la crise politique, une proposition de compromis pour sortir de l’impasse tout en refusant une démission immédiate du gouvernement telle que réclamée par l’opposition. M. Riahi a refusé d’entrer dans les détails des propositions de la Troïka pour faciliter le dialogue et minimiser la tension et les surenchères. Il a néanmoins dit qu’un éventuel futur gouvernement devra réunir politiques et technocrates. Les médiateurs de la crise politique —l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) et l’Ordre national des avocats— vont présenter, demain 31 août, la proposition à l’opposition, a indiqué Houcine Abassi, secrétaire général de la centrale syndicale. La position de la coalition au pouvoir semble cependant loin de répondre aux revendications de l’opposition qui réclame depuis fin juillet la démission immédiate du gouvernement et son remplacement dans la foulée par un gouvernement entièrement apolitique.
30 août Les milliers de personnes réfugiées depuis mercredi sur le tarmac de l’aéroport de Bangui ont été en partie évacuées par des soldats français et des hommes de la force africaine en Centrafrique. L’aéroport international de Bangui a été rouvert au trafic.
Depuis les opérations d’évacuation menées mercredi soir par les forces africaines de la Fomac (Force multinationale d’Afrique centrale), le tarmac de l’aéroport a été libéré par les populations en colère. Ces forces africaines restent déployées autour de l’aéroport et sécurisent les pistes. Des habitants se sont rassemblés dans un quartier proche de l’aéroport. Certains habitants en colère ont également essayé de se manifester à l’entrée principale de l’aéroport à l’heure à laquelle on attendait le vol d’Air France qui, entre-temps, avait été reporté. Dans les quartiers victimes ces derniers jours d’exactions, le calme semble commencer à revenir. Comme à Boy-Rabe. La police, la gendarmerie, la Fomac circulent dans le quartier, tandis que les rebelles de la Seleka restent à l’entrée du quartier.
30 août Le président du Front de la justice et du développement Algérien (FJD), Abdallah Djaballah, a laissé entendre, ce vendredi 30 août, à Mostaganem, qu’il n’exclut pas son éventuelle candidature à la prochaine élection présidentielle, prévue théoriquement en avril 2014. Le Madjlis choura (conseil consultatif) a chargé le Front à encourager les consultations, aussi bien à l’intérieur du parti qu’avec les partenaires politiques, pour recueillir toutes les données qui permettront de définir la position à prendre au sujet de ce prochain scrutin. (Mais) la position du parti est ouverte à toutes les options, a-t-il déclaré à l’ouverture de l’université d’été de son parti.
30 août Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a reçu jeudi le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Mali, Bert Koenders, chef de la Mission de stabilisation au Mali (MINUSMA), a annoncé jeudi le porte-parole du Quai d’Orsay, Philippe Lalliot, lors d’un point de presse. M. Fabius et M. Koenders ont fait le point sur les avancées politiques au Mali, en particulier le processus de dialogue et de réconciliation qui doit s’engager conformément à l’accord de Ouagadougou, a fait savoir Philippe Lalliot.
30 août Les inondations consécutives aux pluies torrentielles de mercredi à Bamako ont fait 34 morts, selon un nouveau bilan communiqué vendredi par le lieutenant-colonel Dié Dao, sous-directeur des opérations de secours et assistance gérées par le ministère de la Protection civile. Le bilan provisoire est actellement de 34 pertes en vies humaines. Les dégâts matériels sont tres important et une évaluation est en cours.
30 août Le président élu du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, qui a effectué une visite de quelques heures ce vendredi en Côte d’Ivoire, se rendra ce week-end au Burkina Faso, au Togo et au Niger, a indiqué Mamadou Camara, son conseiller pendant la campagne électorale et membre de la délégation qui l’accompagne.
30 août Les partis de la Convergence pour l’Alternance Pacifique (CAP) Mauritanien ont exprimé jeudi leur inquiétude de la transgression, par des personnalités proches du pouvoir de certaines clauses importantes du dialogue organisé entre la CAP et la majorité présidentielle en novembre 2011. La CAP déclare être inquiète du non-respect de l’autorité de certaines clauses importantes de ce dialogue surtout que ces dispositions ont été adoptées par le Parlement et sont devenues à ce titre des lois d’Etat. Le texte ajoute qu’il s’agit surtout de la loi de l’incompatibilité qui a longtemps séjourné dans les tiroirs des assemblées et qui est aujourd’hui l’objet de violations qui ne peuvent être acceptées en aucun cas. La CAP regroupe trois principaux partis dialoguistes de l’opposition modérée ayant pris part, en novembre 2011, au dialogue avec le pouvoir fortement rejeté par la Coordination de l’opposition.
30 août Mohammed Busidra devrait préter serment au Congrès national général (GNC) comme député indépendant de Benghazi en début de semaine prochaine , en attendant l’approbation formelle du président du GNC, Nuri Abu Sahmain. Il devrait remplacer Abdelmonem Al Waheyshi, qui a démissionné après avoir perdu les élections à la tête du GNC face à Abu Sahmain. Mohamed Busidra rejoint le GNC au titre des élections de 2012. Mohammed Busidra, originaire de Beida, a passé plus de 21 ans dans les prisons de Kadhafi. Après la révolution, a travaillé comme conseiller du chef du Conseil national de transition, Mustafa Abdul Jalil.
30 août L’annonce de la composition du nouveau bureau politique du parti du Front de libération nationale Algérien (FLN) a été reportée à la prochaine réunion du comité central du parti, a affirmé ce jeudi soir à Alger le nouveau secrétaire général du FLN, Amar Saïdani. Après consultations, il a été décidé de reporter l’annonce de la composante du bureau politique du parti à la prochaine réunion du comité central, a indiqué M. Saïdani devant les membres qui ont participé aux travaux de la 6ème session du comité central, tenue jeudi à l’hôtel El-Aurassi à Alger. M. Saïdani a précisé que ce report permet de poursuivre les consultations pour choisir les membres du futur bureau politique du FLN, sans pour autant préciser la date de la tenue de la prochaine réunion du comité central. Le nouveau secrétaire général du FLN a, d’autre part, invité les membres du Comité central qui l’ont plébiscité à main levée, à propager les vertus de concorde, d’indulgence, de tolérance, et de conciliation dans l’objectif de resserrer les rangs du parti.
30 août Un terroriste algérien dont le nom d’emprunt est Yahia serait à la tête des groupes armés se trouvant dans la montagne de Chaanbi près de la frontière algérienne, a affirmé Mohammed Ali Alaraoui, un porte parole du ministère de l’intérieur tunisien. Selon M. Alaraoui ce terroriste fait l’objet d’un avis de recherche international et tout particulièrement recherché par les autorités algériennes. Il faut se rappeler qu’il y avait au sahara depuis 2007 un Yahia Djouadi , alias Yahia Abou Amar qui avait été nommé émir de l’émirat du Sahara par Droukdel en remplacement de Nabil Abu Alqamah, mort dans un accident de la circulation.
30 août Après la fin de la crise au FLN et l’élection d’un nouveau secrétaire général jeudi dernier, la présidence de la république à Alger se tourne vers le RND, sans chef depuis la démission d’Ahmed Ouyahia en janvier dernier. Le pouvoir a demandé à Abdelkader Bensalah, secrétaire général par intérim de ce parti, d’accélérer les préparatifs pour l’élection du successeur d’Ouyahia. En prévision de la présidentielle de 2014, la présidence de la république et les services de sécurité veulent un règlement rapide de la crise qui secoue « le deuxième plus important parti politique du pays, après le FLN.


31 août Dans la nuit du 30 au 31 août des explosions ont été entendues, et une partie de la ville de Ouagadougou était plongée dans le noir. Nous avons entendu au moins quatre tirs qui ont fait vibrer nos habitations. Et c’étaient des tirs à intervalle régulier, a confié un habitant. Les rues du quartier ont été désertées. Il s’agirait plutôt d’une tentative d’assassinat sur la personne du président Blaise Compaoré. Un ex-soldat de la garde présidentielle, se serait introduit à la présidence pour s’attaquer à la résidence du chef de l’Etat burkinabè. Ne supportant pas d’être radié de l’armée, l’ex-soldat du régiment de sécurité présidentielle Romuald Tuina a décidé de se venger en s’attaquant à un poste de contrôle de la présidence. Mais aux dernières nouvelles, il a été abattu selon une source sécuritaire.
31 août Le chef du gouvernement marocain issu du parti islamiste, proche des Frères musulmans de l’égypte, prépare ses militants, surtout les jeunes considérés comme plus radicaux que leurs aînés, à accepter des concessions qu’il s’apprête à faire dans le cadre des négociations pour la formation d’une nouvelle majorité, faute de quoi le PJD retourne dans l’opposition. Ça serait le nouveau deal proposé par le roi à Benkirane qui a justifié le recours au RNI, un parti du centre, proche du Palais. Or des cadres et non des moindres du PJD ne sont pas chauds à l’idée que la formation de Salaheddine Mezouar puisse rejoindre la majorité, surtout que celui-ci n’avait pas arrêté d’attaquer les islamistes pour une raison ou une autre. Ces hostilités ont duré plusieurs mois, depuis la venue au pouvoir de Benkirane. Celui-ci a menacé les siens qu’en cas de blocage de leur part, il soumettra l’affaire au souverain qui devra décider des suites à lui donner. Les durs du PJD l’accusent, par ailleurs, ouvertement de collusion avec le Palais, quant à la jeune garde du parti, elle n’hésite pas de le qualifier de marionnette au service du roi.
31 août Des dizaines d’immigrants subsahariens ont été arrêtés de nuit dans plusieurs villes du Maroc (Tanger, Rabat et Casablanca). Les arrestations ont eu lieu à domicile. Après un passage au commissariat, la police marocaine a relâché les femmes, les réfugiés et les demandeurs d’asile. Le reste, soit une trentaine de personnes, a été refoulé vers les frontières avec l’Algérie, apprend-on auprès de militants des droits de l’Homme au Maroc.
31 août Le Premier ministre malien Django Cissoko, accompagné d’une forte délégation dont plusieurs membres de son gouvernement lors d’une visite de terrain samedi à Bamako sur les différents sites d’accueil des victimes des inondations du mercredi passé, a décidé de mettre à la disposition des organismes s’occupant des familles sinistrées et endeuillées le montant de 300 millions de F CFA afin d’aider à améliorer les conditions d’hébergement des victimes.
31 août Tôt ce samedi matin des éléments du MNLA ont attaqué la base du MAA d’Inafaragh. L’attaque a été repoussée à la suite de combats d’une extreme violence. On déplore 4 morts du côté des assaillants. Le MAA a communiquée avoir fait deux prisonniers combattants du MNLA grièvement blessés. Cette brusque montée de la violence est d’autant plus suspecte car les deux formations étaient liées par les accords de Nouakchott. D’autres informations font états d’une attaque du nouveau groupe de combat formé par les éléments de Mokhtar Belmokhtar avec le MUJAO sur la base du MAA qui se trouverait à Lougmeyza non loin de la frontière Mauritanienne.
31 août La vallée d’Ingall, 130 km à l’ouest d’Agadez (nord du Niger), fait peau neuve pour accueillir du 15 au 17 septembre prochain, les festivités de l’édition 2013 du grand rassemblement annuel des éleveurs du Niger, communément appelé « cure salée ». La cure salée est un événement annuel très important, à la fin de la saison des pluies, au cours duquel les éleveurs peuls et touaregs amènent leurs troupeaux en transhumance dans la zone d’Ingall connue pour ses pâturages riches en sels minéraux. C’est également l’occasion pour les différentes communautés d’éleveurs, après une année de séparation, de renouer des liens d’amitié et d’échanger des informations. Ils en profitent également pour célébrer des mariages, se faire établir des pièces d’Etat civil, et participer aux festivités officielles de la cure salée. Au programme des manifestations, il est organisé, chaque édition, des courses de chameaux et d’ânes, des fantasias, des défilés de troupeaux, des foires animale et artisanale, concours de beauté, concours de meilleurs dresseurs d’animaux, concours du plus beau chameau, le tendé…). Pour assurer la bonne organisation de l’édition 2013 et permettre à cette importante fête des éleveurs de retrouver son éclat d’antan, l’Etat a déboursé sur fonds propres la somme de 70 millions de FCFA.
31 août Les forces franco-maliennes ont arrêté le garde du corps de Mokhtar Belmokhtar, Halil Abdelmadjid. L’homme a été arrété à Gao alors qu’il était sur le point d’acheter un véhicule 4×4. Halil Abdelmadjid est le beau-frère de Mokhtar Belmokhtar.
31 août La France a offert 5 bourses pour la formation d’excellence en France à cinq nouveaux bacheliers maliens des séries scientifiques. Trois filles et deux garçons qui ont obtenu la mention Bien du baccalauréat malien et au concours d’excellence co-organisé par le gouvernement malien et les services de coopération culturelle de l’ambassade de France. Ils doivent regagner lundi leur université d’accueil Joseph Fourier de Valence. Les spécialités choisies vont de la biologie moléculaire-immunologie aux télécommunications en passant par l’informatique et la bio-informatique.
31 août Le Conseil suprême Touareg libyen a exigé que la langue parlée par les Amazighs, soit reconnue par la Constitution comme l’une des langues officielles de la Libye. Lors d’une réunion en Obari, le Conseil a souligné les aspirations et les besoins des Touaregs libyens ne pouvaient pas être ignorés pendant la phase de transition de la Libye. Il n’a ajouté qu’il continuerait à défendre les droits civiques des Touaregs. Dans une déclaration, le Conseil a invité le gouvernement à accélérer l’enregistrement de l’état civil de toutes les familles touarègues. Les membres du Conseil ont souligné leur appui au Comité de la sécurité militaire dans ses efforts pour renforcer la sécurité au Fezzân. Certaines mairies amazighes comme Zuwarah ont commencé à utiliser le tamazigh sur les documents officiels.
31 août Au moins 38 personnes ont été tuées dans l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, au cours de deux attaques attribuées à des membres du groupe islamiste Boko Haram, ont déclaré samedi des responsables locaux. Selon un responsable local, 14 bergers nomades ont été tués à la suite de l’attaque du village de Yaguwa par des hommes armés. Un autre responsable a déclaré à l’AFP que 24 personnes avaient été tuées au cours d’une attaque attribuée à Boko Haram dans la forêt de Monguno et que 34 autres étaient portées disparues.
31 août Une unité de l’armée française a débarqué dans un campement arabe par très loin de Tanakort très tôt ce matin. Une fouille musclée du campement s’en est suivie. Des femmes auraient été maltraitées et des enfants terrorisés. Un noir Bella berger de son état qui n’était pas loin a voulu fuir en voyant ce spectacle, il aurait été abattu par l’armée Française avec plusieurs balles dans le dos. Deux véhicules qui servaient à transporter l’eau pour le campement ont été saisis par l’armée Française laissant ainsi le campement sans aucun moyen de ravitaillement en eau. Un troisième véhicule aurait aussi été saisi et au bord de laquelle quelques armes légères servant de protection contre les bandits qui pullulent dans la région. L’armée Française a saisi ce véhicule et brulé les armes ainsi que quelques denrées de base que ce véhicule transportait pour le campement. Après plusieurs heures de négociation avec des notables venus de Tabankort, l’armée Française a fini par rendre le véhicule. Plus grave les femmes du campement accusent les militaires français de leurs avoir dérobé plus de 1.500.000 FCFA. Accusations que les militaires français récusent. Les personnes peuplant ce campement sont très remontées contre l’armé française. Jusqu’à present l’armée francaise n’a pas fait de commentaire sur le supposé incident. D’autre part il faut savoir que l’armée francaise est toujours accompagnée de gendarmes maliens où de militaires. Elle ne peut pas effectué des opérations de police de son propre chef.
31 août Un accrochage entre un groupe terroriste et les éléments de la BMPJ au centre-ville de Batna (Algérie) a eu lieu ce samedi. Un homme a été abattu par les forces de police. Le terroriste abattu aurait fait partie des résidus de la fameuse katibat El Maout dirigée par le sinistre Ali M’hira, alias Abu Raouaha, à l’origine de l’attentat perpétré en 2007 contre le cortège présidentiel au centre-ville de Batna.
31 août A Ould Yengé dans la wilaya de Guidimagha (Nord-est Mauritanie), des dizaines d’éleveurs ont tenu un sit-in devant la Moughataa pour réclamer la restitution de 83 têtes de bovins qui seraient volées par une bande venue du Mali. Un présumé boucher malien appelé Sylla aurait fait traverser les troupeaux au Mali. Les manifestants qui disent avoir constaté, ces mois, plusieurs cas de vol de bétail, dénoncent la complicité de la Gendarmerie.



- Chaine2 -
95.2 MHz- Bamako


Bangui, LB, Central African Republic

  • Longitude : 17.45°
  • Latitude : 4.3°
Prév. pour le jour Inconnu Prév. pour la nuit
Clair de lune et nuages épars
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 761 / 22197

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le journal du Sahel  Suivre la vie du site 2013   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1